Conférence sur la chenille légionnaire d’automne et Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de la CEDEAO sur la sécurité, à Ouagadougou (Burkina Faso) : SEM Issoufou Mahamadou prend part aux deux rencontres

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, est arrivé, hier jeudi 12 septembre 2019, en début d’après-midi, à Ouagadougou où il participe à la Conférence sur la chenille légionnaire d’automne et au Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de la CEDEAO sur la sécurité qui se tiendront du 12 au 14 septembre 2019.

A son arrivée à l’aéroport international de Ouagadougou, le Chef de l’Etat a été accueilli, à la passerelle de l’avion présidentiel, par son homologue du Burkina Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré. Après l’exécution des hymnes nationaux des deux pays et le passage en revue des troupes, le Président de la République a été salué par les membres du Gouvernement et plusieurs autres personnalités civiles et militaires du Burkina Faso.

 

Les deux présidents ont ensuite eu  un entretien en tête-à-tête au salon d’honneur de l’aéroport. Le Chef de l’Etat a aussi été chaleureusement accueilli par la communauté nigérienne résidant au Burkina Faso.

Il faut noter que SEM Issoufou Mahamadou est accompagné, dans ce déplacement, de M. Bazoum Mohamed, Ministre d’Etat, Ministre de l’Inférieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et Mme Lamido Ousseini Salamatou Bala Goga, Ministre déléguée auprès du  Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, Chargée de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur.

Peu après l’accueil, SEM Issoufou Mahamadou, Président en Exercice de la CEDEAO, également Président du Comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle de l’UEMOA, a participé à la Cérémonie officielle de clôture de la première Conférence Régionale sur la chenille légionnaire  d’automne au Sahel et en Afrique de l’Ouest qui s’est tenue à Ouagadougou.

Cette cérémonie a été présidée par le Président du Burkina Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré, Président en exercice du CILSS et du G5 Sahel, en présence notamment des responsables et des partenaires du CILSS et du Ministère burkinabé de l’Agriculture dans l’organisation de cette Conférence. Il s’agit de la FAO, de la CEDEAO, de l’UEMOA, du G5 Sahel, de l’Union Européenne et de l’Union Africaine.

La rencontre qui s’est déroulée du 12 au 14 septembre 2019 dans la Salle des Banquets de Ouaga 2000, a pour thème : Invasion de la chenille légionnaire  d’automne au Sahel et en Afrique de l’Ouest : Etat des lieux, solutions et ressources mobilisables pour combattre le fléau.

La cérémonie de clôture a été marquée par la lecture du Rapport de Synthèse des travaux de la Conférence, de la recommandation spéciale, de la Déclaration de Ouagadougou, du discours du Président Issoufou Mahamadou et celui de clôture du Président Roch Marc Christian Kaboré.

A l’entame de son intervention, le Président du Burkina Faso a témoigné « ma profonde gratitude à mon cher frère, SEM Issoufou Mahamadou,  Chef de l’Etat de la République sœur du Niger d’avoir voulu marquer de sa présence » la  clôture de la première conférence régionale sur cet insecte ravageur.

Auparavant, le Chef de l’Etat, a dans un discours, réitéré ses remerciements à son homologue du Burkina Faso pour l’avoir convié à cette conférence régionale dont «la pertinence et l’opportunité sont si évidentes du fait de son objet car il s’agit de trouver des solutions à une menace jusque-là inconnue et qui risque de compromettre tous nos programmes de développement agricole et par conséquent la résilience de nos populations rurales. »

 

 

Abdourahmane Alilou AP/PRN