Assemblée nationale : La commission des Affaires Etrangères et de la Coopération présente son rapport de mission effectuée pendant l’intersession

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale, SE. Iro Sani a présidé hier les travaux de séance plénière de la deuxième session ordinaire au titre de l’année 2019, dite session Budgétaire. L’ordre du jour était consacré à la présentation des rapports de missions effectuées par les commissions générales permanentes de l’Assemblée nationale pendant l’intersession. Au cours de cette séance, les députés ont suivi la présentation des rapports de mission de la commission des Affaires Etrangères et de la Coopération. Les travaux se sont déroulés en présence des commissaires du gouvernement, M. Bazoum Mohamed, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentration et des Affaires Coutumières et Religieuses et M. Barkaï Issouf, ministre Chargé des Relations  avec les institutions.

 

La commission des Affaires Etrangères et de la Coopération a effectué pendant l’intersession une mission d’information du 21 au 28 avril 2019 sur l’axe Niamey-Agadez-Arlit-Assamaka  avec un objectif d’information et de sensibilisation des populations sur les sujets d’intérêt national, notamment l’unité nationale, la cohésion sociale, la paix et la sécurité. Ils ont échangé avec l’ensemble des couches sociales des zones sillonnées. Après le constat, la mission a formulé plusieurs recommandations au gouvernement  concernant essentiellement  l’organisation de larges consultations pour que la population soit sensibilisée sur le contenu de la loi portant l’interdiction du transport illicite des migrants et d’accélérer le processus d’obtention du statut de réfugié.

La mission a été effectuée du 19 au 25 juin 2019 à Maradi et du 20 au 29 juillet 2019 à Agadez. A Maradi, la commission a effectué une mission sur le même sujet où à la fin   elle a recommandé au gouvernement d’appliquer strictement les textes législatifs et règlementaires régissant les actes criminels et terroristes et de renforcer l’effectif les dispositifs sécuritaires existants tout en rendant opérationnelles les compagnies militaires de Dan Kano et de Madarounfa etc. Concernant Agadez également, la mission a formulé plusieurs recommandations.

Dans la région de Tillabéri et Niamey, la mission de la Commission des Affaires Etrangères et de la Coopération avait pour but d’informer, de sensibiliser et de contribuer à la restauration de la paix et la sécurité afin que le développement économique et social devienne l’unique priorité de l’action publique. Elle s’est rendue à Torodi, Makalondi, Tillabéri, Ayorou et Hamdallaye. Les membres de la mission ont rencontré l’ensemble des couches sociales et les acteurs du développement. A l’issue de la mission, la commission a recommandé au gouvernement de doter les FDS en moyens matériels et humains conséquents, d’assurer un maillage sécuritaire dans les zones déclarées à risque, de développer le réseau routier pour faciliter une meilleure mobilité des FDS. Elle a également souhaité d’accélérer le processus d’obtention du statut de réfugié et de rapprocher le poste juxtaposé de Makalondi à celui de Kantchari etc.

Après l’exposé des rapports, les débats ont été houleux et bénéfiques avec les explications données par le commissaire du gouvernement, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentration et des Affaires Coutumières et Religieuses  sur la situation sécuritaire et celle des réfugiés au Niger.

Seini Seydou Zakaria(onep)