Ouverture de la réunion de la 15ème mission conjointe des PTF du Programme Kandadji : Un engagement ferme en faveur de la mise en œuvre du Programme

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre Délégué au Budget, M. Ahmat Jidoud, a procédé, hier matin, à l’ouverture des travaux de la 15ème mission conjointe des Partenaires Techniques et Financiers du Programme Kandadji. Cette cérémonie s’est déroulée dans la salle Ténéré de l’Hôtel BRAVIA en présence du Secrétaire général du Ministère du Plan et des représentants des partenaires qui accompagnent le Niger dans la mise en œuvre dudit Programme.

 

Ces assises qui dureront trois (3) jours permettront aux participants d’engager des discussions sur la réalisation du Programme Kandadji autour de trois (3) points d’entrée que sont : l’état de la mise en œuvre des recommandations de la 14ème mission conjointe de supervision des PTF (29 juillet-1er Août 2019) ; l’état de la mise en œuvre du Programme Kandadji et les principales contraintes et perspectives.

En ouvrant les travaux de la  réunion, le ministre Délégué au Budget, M. Ahmat Jidoud a indiqué que l’instabilité ou la fragilité des Etats africains est au cœur des préoccupations sécuritaires mondiales et des enjeux pour le développement durable de l’Afrique. En effet, explique-t-il, l’Afrique est aujourd’hui confrontée au principal défi de la gestion du changement avec d’un côté, la transformation accélérée de ses économies et de l’autre, la persistance de conflits qui résultent, le plus souvent, de l’enchevêtrement d’une multitude de facteurs mettant en jeu une pluralité d’acteurs et de mobiles. Dans ce cadre, poursuit le ministre Délégué au Budget, le Sahel est particulièrement éprouvé par la gestion des conséquences de la crise libyenne, le conflit du Nord Mali et les attaques terroristes de Boko Haram au Nord Nigéria. «Au regard de la crise complexe et multidimensionnelle qui s’est installée dans la sous-région depuis plusieurs années maintenant, le Gouvernement du Niger a vite reconnu le caractère inséparable des questions de sécurité et de développement», a-t-il fait savoir.

Pour protéger ses frontières et assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, a affirmé M. Ahmat Jidoud, les autorités nigériennes ont décidé très tôt, d’ériger la question sécuritaire au fronton de toutes leurs priorités, en déployant un nombre assez important de forces de défense et de sécurité aux frontières du Mali et de la Libye.

Il a ajouté qu’en  ces instants critiques de la vie du barrage de Kandadji, la présence des partenaires témoigne de l’intérêt que leurs institutions respectives accordent à la question de la sécurité et du développement. M. Ahmat Jidoud a en outre assuré les participants, que la réunion de haut niveau présidée par le ministre, directeur de cabinet du Président de la République, a pris toutes les dispositions pratiques pour renforcer les mesures sécuritaires dans la zone du barrage. «Par rapport aux perspectives, je dirais qu’elles portent essentiellement et  encore une fois, sur la sécurisation de la zone de construction du barrage et les mesures qui sont préconisées au plus haut niveau de l’Etat pour rassurer les partenaires que vous êtes, et mettre surtout en confiance ceux qui sont, avec nous, sur le terrain de l’action» a-t-il souligné. Il s’agira également de prendre les dispositions nécessaires à la poursuite des travaux de construction du barrage ; d’accélérer la mise en œuvre du plan de réinstallation des populations et de poursuivre avec détermination la mise en œuvre du plan de gestion environnemental et social.

 

 Aïchatou Hamma Wakasso(onep)