Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey : Cérémonie de réception d’un amphithéâtre de 1000 places de la Faculté des Sciences et Techniques

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, M. Yahouza Sadissou a procédé hier matin à la réception de l’Amphithéâtre de 1000 places de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Abdou Mounouni (UAM) de Niamey. La cérémonie s’est déroulé en présence du Vice-recteur du l’UAM, du Doyen de la Faculté de science et technique, du personnel administratif et technique et du Secrétaire général de l’Union des étudiants nigériens à l’université de Niamey (UENUN).

 

Dans son intervention à cette occasion, le ministre de l’Enseignement Supérieur de la recherche et de l’innovation a rappelé que la construction de cet amphi a connu beaucoup de problèmes. En effet, les travaux ont été lancé il ya plus de 6 ans ; ils étaient même suspendus à un certain moment et les différents acteurs perdaient même espoir. «La finition de cette infrastructure était pour moi un défi. Aujourd’hui grâce à Dieu, grâce au soutien du Présentent de la République et du Premier ministre chef de gouvernement ce défi a été relevé», s’est réjoui M.

Yahouza Sadissou. Le ministre d‘ajouter que la réalisation de cet amphithéâtre va contribuer à solutionner les problèmes d’infrastructures que connait l’université de Niamey.

Le choix de la date du 9 septembre qui consacre la rentrée officielle dans les universités publiques au Niger pour réceptionner cette infrastructure est tout un symbole. «Il s’agit de démontrer la détermination du gouvernement à travers mon département ministériel de faire cette année académique 2019-2020, une année capitale. «Dans les échanges que j’ai eus avec certains acteurs, j’ai déjà annoncé l’instruction que nous avons eue du Président de la République pour engager un projet très avancé : il s’agit de construire des Amphithéâtre, a-t-il dit. Le ministre Yahouza a annoncé que l’UAM doit bénéficier, dans le cadre de ce projet, de deux amphithéâtres et de deux cités Universitaire.

Pour sa part, le Vice-recteur de l’UAM, M. Chaibou Mahamadou a précisé que cette infrastructure qui vient d’être réceptionné est d’une importance capitale pour l’université de Niamey. En effet, la Faculté des sciences et techniques qui accueillent chaque année plus de 2000 bacheliers en première année ne dispose que d’un seul amphithéâtre de 500 places. « Cette infrastructure va nous permettre de résoudre en partie l’un des épineux problèmes de l’université Abdou Moumouni c’est-à-dire les infrastructures académiques», a estimé M. Chaibou Mahamadou. Cependant, ajoute-t-il, les autres facultés ont les mêmes problèmes. La Faculté des lettres et sciences humaines reçoit le plus gros effectifs de bacheliers chaque année environ 6000. « Pour faire les cours de tronc commun en première année dans cette faculté, l’UAM est obligé de faire recours aux infrastructures sportives du Ministère de la culture et du Sport et ce recours posent d’énorme problèmes», explique le Vice-recteur.

D’autres entités comme l’Ecole Normale Supérieure, la Faculté des sciences économiques et de gestion et la Faculté d’agronomie manquent cruellement d’infrastructures notamment les salles cours. «Nous gardons l’espoir avec le combat que vous menez chaque jour pour le développement des Universités Publiques du Niger que toutes nos doléances aussi bien sur le plan des infrastructures que sur le plan des ressources humaines et surtout sur le plan financier seront satisfaites pour le bien être de la communauté universitaire», a conclu le vice-recteur de l’UAM avant de rassurer le ministre de ce que tout sera mis en œuvre pour une utilisation rationnelle et efficace de cet amphithéâtre.

Le Secrétaire général de l’UENUN a lui aussi abondé dans le même sens tout en souhaitant que les autres chantiers en cours aboutissent. « Il y a des chantiers qui sont en exécution et qui date de longtemps à l’UAM. Nous vous demandons de bien vouloir continuer vos efforts pour que notre université puisse être nantie en infrastructures académiques et de moyens adéquats pour pouvoir évacuer le retard académique qui ne fait que s’accumuler », a-t-il déclaré.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de l’Innovation et la délégation qui l’accompagne ont ensuite profité cette occasion pour visiter les différents chantiers qui sont en cours de finition notamment le nouveau centre culturel, les bâtiments en réhabilitation, le laboratoire de la Faculté des sciences et techniques.

Yacine Hassane