Réunion ordinaire du Dispositif national sur le Doing Business : Le Chef de l’Etat félicite les membres et leur fixe un nouveau cap

Economie
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, a présidé, hier, la réunion du dispositif national en matière du Doing Business. C’est une session qui  se tient à intervalle régulier sur convocation du Chef de l’Etat. La réunion d’hier 7 novembre est intervenue quelques semaines après la publication du rapport 2020 de la Banque Mondiale sur le Doing Business. Un rapport qui a révélé que notre pays a enregistré une avancée considérable en matière d’amélioration du climat des affaires et gagné plusieurs points le positionnant à un rang honorable tant au plan africain qu’au niveau international.

La réunion, qui a duré plus de trois heures d’horloge, a permis aux membres du dispositif  de présenter la situation globale du Niger  en matière de climat des affaires conformément aux orientations, recommandations et instructions du Chef de l’Etat. A la sortie de la rencontre,  le ministre, conseiller du président de la République en matière du Doing Business, M Alma Oumarou, a rappelé que le rapport Doing Business sorti le 24 octobre dernier a ressorti que le Niger a réalisé d’importants progrès en améliorant considérablement ses positions mondiale, africaine et communautaire. En effet, au plan mondial, le Niger a engrangé

11 points en l’espace d’une année, passant de la 143ème place à la 132ème.

Au niveau africain, la marche du Niger vers un climat des affaires amélioré s’est poursuivie inexorablement.  Il se hisse désormais au 22ème rang, entre le  4ème,  5ème  rang et 6ème  dans les pays des espaces CEDEAO et UEMOA et dans le système de l’OHADA. Les résultats promulgués et homologués par la Banque Mondiale prouvent, selon le ministre, que le Niger  est  sur la bonne voie et continue les réformes voulues par le Président de la République, des réformes qu’il conduit personnellement, a précisé le ministre-conseiller.

Il a indiqué que le Président de la République veut que le Niger soit parmi les premiers pays réformateurs au monde avec pour objectif de le hisser au  5ème rang africain et au 50ème rang  mondial dans le classement  des pays réformateurs. En définitive, le Président Issoufou Mahamadou souhaite que notre pays   fasse autant voire mieux que beaucoup d’autres pays qui sont en avance aujourd’hui.  Le ministre Alma s’est voulu confiant quant à la réalisation de cet objectif dans la mesure où, dit-il, la volonté au plus haut niveau existe ; le leadership du Président de la République est, pour lui,  une chance unique pour notre pays d’opérer les réformes si nécessaires à l’amélioration du climat des affaires.

Rappelant que le dispositif national est placé sous la direction du Premier ministre, le conseiller du Chef de l’Etat a indiqué que les membres ont reçu les félicitations du Président  de la République au regard des résultats enregistrés dans le classement Doing Business 2020. M Alma a déclaré que le  président de la République a instruit le dispositif de mettre en œuvre des réformes à court terme de certains axes sur la base des résultats  atteints pour reprendre  ce qui n’a pas été réalisé dans la dizaine des secteurs concernés par les réformes.

Entre autres secteurs sujets des réformes, il a cité le raccordement à l’électricité, le commerce transfrontalier, l’accès au crédit, le paiement des impôts, le permis de construire. Il a souligné  que l’accès au crédit, la protection des investisseurs minoritaires ont fait un bond considérable. «Nous sommes en train, minutieusement mais méthodiquement, de révolutionner l’économie du Niger», a affirmé le ministre-conseiller du Président de la République.

 

Zabeirou Moussa(onep)