Mission du COSNI à Lomé au Togo : Encourager l’athlète Marie Ittatou dans l’optique des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Après l’étape du Sénégal où le président du COSNI et sa délégation se sont rendus au Centre International d’athlétisme et au Centre International de Développement de Natation de Dakar pour s’enquérir des conditions de vie et d’entrainement de nos athlètes, Aminatou Seyni, Moctar Albachir, Seydou Lancina Alassane et Roukaya Moussa, cette mission est arrivée à Lomé lundi dernier. C’est le président du Comité Olympique et Sportif du Togo, M. Bayor Kélani, et d’autres personnalités du monde sportif qui ont accueilli les membres de la délégation du Niger à l’aéroport international Gnassimgbé Eyadéma.

Peu après cet accueil empreint de chaleur et d’hospitalité togolaise, les membres du COSNI se sont rendus au stade de Kégué de Lomé pour une séance de travail avec les membres du Comité Olympique du Togo. Dans l’après midi du lundi, Elhadj Idé Issaka et sa délégation se sont rendus au Centre Régional d’athlétisme de Lomé pour s’enquérir des conditions de vie et d’entrainement de notre compatriote athlète de 200m, Mariama Mamoudou Ittatou. Selon le Directeur du Centre Régional d’athlétisme de Lomé, M. Agopome Kodjovi, Marie Ittatou est disciplinée et elle a un comportement exemplaire. Il a profité de l’occasio pour transmettre toute sa gratitude au COSNI, car c’est pour la première fois de son histoire que le Centre Régional d’athlétisme de Lomé reçoit la visite d’un président de Comité Olympique africain.

M. Agopome Kodjovi a ajouté que sur la dizaine de pensionnaires que compte actuellement son centre, Ittatou est la seule à avoir bénéficié d’une visite d’un tel niveau. C’est la preuve que le Niger compte énormément sur cette athlète. Très ému par les propos du Directeur, le président du COSNI a tenu à lui transmettre ses félicitations, ainsi qu’à l’athlète Ittatou pour son comportement qui honore le Niger. Avec un chrono de 24 secondes 38 tierces, Mariama Ittatou doit carburer dur pour revenir à 23 secondes et assurer ainsi le minima qualificatif requis pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Sur ce point précis, le président Idé Issaka et le Secrétaire général du COSNI, ont insisté en encourageant l’athlète à redoubler d’effort pour obtenir ce minima comme l’a d’ailleurs fait sa camarade Aminatou Seyni. «Le Niger compte sur toi pour décrocher ce sésame» a dit le président du COSNI à l’attention de Mariama Ittatou. «Je ferai de mon mieux pour réaliser ce minima» lui a-t-elle répondu.

L’athlète nigérienne a deux occasions qui s’offrent à elle pour «exploser» et décrocher le minima: d’abord au meeting de Yaoundé dans les prochains jours; ensuite au championnat d’Afrique d’athlétisme prévu au mois de juin prochain à Alger. Son entraineur, le Burkinabè Jean Claude Sawadogo a promis de fournir le maximum d’effort pour aider Ittatou à atteindre cet objectif.

Oumarou Moussa (onep)