Installation officielle de la 5ème législature du parlement de la CEDEAO à Niamey : 115 députés de l’espace communautaire prêtent serment

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E Issoufou Mahamadou, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, a présidé hier 9 mars 2020, au centre de conférences Mahatma Gandhi de Niamey, la cérémonie d’installation officielle de la 5ème législature du Parlement de la CEDEAO. Cette institution résulte de la volonté de l’ensemble des pays membres de la CEDEAO à conjuguer leurs efforts pour l’intégration régionale au sein de l’espace. La vision de cette organisation communautaire est d’aboutir à une CEDEAO des Peuples où la circulation des personnes et de leurs biens s’effectue conformément aux dispositions du protocole additionnel de l’institution communautaire. La session inaugurale qui consacre l’installation des députés du parlement de la Communauté s’est déroulée en présence des Présidents des Assemblées Nationales du Niger et de la Sierra Leone ; du Premier ministre, chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini et du président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean Claude Kassi BROU et de plusieurs personnalités.

Ils sont au total 115 députés pour la 5ème législature du Parlement de la CEDEAO à prêter serment par pays devant le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’institution communautaire pour un mandat de quatre (4) ans. Ces députés de la Communauté auront pour tâches principales de continuer l’œuvre déjà entamée par leurs prédécesseurs. Cette œuvre est incontestablement la promotion de l’intégration régionale à travers la libre circulation des personnes et de leurs biens ; la promotion de la paix et la sécurité, la liberté, la stabilité et la démocratie et surtout le bien être des populations de l’espace communautaire.

En intervenant au cours de l’installation inaugurale, le président de la Commission de la CEDEAO, M. Jean Claude Kassi BROU a relevé que la capitale du Niger est un carrefour de l’intégration régionale par excellence. La cérémonie d’installation officielle de la 5èmelégislature de ce parlement s’est tenue conformément aux dispositions pertinentes de l’acte additionnel relatif au renforcement des prérogatives du parlement, de la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO adopté le 17 décembre 2016 notamment à son article 20, aliéna 1.

 

 

Jean Claude Kassi BROU s’est réjoui particulièrement des avancées enregistrées qui sont à l’actif de la 4èmelégislature. Parmi ces avancées, on peut citer notamment le parachèvement du processus de renforcement des prérogatives du parlement ; l’implication accrue du parlement en collaboration avec la commission au règlement des conflits internes dans les pays membres ; la contribution du parlement dans la sensibilisation sur les défis de l’intégration régionale que sont la création de la monnaie unique, la libre circulation des personnes et des biens, la transhumance, la sécurité, le droit des refugiés et des personnes déplacées etc. Par ailleurs, le président de la Commission de la CEDEAO a particulièrement félicité le président sortant du parlement de la CEDEAO, M. Moustapha Cissé Lo pour le dynamisme et le leadership qu’il a incarnés dans la réalisation des missions du parlement ces quatre dernières années. L’histoire retiendra les progrès réalisés sous la mandature M. Moustapha Cissé Lo.

En dépit de toutes ces avancées, M. Jean Claude Kassi BROU a reconnu que des défis se dressent encore sur le chemin qui mène à l’intégration à laquelle l’organisation communautaire veut parvenir. Il s’agit en premier lieu de la persistance des attaques menées par les terroristes, par d’autres groupes armés notamment au Burkina Faso ; au Mali ; Niger et dans le Nord du Nigeria. «Cette situation nous interpelle avec d’autant plus d’urgence que ces attaques conduisent à des grandes crises humanitaires et menacent jusqu’aux fondations de nos Etats. Notre réponse doit être coordonnée, ferme et marquée par un sens de la solidarité, de l’esprit de cohésion qui nous ont permis de surmonter toutes les difficultés. Par ailleurs, nous devons maintenir au centre de toutes nos actions la nécessité d’assurer dans notre région un développement économique, social inclusif fondé sur le renforcement de la démocratie», a relevé le président de la commission de la CEDEAO avant d’inviter les nouveaux parlementaires à s’inspirer de leurs prédécesseurs et surtout de ne pas hésiter de prendre les initiatives ardues aptes pouvant les aider à consolider et à amplifier les acquis de l’institution parlementaire.

Auparavant, le président sortant du parlement de la CEDEAO, l’honorable Moustapha Cissé LO a fait remarquer que sous sa mandature, les lignes de la libre circulation des personnes et de leurs biens ont bougé pour avoir été sur le terrain de l’action utile pour servir au mieux l’ensemble des populations de l’Afrique de l’Ouest. Le parlement de la 4ème législature a toujours répondu favorablement aux aspirations des peuples dont il est l’émanation.  «Il a été en effet, noté entre autres, qu’au nom du parlement, que nous nous étions rendus à Gao, au Mali, le 23 mars 2017, au moment où crépitaient encore le bruit des armes de groupes armés, j’allais dire, de groupuscules terroristes (…), véritables ennemis du progrès, de l’épanouissement de nos peuples», a rappelé M. Moustapha Cissé LO.

Plusieurs autres missions ont été menées par ce parlement notamment au Nigeria ; en Sierra Leone ; au Niger ; au Burkina Faso etc. Après avoir procédé à l’installation inaugurale du parlement de la cinquième législature de la CEDEAO, le président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, S.E Issoufou Mahamadou a procédé à la signature des documents de la décision attribuant  la présidence du parlement de la CEDEAO à la Sierra Leone. (Lire ci-dessous l’intégralité du discours prononcé par SE. Issoufou Mahamadou)

 

 Hassane Daouda (onep)