Rencontre de prise de contact entre le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement et le personnel : Le ministre Kalla Moutari invite ses nouveaux collaborateurs à plus d’innovation pour améliorer les indicateurs de l’eau au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Après sa prise de fonction en tant que ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Kalla Moutari a rencontré hier matin, dans la salle de réunions dudit ministère, le personnel de ce département ministériel. A travers cette traditionnelle réunion de prise de contact, le ministre Kalla Moutari a émis le vœu de réussir la mission qui est la sienne dans une atmosphère de collaboration de l’ensemble des agents du Ministère.

Au cours de cette réunion de prise de contact, le Secrétaire général adjoint du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Moussa Mamane a fait une présentation détaillée de ce département à son nouveau locataire. Il ressort de cette présentation que le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement est organisé ainsi : une administration centrale ; les services déconcentrés et services rattachés au ministère ; un organe consultatif qui se réunit tous les deux (2) mois etc. En termes de ressources humaines, le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement compte 624 agents toutes catégories confondues. S’agissant des contraintes, M. Moussa Mamane a relevé notamment l’insuffisance du financement par rapport aux objectifs ; la difficulté de réaliser des ouvrages dans des zones de socle ; l’insuffisance des ressources humaines ; la vétusté des équipements de mesure etc.

Au regard de cette panoplie de contraintes qui impactent les activités du Ministère, le Secrétaire général adjoint a formulé des recommandations et doléances. Il s’agit entre autres : du recrutement des agents en quantité et en qualité ; la poursuite du transfert des compétences ; l’amélioration du financement des différents projets dont les objectifs concourent à l’accès l’eau potable pour les populations urbaines et rurales de notre pays ; la construction d’un laboratoire de contrôle de la qualité de l’eau etc. A ce niveau, le ministre a été informé que le dossier sur la construction du laboratoire est au stade avancé.

Pour sa part, le nouveau ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Kalla Moutari a rappelé les priorités du gouvernement dans le secteur. « Nous avons beaucoup d’attentes dans le secteur de l’eau ; qu’il s’agisse de la ville ou de la campagne ; des sédentaires ou des nomades. Nous avons des demandes très pressantes en eau. Il nous faut les satisfaire malgré les contraintes liées aux zones de socle ;  des profondeurs ailleurs et de l’impureté de l’eau dans certaines zones. Nous devons surmonter ces obstacles là pour fournir de l’eau potable à nos populations», a souligné le ministre Kalla Moutari. Par ailleurs, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a informé les agents qu’un des partenaires du Ministère a apprécié positivement leur engagement ; leur efficacité ; leur détermination et leur désir d’être accompagnés ; d’être financés afin de réussir la mission qui leur a été confiée. Par rapport au faible financement, il a indiqué qu’il faut organiser le plaidoyer pour accéder aux financements nécessaires à la réalisation des objectifs fixés. « En tant que cadres du ministère, vous devez concevoir ce plaidoyer ; innover pour qu’on puisse avancer »,  a conclu le ministre Kalla Moutari.

 

Hassane Daouda (onep)