A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit une délégation de l’Union Africaine et du G5 Sahel et le Représentant spécial du SG de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, s’est entretenu, hier matin, avec une délégation de l’Union Africaine et du G5 Sahel. Le Commissaire Paix et Sécurité de l’UA, le ministre mauritanien de la Défense, le Haut représentant de la Commission de l’UA et le Secrétaire permanent du G5 Sahel étaient venus échanger avec le président nigérien, en sa qualité de Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO sur les perspectives de l’intervention militaire de l’UA dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

Dans l’après midi, le Chef de l’Etat a reçu le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel

À leur sortie d’audience, le Commissaire Paix et Sécurité de l’UA, M. Smaïl Chergui, a indiqué que le Chef de l’Etat leur a fait part de son analyse et de ses points de vue, surtout en tant que Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, relativement aux travaux préparatifs du déploiement de la force de l’UA dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest. «Cela, nous a permis d’évaluer davantage la situation au Sahel ; de constater que même si les choses ont connu ces dernières semaines une évolution quelque peu positive, le défi majeur de la région reste le terrorisme, l’extrémisme violent et leurs impacts sur l’économie et la société», a dit M. Smaïl Chergui.

En ce lendemain de la décision du dernier sommet de l’Union Africaine de déployer une force africaine de 3000 hommes pour soutenir les pays du Sahel contre le fléau du terrorisme, la délégation de la Commission de l’organisation continentale est en conclave à Niamey avec le G5 Sahel et la CEDEAO pour réfléchir sur les contours et les conditions pouvant permettre le déploiement rapide et efficace de cette force. «C’est un exercice d’abord de solidarité qui va concerner toute l’Afrique. Je crois que c’est un devoir, au moment où le phénomène s’élargit en particulier en Afrique de l’Ouest», estime M. Smaïl Chergui. L’apport de ladite force aux efforts des Etats avec les autres partenaires serait donc non seulement déterminant dans la restauration de la paix et de la sécurité dans la région mais aussi un signe fort de la solidarité africaine. «Nous saurons réunir les moyens et la génération de force pour être assez compétents», a martelé le Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine, M. Smaïl Chergui.

 

A noter que cette délégation conjointe UA-G5 Sahel était accompagnée au cours de cette audience par les ministres de la Défense nationale, M. Issoufou Katambé; des Finances, M. Mamoudou Diop et des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine, M. Kalla Ankouraou. L’audience s’est tenue peu avant l’ouverture à Niamey d’une réunion de haut niveau sur les perspectives de l’intervention militaire de l’UA dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

 

Dans l’après-midi, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou

Mahamadou a reçu, en audience, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, M. Mohamed Ibn Chambas. A sa sortie d’audience, il a confié avoir discuté avec le président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO des défis sécuritaires en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel et de leurs conséquences néfastes sur le développement. « La paix et la sécurité dans notre sous-région sont menacées, par des attaques répétées des terroristes. Au nom des Nations Unies et en mon nom personnel j’ai présenté, au président de la République, mes condoléances pour la perte des nombreux éléments des forces de défense et de sécurité, qui ont payé le sacrifice ultime dans la défense du Niger et aussi ses voisins. Nos pensées vont également aux populations civiles qui ne sont pas épargnées », a-t-il dit.

Par ailleurs, au moment où le monde entier est en guerre contre le Covid 19 ou Coronavirus, le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, M. Mohamed Ibn Chambas, en appelle, à cette occasion à la responsabilité individuelle et collective de tous.

Il faut noter aussi, qu’en fin de la journée, le président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou a eu un tête à tête avec le haut représentant de la commission de l’Union Africaine, M. Pierre Buyoya.

 

Mahamane Chékaré Ismaël(onep)