Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'air du temps

 

 

 


assane-soumanaOn a déjà tout dit et médit des réseaux sociaux. Pour les uns, écœurés par le flux incessant de Fake-news, les réseaux sociaux ne nous servent qu'un cocktail imbuvable de mensonges et d'intox. Pour les autres, indignés par les dérives et les extravagances qui s'y adonnent, les réseaux sociaux constituent une sorte de cimetière de nos valeurs morales et humaines. Ainsi, tandis que Facebook est taxé d'être un podium de subversion massive et Badoo de plate-forme des toutes les débauches, WhatsApp, qui est fatalement le plus populaire des réseaux, est couvert de la triste réputation de ''réseau de tous les dangers et dérives''.
Et la question qui s'impose à tous est la suivante : faut-il pour autant bannir (ou même maudire) les réseaux sociaux ? Ces outils, on le sait, ont eu pour effet de révolutionner le monde en permettant d'ouvrir une grande fenêtre de communication à la fois facile et illimitée, à la portée de tous. Il est tout à fait évident que l'avènement de ces plateformes de communication accessibles et incontrôlables ne saurait se faire sans conséquences ni regrets.
Aujourd'hui, nous sommes inondés à longueur de journées d'infos et de ''news'' partagés d'un interlocuteur à un autre, pour s'étendre à de milliers, voire de millions d'autres correspondants. De sorte que, aussitôt qu'une information au relent sensationnel est ''balancée'' sur les réseaux sociaux, elle enfle inéluctablement pour faire le buzz des jours et des semaines durant. Mais rien de mal à cela ! Car, quoi de plus bon que d'accéder aux échos du monde entier, dans un mouchoir de poche emballé dans un smartphone ?
Le problème ne réside pas en soi à la nature des réseaux sociaux, mais plutôt au profil des utilisateurs, dont certains en usent, quand d'autres en abusent. Comme tout autre canal de communication, les réseaux sociaux constituent de simples outils pour échanger et faire circuler les informations utiles. Mais qu'en avons-nous fait ? De véritables espaces aménagés pour faire la promotion du mensonge, de la délation, de la zizanie des injures, bref de l'immoralité ! Il se trouve en effet que, dans les réseaux sociaux, les valeurs morales, jadis chères à notre société, sont royalement foulées du pied. Au lieu de positiver pour en faire un usage profitable à notre société, nos jeunes préfèrent plutôt s'injurier, à véhiculer des fausses informations, amplifier la zizanie, démolir l'édifice de l'unité nationale et des intérêts sur l'autel des guéguerres partisanes. Ne parlons même pas de toutes ces vidéos indécentes et à caractère pornographique partagées sans scrupule ni retenue au mépris de la morale et de la pudeur publique.
Devant toutes ces dérives, nombreux d'observateurs qui se demandent si on doit continuer à assister à la descente aux enfers de nos valeurs morales et humaines sans rien faire. Les législateurs sont interpellés sur cette lancinante question, non pas de l'utilisation des réseaux sociaux, mais du contenu des messages véhiculés.
Assane Soumana(onep)
08/02/19

 

 

 

Publié dans L'air du temps
Écrit par
En savoir plus...

Artisanat

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le…

"La sécurité est aujourd'hui garantie dans le département", affirme le préfet : M. le préfet, pouvez-vous nous faire succinctement la présentation de votre entité administrative ?

Nous vous remercions de l'intérêt que vous accordez à notre département à savoir le départ...

vendredi 15 février 2019

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et…

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand...

mardi 12 février 2019

L'air du temps

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Saint Valentin : au cœur de l'espièglerie juvénile

Hier, jeudi 14 février 2019, les jeunes ont célébré la fête de la Saint-Valentin dédiée au...

vendredi 15 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.