Colloque scientifique international sur ‘’le Sonrhai: passé, présent et devenir’’ en marge de la fête de Tillabéri Tchandalo: Plusieurs recommandations formulées dont celle relative à la mise en place d’un réseau des chercheurs entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso l Colloque scientifique international sur ‘’le Sonrhai: passé, présent et devenir’’ en marge de la fête de Tillabéri Tchandalo

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Plusieurs recommandations formulées dont celle relative à la mise en place d’un réseau des chercheurs entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso

En marge des festivités de la célébration de la Fête de la République, s’est tenu, du 14 au 15 décembre 2019 à Tillabéri, un colloque scientifique international sur le thème ‘’Le Sonrhai : passé, présent et devenir’’. Ce colloque a regroupé des chercheurs et scientifiques venus principalement du Mali, du Nigéria, du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Maroc, en plus de ceux des universités publiques du Niger. Plusieurs recommandations ont été adoptées à l’issue des travaux. C’est le gouverneur de la Gouverneur de Tillabéri M. Ibrahim Tidjani Kateilla, région hôte de la fête tournante du 18 décembre qui a présidé la cérémonie de clôture des travaux du colloque en présence de plusieurs personnalités et des participants.

 

Dans son allocution de clôture des travaux, le Gouverneur de Tillabéri a, au nom du Président du Comité d’organisation de la fête tournante de 18 décembre, Tillabéri Tchandalo, remercié tous les participants pour la qualité des travaux, la pertinence des thématiques débattues, les conclusions et les recommandations formulées au terme des différentes sessions. «Durant deux jours, des débats importants et fructueux ont été menés, permettant ainsi, aux différents conférenciers de contribuer pour que la langue songhaï soit véritablement valorisée. Au regard de la qualité et de l’expertise des participants, je ne doute point que les objectifs assignés à ce colloque sont atteints», a-t-il dit. M. Ibrahim Tidjani Kateilla a rassuré les participants qu’il ne ménagera aucun effort pour les accompagner à assurer le bien-être des populations.

Le président du Comité scientifique PhD Mamoudou Djibo a, quant à lui remercié tous les participants, notamment les universitaires du Niger et des autres pays d’Afrique pour leur disponibilité et leur participation à ce colloque. Il a rendu hommage au comité d’organisation dudit colloque pour les efforts consentis qui ont fait du colloque un succès. PhD Mamoudou Djibo a indiqué que le colloque de    Tillabéri a enregistré le plus grand nombre de propositions de communications, 150 inscrites, 129 sélectionnées et 97 présentées en trois grands ateliers. Le colloque de    Tillabéri a mobilisé toutes les Universités publiques du Niger, représenté par soit leurs Recteurs ou leurs Vice-recteurs. Il a également a enregistré la participation de plusieurs pays d’Afrique dont le Mali, le Nigéria, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Maroc.

Aux termes des travaux, les participants à ce colloque ont formulé plusieurs recommandations qui portent principalement sur la création du Réseau Soni Aliber des trois frontières Burkina-Mali-Niger pour des recherches pragmatiques en vue de servir d’outil d’aide à la prise de décision; le réseautage des institutions de recherches dédiées aux langues et aux civilisations Africaines; la mise en place d’un comité ad-hoc d’experts et la demande du statut d’Observateur du réseau au niveau de la CEDEAO et de l’Union Africaine.

Les participants au colloque de Tillabéri ont également formulé des motions de remerciement adressées au Président de la République, au peuple nigérien, au Premier Ministre, Chef du Gouvernement et à son Cabinet, au comité Tillabéri Tchandalo, aux autorités administratives, coutumières et municipales de    Tillabéri pour l’accueil, l’hébergement et l’hospitalité légendaire dont ils ont fait l’objet tout au long de leur séjour à Tillabéri.

 

Soutien indéfectible aux pays du Sahel dans la lutte contre le terrorisme

A noter par ailleurs qu’en marge de ce colloque scientifique international, les participants se sont penchés sur la situation sécuritaire qui prévaut dans tous les pays du Sahel. Ils ont rendu publique une déclaration lue par le Vice-Recteur de l’Université de Zinder M. Malam Issa, en présence du  Gouverneur de la Région de  Tillabéri.

Soulignant que les populations du Sahel sont confrontées à une situation sécuritaire récurrente, les participants au colloque scientifique international ont estimé que ces attaques terroristes portent atteinte à l’existence même des Etats. C’est pourquoi, les participants au colloque international ont condamné avec la dernière énergie la persistance de ces crises récurrentes avant de souhaiter un repos éternel aux âmes des disparus; un prompte rétablissement aux blessés. Ils ont ensuite exprimé leurs condoléances émues aux familles, aux proches des disparus et à toute la nation nigérienne éplorée. Les participants ont exprimé leur soutien inconditionnel aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et à l’ensemble des armées qui luttent effectivement contre le terrorisme au Sahel.

Les participants au colloque scientifique international de Tillabéri, ont appelé les universitaires et les organisations de la société civile à apporter tout leur soutien à la lutte contre l’extrémisme violent et à créer un cadre pérenne de réflexion sur la problématique de l’insécurité au Sahel. Ils ont par la même occasion, exhorté les Etats à consolider la mutualisation des ressources et des hommes dans le combat salvateur contre le terrorisme au Sahel avant d’appeler les partenaires et les alliés à s’impliquer davantage dans la lutte contre l’extrémisme violent au Sahel. Les participants ont également appelé le Conseil de Sécurité des Nations Unies à s’impliquer davantage dans la résolution de la crise au Sahel et ont enfin salué l’engagement des Chefs d’Etat des pays du G5 Sahel dans la lutte contre l’extrémisme violent dans toutes ses formes.

 

Ali Maman, Envoyé spécial(onep)