1er Forum des Jeunes filles leaders : La coordinatrice de l’ONG New Challenge appelle à un engagement permettant à la jeune fille de réaliser ses rêves

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure, a parrainé hier à Niamey, le lancement des activités de la 1ère édition du Forum des Jeunes filles leaders. Organisé par l’Ong New Challenge, en partenariat avec le Ministère de la Promotion de le Femme et de la Protection de l’Enfant, ce forum se tient du 9 au 11 octobre avec pour thème ‘‘Le leadership féminin, gage d’un développement durable et de consolidation de la paix’’. La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des Organisations internationales et de plusieurs acteurs intervenant dans la promotion des droits de la jeune fille.

L’objectif de cette activité est de promouvoir les droits des jeunes filles, leur permettre de faire entendre leurs voix, leur offrir plus d’opportunités pour qu’elles participent aux décisions qui les concernent. Plusieurs personnalités ont honoré de leur présence la cérémonie du lancement du forum.

A cette occasion, la Coordinatrice de l’Ong New Challenge, Mme Ousseïni Moussa Zeinabou a indiqué que ce forum est l’occasion pour offrir aux filles la possibilité de faire entendre leurs voix, pour qu’elles aient leurs mots à dire par rapport aux décisions qui les engagent, en particulier et qui engagent le pays en général. Elle a, de ce fait, appelé à un engagement pour permettre à chaque fille de libérer son potentiel et de réaliser ses rêves.

Quant à la Représentante adjointe de l’Unicef au Niger, Mme Ilaria Carnevali, elle s’est réjouie de voir plus de 100 jeunes filles, venues de tout le Niger, engagées à promouvoir les droits de leurs sœurs et à mieux faire entendre leurs voix, à travers ce forum. « Certaines d’entre vous ont eu certainement la chance d’aller à l’école, d’être soutenues par vos proches et de poursuivre vos rêves. Ce n’est malheureusement pas le cas pour beaucoup de jeunes filles au Niger. Nul n’est besoin de dépeindre ici le nombre de filles victimes de discrimination et de violence, juste parce qu’elles sont des filles, ou encore le nombre de jeunes filles retirées de l’école et à qui on a volé leur enfance pour être mariées», a regretté Mme Carnevali.

D’Ayorou à Bilma, la jeune fille nigérienne a, selon Mme Carnevali, besoin de modèles pour l’inspirer. La Représentante adjointe de l’Unicef au Niger a appelé les filles à faire tomber les barrières érigées par les stéréotypes et l’exclusion. « Pour nous, vous êtes des championnes et vous avez prouvé que l’on a pas besoin de super pouvoirs pour faire des choses extraordinaires. Menez vos actions dans les villages et relayez le changement que vous impulsez au profit de la jeune fille », a lancé Mme Ilaria Carnevali.

Procédant à l’ouverture du forum, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback Zeïnabou Tari Bako, a salué cette initiative de l’Ong New Challenge, qui vient s’ajouter aux efforts des autorités nigériennes au plus haut niveau, et de leurs partenaires. «Votre engagement à offrir votre temps, votre énergie, votre créativité et vos talents, au service des autres filles rassure les autorités et donne l’espoir qu’un autre monde est possible », a-t-elle déclaré avant d’assurer que son département ministériel se tient prêt à répondre à toute sollicitude concernant la promotion des droits de la femme nigérienne.

 

Mahamadou Diallo (onep)