Le ministre en charge des Affaires Etrangères rencontre le Corps diplomatique à propos de la lutte contre le coronavirus au Niger : Les diplomates saluent les mesures prises par le gouvernement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Kalla Ankouraou, a rencontré, hier dans l’après-midi, à l’auditorium Sani Bako dudit ministère, les Ambassadeurs et représentants diplomatiques accrédités au Niger. Au centre des échanges, l’information sur l’évolution de la maladie liée au COVID 19 et les mesures prises par le Gouvernement afin de limiter la propagation. Le ministre était entouré par le président du Comité de gestion de la crise, Dr Ranaou Abaché, et la Représentante Résidente de l’OMS au Niger, Dr Anya Blanche.

 

Parlant de l’évolution de la situation liée au COVID 19 au Niger et des mesures prises par le gouvernement, le ministre Kalla Ankouraou a indiqué qu’à l’heure où se tient cette rencontre, le Niger compte 8 cas et malheureusement un (1) décès. Mais il a aussi souligné que le gouvernement nigérien a très vite pris des mesures qui ont permis de circonscrire la propagation de ce virus dans le pays, surtout celle qui consiste à fermer les frontières terrestres et aériennes. Malgré quelques failles de certains dispositifs à ce niveau, a reconnu le ministre, beaucoup d’efforts ont été faits et le gouvernement n’a ménagé aucun effort pour prendre des dispositions nécessaires en vue de faire face à la situation. A ce niveau, le Ministre Kalla Ankouraou a remercié, au nom du Gouvernement, les partenaires du Niger pour les engagements pris lors de la table ronde pour accompagner le Niger dans cette épreuve. Il a aussi réitéré l’appel du Gouvernement pour la mobilisation de l’ensemble des partenaires du Niger pour aider le peuple nigérien à faire face à ce défi sanitaire planétaire.

Le ministre a informé les diplomates que le comité de gestion de la crise a fait, sur la base de l’évolution de cette crise, d’importantes propositions au Gouvernement pour des mesures à prendre. Toutes ces propositions sont en étude afin d’évaluer leurs conséquences respectives sur la population nigérienne et particulièrement sur la population de Niamey. «J’ai tenu à vous rencontrer pour que vous vous prépariez davantage au cas où le Gouvernement sera amené à prendre ces mesures. L’objectif c’est de freiner la propagation de cette maladie. Pour le moment, aucun cas n’a été déclaré à l’intérieur du pays. Donc ces mesures ont pour but d’éviter au reste du pays la propagation du virus», a indiqué le chef de la diplomatie nigérienne.

Pour sa part, la Représente Résident de l’OMS au Niger, Dr Anya Blanche, a insisté sur la gravité de cette pandémie. Elle a souligné avoir l’impression que la population n’a pas encore à l’esprit la portée des dangers liés à ce virus. « La réalité de ce COVID 19 est inquiétante », a-t-elle souligné, tout en invitant la population à se préserver. Elle a conseillé la population à porter les bavettes, laver vos mains régulièrement avec du savons et à se désinfecter avec les produits appropriés. Dr Anya Blanche, qui a félicité le Gouvernement du Niger pour avoir pris très tôt des mesures responsables et salutaires, a invité la population à visiter le site web de l’OMS pour suivre l’évolution de cette pandémie à travers le monde.

Pour sa part Dr Abaché Ranaou, Président du Comité de Gestion de la Crise, a, dans son intervention, invité les représentations diplomatiques à une franche collaboration avec le comité. Il a souhaité avoir toute la liste des gens qui sont en confinement dans les ambassades afin de permettre au comité de tracer les itinéraires de ces gens seule condition permettant de savoir avec qui ils étaient en contact à leur arrivée à Niamey.

Après ces interventions introductives, la parole fut accordée aux participants, qui n’ont pas manqué de saluer toutes les initiatives du gouvernement nigérien dans la gestion de cette crise sanitaire mondiale. Ils ont encouragé les autorités nigériennes dans le sens de prendre toutes les mesures pouvant freiner la propagation du virus au Niger et ont pris l’engagement d’apporter leur collaboration dans ce sens, car comme disait un parmi eux « nous sommes certes des Ambassadeurs, représentants d’autres pays ici au Niger, mais nous sommes au Niger et tout ce qui touche le pays nous concerne. Donc nous sommes solidaires avec le Gouvernement nigérien et nous allons apporter l’appui qu’il faut pour aider le pays ».

Ali Maman(onep)