Interview/Témoignage d’Adel Reda : « Pour moi, c’est une grande chance de venir au Niger et c’est très agréable de vivre ici avec d’autres Africains »

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Adel Reda est un jeune égyptien de 26 ans. Titulaire d’un certificat universitaire la Faculté de Pédagogie de l’Université de Caire, ce spécialiste de la pédagogie, de la didactique et de langue française est venu au Niger depuis 5 mois entant que délégué médical pour le compte de la société Egynil Pharm. Depuis son arrivée, il ne cesse d’être fasciné par le Niger et les Nigériens. Dans ce bref entretien, il partage ici ses impressions sur le pays. « Pour moi, c’est une grande chance de venir au Niger et c’est très agréable de vivre ici avec d’autres Africains ».

Qu’est ce qui vous a motivé à venir au Niger ?

C’est le goût du voyage et de l’aventure. J’aime toujours découvrir les pays étrangers et leurs peuples. L’Afrique est notre mère, j’aime découvrir les pays africains aussi bien ceux d’Afrique du Nord que ceux au sud du Sahara. Je me considère comme un vrai Africain, j’ai le droit de vivre dans n’importe quel pays Africain.

 

Lorsque vous êtes venu au Niger, quelle a été votre première impression ; qu’est-ce qui vous a le plus frappé ?

Rires ! C’est d’abord le climat. Ici, il fait très chaud. Mais, les Nigériens sont très gentils, aimables et accueillants. J’ai remarqué que les Nigériens aiment les étrangers, particulièrement les Arabes. Cela, du fait de notre religion commune qui est l’Islam et du prophète Mohamed.

 

Quelle comparaison faites-vous de ce que vous avez appris sur le Niger à travers les médias et ce que vous avez découvert vous-même ?

Avant de venir, j’ai lu quelques articles, j’ai regardé quelques vidéos. On présentait le Niger comme un pays où les gens sont très pauvres, où les populations ont un mode de vie ‘’primaire’’, etc. Mais, j’ai été agréablement surpris de ce que j’ai trouvé. Les Nigériens sont très accueillants et souriants. Ils veulent toujours aider tout le monde ; le Niger est un pays riche qui dispose d’importantes ressources naturelles : le pétrole, l’or, la terre, le désert, le bétail, le fleuve, etc. Je pense que le Niger sera un grand pays dans les années à venir, incha Allah.

 

Vous avez laissé le Nil en Egypte, vous êtes ici au bord d’un autre fleuve ; quel effet cela vous fait-il ?

La première fois quand je suis allé au bord du fleuve à Niamey, je me sentais comme en Egypte. Je trouve qu’il ya beaucoup de ressemblances entre les modes de vie des populations qui vivent au bord de ces deux grands fleuves d’Afrique. Je ne me sens pas du tout dépaysé. Rires.

 

Qu’est-ce que fait votre société au Niger ?

Egynil Pharm est présente au Niger depuis bientôt sept (7) ans et est spécialisée dans la fourniture des médicaments, consommables et équipements médicaux. Nous assistons aussi l’Etat. Nous avons des produits de qualité et à bons prix.

 

Récemment, il ya eu un sommet de l’UA au Niger sur la Zone de libre échange continental en Afrique. Que pensez-vous de ce projet africain?

Je pense que c’est une très bonne chose pour tous les Africains. Cela ne peut que renforcer le commerce entre nos pays. Personnellement, je soutiens les échanges commerciaux libres entre les pays Africains et je pense que notre société va profiter de cet accord.

 

Y’a-t-il des échanges d’expériences ou de transferts de technologies entre votre société et vos partenaires nigériens ?

Pour l’instant, on n’est pas encore arrivé à cela, mais nous travaillons sur ce sujet. Et en juin prochain incha Allah, je pense qu’il y aura quelque chose dans ce sens.

 

Propos recueillis par   Siradji Sanda(onep)