Audiences du Chef de l’Etat à Yokohama : SE Issoufou Mahamadou a reçu le Directeur Exécutif de GAVI, la Directrice Exécutive de l’UNFPA et les ressortissants nigériens vivant au Japon

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

En marge de la TICAD 7, tenue du 28 au 30 août 2019 à Yokohama, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu vendredi, successivement, le Directeur Exécutif de GAVI, M. Chioma Nwachukwu, la Directrice Exécutive de l’UNFPA, Dr. Natalia Kanem et les ressortissants nigériens dont deux étudiants vivant au Japon.

 

A l’issue de la première audience, le Directeur Exécutif de GAVI a rappelé que  l’Alliance du Vaccin a une longue histoire  avec le Niger. « Notre rôle, a-t-il souligné, a été jusque-là de nous assurer que ce pays dispose de vaccins et que son Programme élargi de Vaccination est fort ». Le Président de la République a accepté d’être le Champion pour la Vaccination non seulement au Niger mais également au niveau mondial, a affirmé M. Chioma Nwachukwu. « Nous travaillons avec lui depuis près d’un an et nous allons continuer dans le même sens », s’est-il réjoui. « Outre son rôle de Champion, nous avons parlé de l’importance de la vaccination, de son financement et de la qualité du vaccin », a-t-il précisé. « Le Président s’est engagé à continuer à faire en sorte que les vaccins soient disponibles au Niger », a indiqué M. Chioma Nwachukwu, ajoutant que SEM Issoufou Mahamadou a été « très ravi d’entendre que GAVI envisage d’avoir de nouveaux vaccins dont celui contre le paludisme».

Pour sa part, la Directrice Exécutive de l’UNFPA dit avoir discuté avec le Chef de l’Etat « des progrès réalisés et de son leadership en ce qui concerne les questions de la santé de la jeune fille ». « Nous avons également évoqué  l’appui du Système des Nations Unies et de l’Union Européenne dans le cadre d’un Programme et avons recueilli l’approbation et l’engagement du Président de la République », a-t-elle dit. « C’est un leadership fort qui s’est signalé, qui continue de se signaler pour que la jeune fille puisse aller à l’école et poursuivre son éducation », a-t-elle souligné, ajoutant que l’entretien a aussi porté sur les questions de dividende démographique. En ce qui concerne la santé de la jeune fille et de l’adolescente, il a été surtout question de « grossesse précoce de la jeune fille qui empêche celle-ci de poursuivre ses études et d’atteindre son potentiel », a-t-elle expliqué. Toutes ces questions seront à l’ordre du jour du Sommet de Nairobi sur la CIPD (Conférence Internationale sur Population et Développement après 25 ans) qui aura lieu en novembre prochain, a indiqué Dr. Natalia Kanem.

Les ressortissants nigériens dont le président de leur association M. Alkassoum Lamine et deux étudiants ont, quant à eux, évoqué avec le Chef de l’Etat leurs conditions de vie et d’études au Japon. Les deux étudiants sont bénéficiaires de la Bourse ABE (African Business Education for Youth) de la Coopération japonaise, accordée aux meilleurs étudiants africains, pour une formation d’une durée de deux à trois ans.

 

Abdourahmane Alilou AP/PRN