Poursuite des visites du ministre de l’entreprenariat des jeunes dans des structures de l’écosystème : M. Ibrahim Issifi Sadou encourage les initiatives et réaffirme sa disponibilité et son engagement à les soutenir

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre de l’entrepreneuriat des jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou a poursuivi, hier matin, ses visites dans des entreprises des jeunes, à Niamey  pour s’imprégner davantage de l’évolution des startups. Ainsi, après avoir visité cinq jeunes entreprises mardi dernier, hier jeudi 21 novembre correspondant à la journée de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat, qui se déroule du 18 au 24 novembre, le ministre Ibrahim Issifi accompagné de ses collaborateurs s’est rendu dans  quatre (4) autres structures de l’écosystème.

Cette visite a concerné une structure d’incubation et trois startups lancées. Il s’agit notamment de la représentation nationale du réseau mondial de promotion d’agrobusiness, Agri Pro Focus; de l’entreprise de solution informatique, Mell Plus; de l’agence de voyage et tourisme, Oumi Voyage et de la ferme Agri Innove Inspire. En effet, partout où il a été, le ministre de l’entrepreneuriat des jeunes, M. Ibrahim Issifi Sadou s’est intéressé au fonctionnement des structures, à leurs niveaux d’innovation et surtout à leurs préoccupations.

A Agri Pro Focus, après une brève présentation faite du réseau multi-acteurs composé d’entreprises, d’instituts de connaissance, des institutions publiques et de la société civile œuvrant pour la sécurité alimentaire et la promotion de l’agrobusiness, actif dans 12 pays d’Afrique et d’Asie du Sud Est, la coordinatrice nationale Mme Aoauni Rakiatou Gazibo a souligné la problématique de la compétitivité des produits agro-alimentaires nigériens.Les échanges avec le ministre ont porté précisément sur les défis liés aux certifications hygiène et qualité et à l’attractivité des emballages. Pour sa part, Agri Pro Focus accompagne des entreprenants à y remédier, à travers des séances de formation et des conseils techniques. C’est ce qu’avaient témoigné des incubés, dont ceux qui vont participer bientôt à une foire internationale en Côte d’Ivoire avec Agri Pro Focus.

Ensuite, la délégation s’est rendue sur le Boulevard Mali Béro, près du rond-point Gadafawa dans les locaux du groupe Mell Plus d’un jeune nigérien du nom d’Amadou Hassan Maiguizo. Il entreprend dans le domaine informatique, offrant des solutions et des équipements technologiques (maintenance, formations-conseils; installation et gestion de système informatique; fourniture et installation de matériels bureautiques et didactiques et la vente des consommables et accessoires informatiques). D’après le promoteur, à ses débuts en 2005, il ne comptait que 5 employés, aujourd’hui il travaille avec 17.

La troisième étape a concerné l’agence Oumi Voyage sis à l’immeuble Sonuci du quartier Terminus. La promotrice ici s’appelle Oumou Maifada. Elle est aussi jeune, d’une trentaine d’années et travaille avec quatre employées dans sa prestation de service en tourisme et voyage.

Cette visite a pris fin chez un autre jeune entrepreneur nigérien, M. Issoufou Abdoul Kader, à sa ferme Agri Innove Inspire, sis au quartier Niamey 2000. C’est un ingénieur en agronomie qui s’y est lancée, à partir de février 2018, sur un terrain de 1600m2. Enseignant-vacataire à l’université et dans d’autres écoles de la place, il offre aussi à ses étudiants des séances d’application dans sa ferme moderne dotée de système d’arrosage automatique et adapté.

A l’issue de la visite, le ministre M. Ibrahim Issifi Sadou s’est réjoui de la créativité des jeunes entreprenants. « Nous nous sommes donné l’objectif de venir constater de visu ce que font nos jeunes entrepreneurs et voir dans quelle mesure nous pouvons apporter plus d’accompagnement à leurs besoins réels. Nous avons vu l’expertise qui est là, des jeunes qui innovent dans l’agrobusiness en particulier. Nous sommes satisfaits et nous voulons que ce soit école pour les autres, que ces technologies puissent être appliquées à grande échelle aux entrepreneurs du secteur, notamment ceux du monde rural. Produire un maximum sur un minimum de terrain nous permettra d’atteindre les objectifs de l’initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens) », a affirmé le ministre de l’entreprenariat des jeunes.

Mahamane Chékaré Ismaël