La Fièvre Typhoïde : «C’est une maladie de l’eau, de la saleté (…) l’amélioration des conditions de vie et d’hygiène permettent de combattre les maladies particulièrement,  la typhoïde», explique Dr Ali Djibo

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La consommation des fruits et légumes qui inondent nos marchés ces derniers temps, nécessite des précautions. Selon Dr. Ali Djibo enseignant chercheur à la retraite et médecin spécialiste en médecine interne en maladie infectieuse, parasitologie et thérapeutique, médecin agréé des Nations Unies, la consommation de ces fruits et légumes en elle-même ne cause pas de problème en particulier. Ce sont les conditions dans lesquels ces fruits et légumes sont consommés qui causent problème.

 

La fièvre typhoïde et les paratyphoïdes sont des maladies infectieuses potentiellement mortelles en l’absence de traitement. Ces fièvres surviennent le plus souvent dans des zones où l’hygiène est précaire. Ainsi Dr Ali Djibo, affirme que dans la plus part des cas, ces légumes sont arrosés avec de l’eau qui n’est pas propre, en plus les conditions de cueillette et de stockage font que les mouches et autres insectes peuvent s’y poser. Pour ces différentes raisons, ils sont sources de contamination de certaines maladies à savoir, la typhoïde, l’hépatite A, l’hépatite E, la dysenterie, etc.

La fièvre typhoïde est un terme qui est très galvaudé. « Il faudrait savoir que cette fièvre est provoquée par les germes appelés salmonella-typhi et les salmonella para-typhi. Et tous ces germes peuvent provoquer des maladies graves qui nécessitent une prise en charge urgente et adéquate et un traitement adéquat. Il y a d’autres types de salmonelle qu’on appelle les salmonelles de mineure salmonella typhi muruim et enteritidis qui donnent des petites diarrhées qui embêtent un peu, mais qui ne provoquent pas la gravité de la fièvre typhoïde. La préoccupation c’est vraiment la fièvre typhoïde elle-même », a indiqué le médecin.

La consommation et la conservation de ces produits doivent être faites dans de très bonnes conditions. « Si les dispositions sont prises, ces fruits sont correctement lavés, la cuisson s’est faite correctement, la conservation aussi se fait dans de bonnes conditions et les fruits ont été consommés dans les délais normaux, il ne peut pas y avoir des problèmes. Même si ces produits sont lavés avec de l’eau propre il y a des fumiers que les producteurs utilisent et qui sont souvent mélangés avec des produits chimiques ou des sels humains », relève le médecin.

Pour éviter les maladies et neutraliser les bactéries qui sont la cause principale des maladies, Dr Ali Djibo préconise de laver correctement les produits avec de l’eau du javelle. « Si on lave correctement avec de l’eau de javelle ou de permanganate de potassium, le problème peut être réglé ». La typhoïde peut être confondue à plusieurs maladies, car elle partage plusieurs signes avec d’autres maladies en particulier le paludisme, la brucellose, etc.

Pour les typhoïdes non compliquée Dr, Ali Djibo explique que les signes découlent du mot technique (CIVET) : Céphalée, Insomnie, vertige, Epistasie et la température. Les complications liées à cette maladie sont très nombreuses. Dr Ali Djibo, d’expliquer que les taux de mortalité lié à la typhoïde avoisine 10 et 20%. « Il y a des complications parfois redoutables qui peuvent entrainer une perforation des intestins, là il faut une chirurgie urgente, dans un milieu approprié par un chirurgien aguerri. Parmi les formes compliquées, il y a aussi les formes qui peuvent atteindre le cerveau puis entrainer une céphalée, ou les membres du patient ne fonctionnent pas et une atteinte cardiaque. Mais dommage ! Le traitement est trop facile et ne coute pas chère. Ce qui se pose c’est que les gens perdent trop de temps à essayer certains traitements qui ne sont pas ceux de la maladie en question. Dès qu’il y a de la fièvre, les gens pensent au paludisme. Vous traitez jusqu’à vous fatiguer, vous passez à un autre traitement avant de penser à la fièvre typhoïde. Si on veut faire le diagnostic précis, ça demande quand-même un certain nombre d’examen. Il faudrait bien faire attention pour ne pas cataloguer toutes fièvres sans un bon interrogatoire où un bon examen clinique pour réunir les arguments pour la mise en route d’un traitement. Dans la plus part des cas, les gens font les traitements probabilistes », déplore Dr. Ali Djibo.

 

Les traitements les plus efficaces de la fièvre typhoïde

 

Aujourd’hui, il y a des traitements qui durent 5 jours. Selon Dr. Ali Djibo, il existe des groupes de médicament très efficaces pour le traitement de la fièvre typhoïde. « Le groupe de médicament, qu’on appelle Floro-Cynodon guérisse une typhoïde en 5 jours. Il y a aussi une autre famille des médicaments appelle le Bêta-lectamine qui peut guérir la typhoïde, mais sur plusieurs jours. Avant on utilisait un médicament qui ne peut pas aller là où le germe est logé. Tu vas voir de gens qui se promènent pour venir dire qu’ils ont fait le vidal et le vidal est positif, et qu’ils souffrent de la fièvre typhoïde. Il faut que les gens arrêtent ! La positivité de la vidal ne veut rien dire, c’est un gâchis d’argent. C’est un examen qui ne sert à rien et qui coûte de l’argent au malade, qui fait que le malade se promène de service en service. Il y a des médecins qui le savent très bien. Ils font le vidal c’est positif, ils instaurent le traitement de la typhoïde et ils disent aux patients de revenir une semaine après etc. Il y a des faux positifs, le vidal peut rester positif durant toute la vie d’une personne alors qu’il n’a pas la fièvre typhoïde. Il y a le problème des porteurs sains, c’est-à-dire des gens qui ont le germe dans leurs organismes et qui ne font pas cette maladie mais ils vont ensemencer la maladie dans leur environnement et leur entourage », a expliqué, Dr. Ali Djibo. Aussi, il propose  une méthode simple, mais efficace pour s’auto protéger contre la typhoïde et bien d’autre maladies : « il faut avoir le reflexe systématique de laver les mains au savon avant de manger et après les toilettes », préconise-t-il.

 

 Abdoul-Aziz Ibrahim Souley(onep)