A la Présidence de la République : Le Chef del’Etat reçoit le président de la Commission de la CEDEAO et une délégation d’institutions communautaires régionales

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a reçu en audience hier dans l’après-midi le président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi Brou.

Le président de la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), M. Jean-Claude Kassi Brou était venu, comme à l’accoutumée, faire le compte rendu régulier des travaux de la Commission de l’institution au Chef de l’Etat du Niger, SEM. Issoufou Mahamadou, Président en exercice de la CEDEAO. En effet, cette audience fait suite à la récente réunion de la communauté régionale, tenue à Ouagadougou (Burkina Faso), relativement à la question de la fermeture des frontières du Nigéria avec le Niger et avec le Bénin, trois pays de la CEDEAO. «Nous sommes venus lui rendre compte des conclusions de cette rencontre, et parler des prochaines étapes», a indiqué le président de la Commission de la CEDEAO, à sa sortie d’audience. A cette occasion, selon M. Jean-Claude Kassi Brou a ajouté qu’il a fait notamment, «le point du suivi des décisions prises lors de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté, qui s’est tenue il y’a environ 10 jours à Adis Abéba, en Ethiopie». La question sécuritaire est bien sûr l’une des priorités de la communauté régionale. Il rappelle qu’à la conférence des Chefs d’Etat, tenue le 20 décembre dernier à Abuja, un plan d’action régional a été adopté. «Nous sommes, donc dans la phase de la mise en œuvre de ce plan d’action régional», a déclaré le président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean-Claude Kassi Brou.

Quelques instants après le Président de la République a reçu une délégation d’institutions régionales, conduite par le Commissaire chargé de l’agriculture, de l’environnement et des ressources en eau de la CEDEAO, M. Sékou Sangaré. Cette délégation comprend le Commissaire de l’UEMOA en charge de l’Agriculture, Dr. Jonas Gbian, et le Secrétaire exécutif du CILSS, M. Djimé Adoum, accompagnés du ministre nigérien de l’Hydraulique et de l’Assainissement. Elle est également venue faire le point, au Président de la République, des travaux de la réunion de haut niveau qui a débuté hier à Niamey autour des questions de la crise alimentaire dans la région de l’Afrique de l’Ouest avec la Mauritanie et le Tchad. Selon le Commissaire de la CEDEAO, M. Sékou Sangaré, cette région est confrontée à une situation alimentaire très difficile. La population affecté par cette situation est estimée à 8,5 millions d’habitants et pouvait grimper jusqu’au tour de 12 millions dans l’espace CEDEAO, voire atteindre 15 millions, en ajoutant le Tchad et la Mauritanie. A travers cette réunion, il s’agit pour les pays concernés, la CEDEAO, l’UEMOA et le CILSS, sous la conduite du Président de la République, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO de réfléchir «pour qu’ensemble nous puissions voir non seulement comment trouver des solutions d’urgences et au-delà, comme l’a instruit SEM Issoufou Mahamadou, comment développer des solutions structurelles de long terme afin de régler, définitivement dans notre région les questions de crises alimentaires liées que ce soit au

terrorisme, aux conflits intercommunautaires ou au changement climatique», a confié le commissaire de la CEDEAO chargé de l’Agriculture, de l’environnement et des ressources en eau.

Mahamane Chékaré Ismaël(onep)