Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Ensemble, bouchons les trous de la jarre


Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a tiré le bilan des deux ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance, acte 2. C'était au cours d'une interview exclusive accordée, le dimanche dernier, à la télévision nationale. Ainsi pour le Chef de l'Etat, en dépit d'un contexte économique et sécuritaire contraignant, des résultats probants ont été enregistrés dans tous les domaines.
Au plan macroéconomique, notre pays a connu une croissance économique annuelle de 4,9 % 2016 et 2017 et globalement la richesse nationale s'est accrue de 48% depuis 2011. Le taux d'inflation qui est une espèce d'impôt déguisé a été maitrisé à 6,5% depuis 2011, ce qui a permis de protéger le pouvoir d'achat des ménages. L'endettement du pays a été maitrisé, de même que les dépenses publiques grâce à la régulation budgétaire et le réhaussement du niveau des recettes, ce qui permet une résorption progressive du déficit budgétaire.
Au plan sectoriel, les infrastructures routières, énergétiques ; de télécommunications, infrastructures urbaines, etc. ont été boostées en 2016 et 2017. Les réalisations physiques sont visibles tant en milieu urbain que rural.
L'initiative 3N a atteint tous les objectifs, rassure le Chef de l'Etat. Aujourd'hui, cette initiative est un grand succès pour notre pays, car « le pari que sécheresse ne soit plus au Niger synonyme de famine » est atteint.
Au plan de l'éducation, des progrès importants en termes de qualité notamment ont été réalisés ; de même qu'au plan de la santé, de l'accès à l'eau et à l'assainissement, et de la création des emplois surtout pour les jeunes.
Deux préoccupations majeures et qui cristallisent actuellement les débats ont été également abordées lors de cette interview du Président de la République, Chef de l'Etat. Il s'agit de la loi des Finances 2018 et les remous sociaux créés par la société civile et l'opposition.
Sur ces deux sujets, chaque Nigérienne et chaque Nigérien doit se faire une claire conscience que les défis actuels de développement et de sécurité de notre pays commandent de la part de chacun et de tous un comportement et un engagement responsable. Regardons un peu autour de nous l'exemple combien édifiant de certains peuples africains qui, parce qu'ils ont compris très tôt que l'heure n'est plus aux agitations de rue, en tirent les meilleurs profits en termes de croissance économique et de bien être pour leurs peuples.
Au Niger aussi, nous devons faire un effort de sursaut patriotique pour rompre avec certaines pratiques qui frisent l'amalgame et le refus du développement. Car, assurément, ce n'est en battant quotidiennement le pavé, en vandalisant ou saccageant des infrastructures et biens publics chèrement acquis, et en engageant inutilement des bras de fer avec le Gouvernement que nous allons construire notre pays.
Fort, heureusement, le Niger se porte bien. Il reste un havre de paix et de sécurité dans un océan régional troublé d'insécurité. C'est pourquoi, le Gouvernement garantira l'ordre et la sécurité pour permettre à la grande majorité de notre peuple d'aspirer au développement et à la prospérité.
Notre pays, comme l'a si bien martelé le Président Issoufou Mahamadou, «a besoin d'un Etat démocratique fort capable de garantir l'ordre, garantir la paix et garantir la sécurité ».
Mieux, ajoute-t-il, «la loi des finances 2018 répond aux aspirations du peuple nigérien. Elle est la traduction budgétaire du Programme de Renaissance qui prévoit d'assurer la sécurité du peuple nigérien, de mettre en place des institutions démocratiques fortes, de réaliser des routes, le chemin de fer, l'énergie, les infrastructures urbaines, l'éducation, la santé, l'accès à l'eau pour les populations ; c'est tout cela que reflète la loi des finances 2018. Cette loi est soutenue par l'immense majorité du peuple nigérien. Elle a été votée par la majorité des députés. Maintenant qu'il ait une minorité qui la conteste, c'est son droit. Nous respectons ce droit, mais ce droit doit s'exercer dans le cadre des lois en vigueur ».
Aussi, à ceux qui parlent de ''dérives autoritaires du régime'', le Chef de l'Etat répond sans ambages en ces mots : « il n'y a pas dé dérives autoritaires dans le pays. Notre objectif a toujours été très clair nous avons besoin d'un Etat démocratique fort et stable, d'un Etat capable de garantir à la fois l'ordre et la liberté ; cela est important par ce que l'ordre sans liberté c'est la dictature ; la liberté sans l'ordre c'est l'anarchie. Nous ne voulons ni de la dictature, ni de l'anarchie pour le Niger, nous voulons la démocratie pour le Niger. ».
Sur le plan de la sécurité qui constitue une des grandes priorités du programme de la Renaissance acte 2, le Chef de l'Etat a réétiré, tout en leur rendant hommage pour leur courage, son engagement, à équiper, former et entrainer nos forces de défense et de sécurité en y consacrant davantage de ressources publiques dont le niveau actuel culmine les 21% des ressources budgétaires.
Trêve donc de petits calculs politiciens et réalisons ainsi le vœu du roi Ghezo qui disait que « si tous les enfants du pays venaient, par leurs mains assemblées, boucher les trous de la jarre cassée le pays sera sauvé ».
Le vaste et long chantier de la Renaissance Culturelle prônant la triple modernisation sociale, économique et politique passe par là.

