Célébration du 29ème anniversaire du parti CDS-RAHAMA : Le parti réaffirme son appartenance à la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN)

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le parti, Convention Démocratique et Sociale (CDS-RAHAMA) a célébré le 5 janvier dernier à Niamey le 29ème anniversaire de sa création.  Cette célébration s’est faite de manière très sobre sous le thème: «Le renouveau de CDS-RAHAMA». A cette occasion, une déclaration a été livrée par Maître Boubacar Madougou, président dudit parti en présence de militantes, militantes et sympathisantes ainsi que plusieurs invités.

 

Dans son message, le président du parti a tout d’abord précisé que les militants célèbrent l’anniversaire dans la sobriété à cause des événements tragiques perpétrés par des terroristes sans foi ni loi, sur nos forces de défenses et de sécurité. C’est pourquoi, il a demandé à l’assistance d’observer une minute de prière pour le repos des âmes des martyrs et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés.

Maître Boubacar Madougou a ensuite rappelé que, le quitus de validation par le Ministère de l’Intérieur, des travaux de leur 8ème congrès ordinaire et de la 15èmeAssemblée Générale de la Délégation Nationale tenues du 21 au 23 septembre 2019 à Niamey, a été obtenu le 7 Novembre 2019. Pour lui, l’unification du CDS-RAHAMA, demeure sa principale préoccupation et c’est dans cette optique qu’il a appelé les militants et militantes qui hésitent encore à regagner le parti à le faire et que les portes restent toujours ouvertes. «Je saisis cette opportunité pour réaffirmer avec force l’appartenance du CDS-RAHAMA à la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN), et nous sommes solidaires de toutes les actions salutaires de développement économique, social et culturel mises en œuvre par SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, à travers son programme de Renaissance du Niger, acte II. Nous lui en savons gré pour ces actions combien bénéfiques pour les populations nigériennes», a-t-il déclaré.

Au sujet des échéances électorales à venir, en 2020 et 2021, le président du CDS RAHAMA s’est dit très convaincu que son parti pourra enregistrer des résultats significatifs, à condition que, «individuellement et collectivement, nous nous engagions dans nos structures de base à une large mobilisation de nos militantes et militants, afin de continuer à hisser plus haut le flambeau du CDS-RAHAMA», a-t-il ajouté avant d’appeler les responsables des structures à tous les niveaux à s’investir pour mettre en place ces instances conformément au règlement intérieur de leur parti. Maître Boubacar Madougou a appelé les militants à se faire enrôler dans le cadre de l’établissement du fichier électorale biométrique en cours d’élaboration par la CENI ; ceci constituera un gage de succès aux prochaines consultations électorales.

Au sujet de l’actualité internationale, le président du parti CDS RAHAMA a dit qu’elle est marquée par les événements qui suscitent des interrogations et des inquiétudes, tant leurs conséquences immédiates ou lointaines pourraient influer sur la géopolitique mondiale. C’est ainsi que Maître Boubacar Madougou a évoqué l’avènement au pouvoir de l’extrême droite dans plusieurs pays du monde ; les  mouvements sociaux comme lesgilets jaunes, les manifestations des travailleurs sur le système de retraite en France ; les velléités de sécession ou de rébellion notamment dans certains pays africains etc. Face à cette situation, le président du CDS-RAHAMA exhorte tous les Nigériens à plus de patriotisme et de solidarité pour garantir la quiétude sociale au Niger. Il a enfin appelé les militantes et militants pour rester mobilisés en vue de défendre les idéaux de leur parti, le CDS-RAHAMA.

 

 Seini Seydou Zakaria(onep)