Conférence de presse du Président en exercice du G5 Sahel : «Nous avons besoin des alliés, de travail beaucoup plus transparent et de beaucoup plus de coordination entre nous», déclare SE. Marc Roch Christian Kaboré

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

A l’issue des travaux de la 4e Session extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat des pays membres du G5 Sahel, le Président en exercice de ladite organisation SE Marc Roch Christian Kaboré, Président du Burkina Faso a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a évoqué plusieurs questions relatives à la vie de l’organisation.

 

Relativement à l’alliance du G5 Sahel avec la France dont la présence est décriée par les citoyens de l’espace, le Président en exercice du G5 Sahel a noté que la lutte contre le terrorisme est une lutte internationale qui concerne l’ensemble de pays. Selon lui, partout où le combat contre le terrorisme est engagé, il fait l’objet d’alliance. « C’est pourquoi, dit-il que les pays du G5 sont accompagnés dans leur combat par des alliés » avant souligner que la France n’est pas le seul allié qui œuvre aux côtés du G5 Sahel. En effet, SE Marc Roch Christian Kaboré a rappelé avoir demandé la coordination des actions militaires entre le G5 Sahel, la MINUSMA, et les forces alliées qui opèrent sur le terrain. « Lorsque vous êtes en alliance où vous travaillez sur le terrain, et que finalement c’est le terrorisme qui gagne du terrain, cela mène également à un découragement qui est normal au niveau des populations», a-t-il déclaré. Il a, à cet effet exprimé, la nécessité de se réorganiser et de voir comment assurer une lutte efficace et sans merci, une lutte qui peut produire des résultats, et qui permet de détruire les bases des terroristes afin de sécuriser les populations.

Il a par ailleurs rappelé que la déstabilisation de la Libye est la base de l’installation du terrorisme dans notre espace. « Et nous disons que c’est tout a fait un devoir  moral de la Communauté Internationale qui a contribué à cette déstabilisation d’apporter sa contribution à la lutte contre le terrorisme. Parce qu’aujourd’hui, comme nous le disons, la Libye est la base de formation de l’ensembles de terroristes de la sous-région », a déclaré le président en exercice du G5 Sahel. Aussi, SE Marc Roch Christian Kaboré d’ajouter que les terroristes ont, aujourd’hui, perfectionné leur méthode de travail en se professionnalisant. «Nous avons besoin des alliés, de travail beaucoup plus transparent et de beaucoup plus coordination entre nous. Je crois que c’est ainsi que nous allons vaincre le terrorisme dans notre sous-région, et dans le monde de façon générale», a-t-il estimé.

Sur un tout autre plan, le Président Kaboré est revenu sur la question concernant le fonctionnement du G5 Sahel. Il a indiqué que tous les pays de l’organisation ne sont pas au même niveau d’opérationnalisation pour diverses raisons dont entre le disfonctionnement existant entre les engagements qui sont pris par la communauté internationale et leurs réalisations concrètes sur le terrain dus parfois aux mécanismes de décaissement qui prennent du temps. Il a rappelé qu’il y a de cela trois ans les intentions de soutien au G5 Sahel s’élevaient à près de 400 millions d’euros. « Nous avons donné des instructions aux ministres et au Secrétariat permanent du G5 Sahel, d’opérationnaliser très rapidement en liaison avec les partenaires internationaux le G5 Sahel. En attendant, les pays font des efforts sur leurs propres budgets en vue de mener le combat qui est nécessaire », a déclaré le président en exercice du G5 Sahel. Il a par ailleurs évoqué l’importance de la question de développement dans nos différents pays avant de souligner que le Secrétariat permanent s’attèle dans le cadre de ses opérations, à mobiliser des ressources afin de concrétiser les réalisations sur le terrain et soulager les populations qui sont dans la détresse.

«Au niveau du G5 Sahel, nous soutenons l’idée d’un Mali uni et indivisible »,

SE Marc Roch Christian Kaboré a rappelé que les terroristes en agissant sur les populations,  ont créé des crises humanitaires sans précédent qui se caractérisent  par les fermetures d’écoles, des centres de santé, le déplacement interne des populations. « Cela nécessite la mobilisation des ressources en vue de répondre aux besoins des populations » a-t-il insisté.

En réponse à une question relative au déploiement des forces au fuseau centre, il a mentionné que tous les pays sont d’accord pour le déploiement des forces au fuseau centre. Il a notifié que d’ores et déjà le Président tchadien SE Idriss Deby Itno a marqué son accord bien avant la tenue de ce Sommet.

Pour ce qui est de la question de Kidal, il a parlé de dialogue national qui se tient entre les Maliens. « Au niveau du G5 Sahel, nous soutenons l’idée d’un Mali uni, et indivisible », a-t-il précisé.

SE Marc Roch Christian Kaboré est revenu sur le partenariat en matière de lutte contre le terrorisme où il a mentionné que les pays du G5 Sahel travaillent dans ce combat avec les Américains, les Allemands, les Chinois, avant d’annoncer être ouverts à tout partenariat international pouvant les aider à lutter contre le terrorisme.

 

 Laouali Souleymane(onep)