Par Alio Daouda

Audiences

Audience du président de la République à Malabo : Le Chef de l'Etat a reçu le Vice-président turc et le secrétaire d'Eta…

Audience du président de la République à Malabo : Le Chef de l'Etat a reçu le Vice-président turc et le secrétaire d'Etat indien en charge des Affaires extérieures

Au cours de son séjour à Malabo où il a pris part au cinquantenaire de l'indépendance de la Guinée Equatoriale, le Président de la République SE Issoufou Mahamadou a rencontré plusieurs personnalités. C'est ainsi que le Chef s'est ainsi entretenu, dans sa résidence sise au village d'hôtes de Sipopo, avec le Vice-président de la République de Turquie. SE Fuat Oktay a échangé avec le chef de l'Etat de la coopération bilatérale nigéro-turq...

A la Primature : Le Premier Ministre reçoit la délégation des ministres en charge du Genre du G5 Sahel

A la Primature : Le Premier Ministre reçoit la délégation des ministres en charge du Genre du G5 Sahel

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini a reçu le 12 octobre dernier en audience, la délégation des ministres en charge des Femmes et du Genre du G5 Sahel. La délégation était conduite par la ministre nigérienne en charge de la Promotion de la Femme, également présidente en exercice de la Plateforme des Femmes du G5 Sahel, Mme Elback Zeinabou Tari Bako. Au sortir de l'audience, Mme Elback Zeinabou Tari Bako a confié q...

A la Primature : Le Premier ministre reçoit l'Ambassadeur de France au Niger

A la Primature : Le Premier ministre reçoit l'Ambassadeur de France au Niger

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SEM. Brigi Rafini a reçu, hier après-midi en audience, l'Ambassadeur de France au Niger, SE. Marcel Escure.Onep

A la Primature : Le Chef de gouvernement reçoit le Médiateur de la République

A la Primature : Le Chef de gouvernement reçoit le Médiateur de la République

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, a reçu hier après midi en audience, le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maïga, venu lui faire un compte rendu du résultat des travaux de l'Assemblée générale de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'UEMOA (AMP-UEMOA), tenue à Ouagadougou du 30 septembre à 4 octobre dernier.A l'issue de cette audience, le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maïga a dit ...

Assemblée Nationale : Le président reçoit le nouvel ambassadeur du Soudan au Niger

Assemblée Nationale : Le président reçoit le nouvel ambassadeur du Soudan au Niger

Le président de l'Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni, a reçu hier dans l'après-midi à son cabinet, le nouvel ambassadeur du Soudan au Niger, SE. Hussein Djaffar. A sa sortie d'audience, le diplomate soudanais a déclaré qu'ils ont échangé avec le président de l'Assemblée nationale sur les relations de coopération entre les deux pays. « Nous entretenons une très bonne relation, historique et culturelle avec le Niger. La création de n...

