SE Brigi Rafini rencontre les membres du Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne national

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Premier ministre, chef du gouvernement SE Brigi Rafini, a rencontré hier matin à son cabinet, les experts chargés de réfléchir sur l’hymne national du Niger, la‘’Nigérienne’’ en présence de quelques membres du comité de pilotage. Apres plusieurs réunions de réflexion et des propositions, ce comité présidé par Professeur Mailallé Amadou s’est réuni pour présenter les résultats des travaux au Chef du Gouvernement afin de prendre les dernières orientations avant la rencontre avec le Président de la République Chef de l’Etat.

 

Au cours de cette rencontre, le président du Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National a expliqué qu’après un appel à contribution, 38 propositions ont été enregistrées dont 3 sont retenues. Selon lui, les critères de sélection reposent essentiellement sur les mots et leur portée, la ponctuation, le titre, et le message qu’ils véhiculent.  Prof M. Mailallé Amadou a souligné que  pendant ce temps, le comité d’experts a établi un certain nombre de documents conceptuels, «mais le document phare reste et demeure l’analyse critique de ‘’la Nigérienne’’ à travers les paroles et les chansons» a-t-il précisé.

Cependant,  M. Maïlallé a souligné que pour que le comité puisse mener à bien sa mission, une meilleure planification est nécessaire  en matière de communication, car a-t-il dit, plusieurs supposés textes de cet hymne ont circulé sur les réseaux sociaux avant même que celui-ci ne soit examiné par le comité.

Dans son intervention, le Premier Ministre Brigi Rafini a rappelé le processus mis en place pour mener cette mission qui selon lui devait finir le 18 décembre 2019. Le Chef du gouvernement a indiqué que des difficultés ont retardé cela, mais n’ont pas empêché les membres du comité à poursuivre les travaux. «Apres cet exposé du président du comité, M Mailallé, nous sommes rassuré et encouragé à poursuivre ce travail, l’essentiel c’est d’avoir un produit qui résiste à toutes les critiques et faiblesses qu’on pourrait lui attribuer», a conclu le Premier Ministre Brigi Rafini.

 

Aminatou Seydou Harouna(onep)