Cérémonie de réception d’infrastructures à l’Hôpital national Amirou Boubacar Diallo : Un nouveau pavillon et des équipements de pointe pour le Service de Néphrologie Hémodialyse

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Première Dame Dr Lalla Malika, présidente de la Fondation Tattali Iyali, et marraine de l’Association des insuffisants rénaux et hémodialysés du Niger, a présidé hier matin, la cérémonie officielle d’inauguration des infrastructures construites au service de néphrologie hémodialyse de l’Hôpital national Amirou Boubacar Diallo de Lamordé de Niamey. Réalisés dans le cadre du partenariat tripartite entre ORANO mines, NIPRO Europe et l’hôpital National Amirou Boubacar Diallo de Lamordé, ces nouvelles infrastructures viennent  rehausser le plateau technique du centre de dialyse et soulager les malades et le personnel médical.

Les infrastructures ainsi inaugurées après 13 mois de travaux, sont composées d’un nouveau pavillon d’hospitalisation totalisant trente-quatre (34) lits repartis, en deux blocs hommes et femmes, des catégories VIP et en salles communes, deux (2) salles de garde, un (l) bureau du major, une (1) salle de staff, une (1) salle d’attente des patients, une (1) salle de ponction biopsie rénale, deux (2) toilettes pour le personnel, quatre (4) toilettes pour les patients, et un (1) magasin de stockage des consommables de dialyse. Le pavillon d’hospitalisation est construit par NIPRO Europe qui a aussi assuré la formation du personnel du service de Néphrologie/Hémodialyse de l’Hôpital National Amirou Boubacar Diallo.

Quant à ORANO Mines, elle a assuré l’équipement d’une nouvelle salle de dialyse de 15 générateurs NIPRO SURD1AL X de dernière génération qui font une épuration de plus grande qualité avec des membranes de haute performance. Ces équipements font de l’Hôpital National Amirou Boubacar Diallo l’un des premiers de la sous-région à utiliser cette technologie de pointe avec pour but d’augmenter la qualité de vie des patients insuffisants rénaux et hémodialysés chroniques du Niger.

Dans son allocution, la Première Dame Dr Lalla Malika a indiqué que, l’insuffisance rénale chronique ou maladie rénale chronique est un problème de santé publique au niveau mondial. Diverses maladies transmissibles et non transmissibles entraînent des complications rénales. C’est pourquoi, souligne-t-elle, le gouvernement du Niger et ses partenaires notamment ORANO Mines et NIPRO EUROPE se sont engagés pour le rehaussement du plateau technique du Service de Néphrologie – Hémodialyse qui est le centre de référence pour la prise en charge des maladies rénales au Niger. «Ces efforts doivent se poursuivre au regard de l’accroissement de la population  et aussi pour le renforcement de la qualité des soins», a déclaré la Première Dame. Dr Lalla Malika a salué le partenariat tripartite entre ORANO Mines, NIPRO Europe et l’Hôpital National Amirou Boubacar Diallo ayant abouti à la concrétisation de tous ces investissements pour le bien des patients.

Elle a aussi encouragé les différents partenaires à accompagner le Service de Néphrologie – Hémodialyse dans d’autres domaines comme la formation continue du personnel médical, paramédical et technique ainsi que la mise en place des autres techniques de dialyse comme la dialyse péritonéale qui est la technique la plus indiquée chez les enfants. «J’’ai l’espoir que tous ces investissements dans le domaine des infrastructures et des équipements de Dialyse vont contribuer efficacement à améliorer la qualité de la prise en charge et de vie des patients», a-t-elle ajouté.

Pour la ministre de la Population, représentant le ministre de la Santé Publique,  le partenariat tripartite est à saluer. Elle a ensuite souligné qu’en contrepartie, l’Hôpital National Amirou Boubacar Diaîlo, s’était aussi engagé à réhabiliter la salle devant abriter les nouveaux générateurs de dialyse avec une salle vitrée pour la surveillance infirmière. En plus, Trois (3) anciennes catégories, et deux (2) de garde ont été transformées en salles VIP de dialyse pour un total de cinq (5) salles VIP de dialyse. D’après Mme Amadou Aissata, actuellement, pour assurer la prise en charge efficace des patients, le service Néphrologie/Hémodialyse/Hémo-dia filtration de l’Hôpital National  Amirou Boubacar  Diallo dispose d’un total de 42 générateurs de Dialyse. Toute chose qui va dorénavant permettre à ce service de faire face à la forte demande des patients souffrant des maladies rénales chroniques. «Le service de Néphrologie-Hémodialyse a enregistré 1661 consultations en 2019 contre 1029 en 2018. Le nombre de séances de dialyse est passé de 15.432 patients dialysés en 2018 à 22.308 en 2019», a-t-elle déclaré.

Le représentant d’ORANO Mines, M. Gilles Ricoché a rappelé qu’en 2017, une dotation au centre de néphrologie et de dialyse en matériels biomédicaux a été assurée, suivie en 2018 du financement de la formation de 10 médecins aux techniques de fistules artérioveineuses. En renforçant les capacités du centre de dialyse de l’Hôpital, qui est le centre de référence au niveau national dans la prévention et le traitement de l’insuffisance rénale, Orano Mining et les sociétés minières réaffirment leur engagement à contribuer à l’amélioration des conditions sanitaires des populations. «Orano Mining et les sociétés minières SOMAÏR & COMINAK dont l’engagement va bien au-delà de l’activité industrielle, ont développé au fil des ans, une politique ambitieuse visant à promouvoir l’accès aux secteurs sociaux de base notamment la santé au profit des populations, aussi bien dans les zones d’implantation des sites de production que dans le reste du pays», a affirmé le représentant du Groupe Gilles Ricoché a souligné que la politique d’appui au secteur de la santé se traduit sur le terrain par la construction à Arlit et à Akokan de deux (2) hôpitaux par SOMAÏR & COMINAK ; Hôpitaux dotés d’un plateau technique de haute qualité facilitant l’accès aux soins à leurs employés et aux populations locales avec un budget de fonctionnement conséquent. Ce soutien se traduit aussi par la construction de centres de santé, équipé lorsque possible de panneaux d’énergie solaires, la formation des agents de santé, la fourniture régulière d’équipements médicaux et de produits pharmaceutiques, le développement de partenariats avec des organismes comme le CERMES, Mécénat Chirurgie Cardiaque et des ONG œuvrant dans le domaine de la chirurgie foraine et tant d’autres actions. «Nous sommes et serons

toujours à vos côtés pour accompagner les efforts du gouvernement et des associations dans l’amélioration de la santé des populations nigériennes», a-t-il rassuré.

Quant au vice-président de l’Association des insuffisants rénaux et hémodialysés du Niger, il a exprimé la joie des membres face à cette inauguration. Cependant ajoute-t-il, la tâche n’est pas facile. «L’association demande au gouvernement et ses partenaires de doter les régions du Niger des centres de dialyse pour réduire le déménagement de patients abandonnant leurs foyers et pour venir s’installer à Niamey dans des conditions souvent critiques», plaide-t-il.

 

Seini Seydou Zakaria(onep)