Signature, hier à la Primature, de la Lettre d’endossement et du cadre partenarial du PTSEF 2020-2022 : Engagement pour développer le secteur de l’éducation et de la formation au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini  a présidé hier après-midi dans la Salle des Banquets de la Primature, la cérémonie de signature de la Lettre d’endossement du Plan de Transition Sectoriel de l’Education et de la Formation (PTSEF) pour la période 2020-2022, et le cadre Partenarial qui l’accompagne. C’était en présence des membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation et de la formation, ainsi que des organisations de la Société Civile active en éducation.

 

La cérémonie a été marquée d’abord par la signature de la lettre d’endossement du PTSEF par les partenaires techniques et financiers, et ensuite celle du cadre partenarial par les membres du gouvernement, les partenaires techniques et financiers, ainsi que le cadre des organisations de la Société Civile active en éducation.

Intervenant à cette occasion, le Premier ministre, SE Brigi Rafini Chef du gouvernement a loué les efforts consentis par l’Etat et ses partenaires dans le domaine de l’éducation de 2013 à 2014 ayant permis d’enregistrer des progrès dans ce secteur stratégique. En effet, il a noté que le parcours effectué a été évalué, et  c’est pourquoi, il a été jugé nécessaire d’élaborer et d’adopter un Plan Sectoriel de l’Education et de la Formation. SE Brigi Rafini a indiqué que le PTSEF 2020-2022 a été élaboré et adopté de manière participative et inclusive. Après avoir été adopté par le comité de pilotage, le PTSEF, a été également adopté par le Conseil des ministres. Le Premier ministre a dit avoir identifié des correctifs depuis la mise en œuvre du PSEF, sur lesquels le gouvernement et ses partenaires vont s’atteler, pour que le PTSEF puisse s’appliquer convenablement.

A l’issue de la signature des deux documents, le Chef du gouvernement a remercié les partenaires techniques et financiers pour le soutien qu’ils viennent de renouveler à travers la signature de la lettre d’endossement du PTSEF répondant ainsi à la demande du Partenariat Mondial pour l’Education. SE. Brigi Rafini a également remercié les organisations de la Société Civile active en éducation pour leur soutien avant de leur demander de continuer à œuvrer aux côtés du gouvernement  pour le développement de ce secteur vital pour le pays. Le Chef du gouvernement s’est félicité du travail abattu par la Cellule d’Appui à la Mise en Œuvre et de Suivi (CAMOS).

En outre, SE Brigi Rafini a confié que les ministres en charge de l’éduction ont renouvelé des engagements consistant à s’investir davantage pour la réussite de ce plan. Il a annoncé qu’ils vont s’investir particulièrement sur le système statistique. D’ores et déjà, le Chef du gouvernement a notifié que des actions sont amorcées. « Nous avons noté la nécessité impérieuse d’améliorer notre système statistique de l’éducation » a-t-il souligné, assurant par la même occasion que tous les ministères en charge de l’éducation ont pris note de ce qui est  désormais une priorité. Le Premier ministre, Chef du gouvernement a rassuré avoir relevé les autres engagements relatifs à la qualité, à l’équité. Il a, enfin assuré que le gouvernement va s’investir pour enregistrer des meilleurs résultats.

Auparavant, la Cheffe de file des Partenaires techniques et financiers du secteur de l’Education et de la Formation, Mme Félicité Tchibindat a félicité le leadership  déterminé et l’engagement continu du gouvernement, ainsi que les efforts  infatigables de tous les cadres des ministères, de la CAMOS, des partenaires techniques et financiers, et des organisations de la Société Civile, qui ont contribué dans ce processus. Elle a souligné que la lettre d’endossement  qu’ils ont signée  présente les raisons pour lesquelles le PTSEF est jugé « crédible ». « En signant la lettre d’endossement, nous, les partenaires techniques et financiers, confirmons que nous jugeons « crédible » le PTSEF et que nous nous engageons à apporter notre appui technique et/ou financier dans ce cadre, en respectant  le Cadre Partenarial  du PTSEF que nous allons également signer aujourd’hui » a-t-elle rassuré.

La Cheffe de file des partenaires de l’éducation devait aussi mentionner que les partenaires techniques et financiers croient à l’importance de l’éducation pour la stabilité et le futur du pays. Mme Félicité  Tchibindat a par ailleurs précisé que cette cérémonie marque à la fois la fin du processus  d’élaboration du PTSEF et le début de son implémentation, avec l’étape importante qui suivra à savoir la requête auprès du Partenariat Mondial pour l’Education, programmée en Janvier 2020, pour mobiliser 85,1 millions de dollars américains afin de financer la mise en œuvre du PTSEF.

Quant à la représentante du cadre des organisations de la Société Civile active en éducation, Mme Fodi Halima, elle a apprécié le caractère inclusif ayant marqué tout le processus de ce plan de transition. Elle a indiqué que l’adhésion du cadre des organisations de la Société civile active en éducation au processus d’élaboration du PTSEF, a été motivée par les résultats du diagnostic de la mise en œuvre de la première phase du PSEF par des experts, et qui ont relevé des insuffisances devant être résolues par des décisions fortes et pérennes. Elle devait ensuite demander aux différents acteurs de s’impliquer davantage, et à accompagner la mise en œuvre de PTSEF. Mme Fodi Halima a réaffirmé leur engagement de mettre tout en œuvre en vue d’assumer leur rôle qui est celui de veille à travers un plaidoyer porteur, et un  accompagnement permanent pour le respect de différents engagements.

Ajoutons que l’ambassadeur chef de la Délégation de l’Union Européenne au Niger Mme Ionete Denisa-Elena, Cheffe adjointe de file de partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation a lu la lettre d’endossement à travers laquelle sont entre autres définies les stratégies à entreprendre afin de développer le secteur de l’éducation et de la formation au Niger.

Laouali Souleymane(onep)