Visite du Ministre de la Défense Nationale au Centre des Services de Santé des Armées et de l’Action Sociale : Pr Issoufou Katambé au chevet des militaires blessés suite aux récentes attaques à Abala et à Banibangou

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre de la Défense Nationale, Pr Issoufou Katambé, s’est rendu, hier mardi au chevet des éléments des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), blessés lors des récentes attaques dans les départements d’Abala et de Banibangou, perpétrés respectivement les 2 et 5 avril derniers. La première attaque, le jeudi 2 avril 2020, a occasionné la mort de quatre (4) soldats nigériens, à Tamalaoulaou, dans le département d’Abala. La deuxième a visé une position de la Gendarmerie Nationale de Banibangou et a provoqué le décès de deux (2) gendarmes et deux (2) assaillants, le dimanche 5 avril 2020. Toutes les deux localités se trouvant dans la région de Tillabéry.

 

L’accrochage d’Abala a aussi permis aux FDS de neutraliser 63 terroristes, selon un communiqué du Ministère de la Défense Nationale publié le vendredi 3 avril 2020. Selon la même source, l’accrochage, qui a donné lieu à un combat acharné, a eu lieu alors que les éléments des FAN étaient en mission dans le cadre de l’Opération ‘‘Almahaou ». Le communiqué précisait qu’en plus des 4 soldats tués au front, dans le département d’Abala, 19 autres ont été blessés et du coté des assaillants, des dizaines de motos, des armes et divers matériels ont également été saisis. C’est pour s’enquérir de l’état de santé de ces vaillants soldats que le ministre Katambé, s’est rendu au niveau dudit centre hospitalier, accompagnée d’une forte délégation, comprenant notamment le Chef d’État-major des Armées (CEMA), le Général de Division Salifou Modi, du Directeur des Ressources humaines du MDN, le colonel-major Noma Dari, du Directeur de la Santé et de l’Action Sociale au MDN, le Colonel-Major Harouna Zaïd et du Conseiller technique du ministre de la Défense National, le Colonel-Major Djibrilla Hima Hamidou dit ‘‘Pelé’’. Après avoir visité les blessés, la délégation s’est rendue au niveau de l’administration centrale de l’établissement sanitaire, où une réunion a eu lieu entre les visiteurs et les responsables de l’Infirmerie de Garnison.

«Nous sommes venus pour  remonter le moral de ces blessés mais aussi pour voir les dispositions prises pour leur prompt rétablissement. Suite à cette visite, nous sommes très satisfaits de voir dans quelles conditions ils sont pris en charge. Nous avons donc tenu à féliciter tout le personnel de santé, qui se trouve au chevet de ces blessés», a déclaré le ministre de la Défense nationale à l’issue de la visite. Pr Katambé a annoncé que, très bientôt, certains d’entre eux vont quitter l’Infirmerie de Garnison pour rentrer chez eux. «Nous avons aussi profité de cette visite, pour s’informer des problèmes, auxquels le Centre des Services de Santé des Armées et de l’Action Sociale fait face. Selon les explications qu’on a fournies, ces problèmes sont de trois (3) ordres. Il y a celui lié aux infrastructures, celui de prise en charge et celui d’effectif, qui est insuffisant », a noté le ministre Katambé. «Nous avons longuement discuté de toutes ces questions, et nous comptons, très bientôt, prendre des dispositions, pour faire face à ces problèmes. La région de Tillabéri, comme celles de Tahoua et de Diffa est depuis quelques années, l’objet d’attaques meurtrières des groupes armés présents dans le Septentrion malien et au Nigéria. Des attaques qui engendrent des morts et blessés parmi  nos FDS, rappelle-t-on.

Mahamadou Diallo(onep)