A la Présidence de la République : L'humoriste Mamane "le Gondwanais" et l'ambassadeur du Royaume d'Arabie Sao…

A la Présidence de la République : L'humoriste Mamane "le Gondwanais" et l'ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite au Niger reçus par le Chef de l'Etat

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E Issoufou Mahamadou a reçu hier en audience l'humoriste nigérien, de renommée internationale, Mohamed Mouctari Moustapha Tahi, connu sous le nom de Mamane, le "Gondwanais". Au sortir de l'audience il a indiqué que la question de la création à Niamey, d'une Ecole sous régionale de formation des humoristes était au centre de leur entretien. L'humoriste a rappelé avoir déjà parlé de cette i...

Audience au cabinet du Premier ministre : Le Chef du Gouvernement reçoit un haut responsable de l'AFD

Audience au cabinet du Premier ministre : Le Chef du Gouvernement reçoit un haut responsable de l'AFD

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini a reçu hier après-midi, en audience, M Jean-Christophe PECRESSE, directeur des moyens informatiques, immobiliers et logistiques de l'Agence Française de développement (AFD). L'audience s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de France au Niger M Marcel Escure.Onep26/09/18

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le Directeur général du Groupe Orano et les jeunes nigériens…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le Directeur général du Groupe Orano et les jeunes nigériens récipiendaires du programme Yali 2018

Le Président de la République SE Issoufou Mahamadou a hier après-midi en audience, le Directeur général du Groupe Orano (ex-Areva) M. Philippe Knoche. A sa sortie de l'audience, M. Philippe Knoche a exprimé sa satisfaction d'être reçu par le Président de la République avant de souligner que les échanges qu'ils ont eu avec le Chef de l'Etat ont porté sur des sujet d'intérêt commun à savoir, le marché de l'uranium, et la situation des soc...

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit une délégation du groupe ORANO

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit une délégation du groupe ORANO

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini s'est entretenu hier dans l'après-midi avec une délégation du Groupe Orano conduite par son Directeur général, M. Philippe Knoche. Appelée anciennement AREVA, la société ORANO est une multinationale française évoluant dans le domaine du nucléaire.Onep25/09/18

A la présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la Responsable Pays de l'Alliance du vaccin GAVI et le Direc…

A la présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la Responsable Pays de l'Alliance du vaccin GAVI et le Directeur Général de l'ASECNA

Le président de la République, Chef de l'Etat S.E Issoufou Mahamadou a reçu hier après-midi, en audience la Responsable Pays-Afrique francophone de l'Alliance du vaccin GAVI, Mme Mathilde de Calan ; puis le Directeur général de l'Agence pour la Sécurité de la Navigation aérienne en Afrique et à Madagascar, (ASECNA), M. Mohamed Moussa.Pour ce qui est de l'audience, accordée à la Responsable Pays-Afrique francophone de l'Alliance du vacci...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Audiences

Dossier

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : …

Le mariage des enfants dans la région de Tahoua : Grande mobilisation pour éradiquer le phénomène

Avec plus de 58% de la population constituée de jeunes, autant dire que la jeunesse est l'...

jeudi 11 octobre 2018

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable…

Portrait du chef de Canton d' Illela : L'honorable Yacouba Habibou Oumani est en train de mettre fin au mariage des enfants dans son entité coutumière

Le partenariat entre la chefferie traditionnelle et l'UNICEF et l'UNFPA se porte bien. Il ...

jeudi 11 octobre 2018

Interview d'une enseignante engagée pour les fille…

Interview d'une enseignante engagée pour les filles, Mme Omar Hajia Hassia SCOFI Tahoua: « Quand on est décidé et mobilisé, on obtient les meilleurs résultats »

Mme, vous êtes agent de la Direction départementale des Enseignements Secondaires (DDES) T...

jeudi 11 octobre 2018

L'air du temps

La langue française en plein naufrage

La langue française en plein naufrage

A l'heure où la grande messe du monde francophone bat son plein à Erevan, en Arménie, qui ...

jeudi 11 octobre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.