Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Noblesse d'un combat


DG-ONEP13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays. 13 mai 1991- 13 mai 2018: cela fait aujourd'hui 27 ans que nous célébrons la journée nationale de la femme nigérienne. 27 ans de luttes acharnées, de combat sans répit et de sensibilisation tous azimuts pour faire admettre à tous, les droits inaliénables de la Nigérienne.
Que ce combat fut dur, souvent harassant, à la limite décourageant. Cependant, la Nigérienne a résisté, elle a redoublé beaucoup plus d'abnégation, beaucoup plus de détermination, beaucoup plus d'engagement et de don de soi pour s'affirmer en revendiquant ses droits dans une société fondamentalement caractérisée par la prédominance des droits de l'homme sur ceux de la femme. Une société très souvent tirée vers le bas du fait de certaines pesanteurs socioculturelles réfractaires au développement et abusivement justifiées, souvent sous le couvert de la religion.
Pourtant, l'Islam, religion de la majorité des Nigériens a placé la femme dans une sphère élevée en réaffirmant qu'elle a des droits autant que l'homme et des devoirs conformes à ses capacités et à sa nature, mettant ainsi fin à cette méprise vis à vis de la femme. Tout comme l'homme, la femme en Islam jouit du droit de faire des transactions, du droit de vendre, d'acheter, d'être propriétaire, bref de participer à toutes les actions de développement, y compris celles de la défense de l'intégrité du territoire, donc sur les théâtres des opérations, etc. DIEU, le Très Haut a consacré toute une sourate aux femmes. Ce qui démontre que la femme jouit d'une attention particulière en Islam.
C'est fort de cette conviction qu'à la veille de la Conférence Nationale Souveraine, les femmes nigériennes, non contentes de leur représentation à ce grand rendez-vous des forces vives de la Nation, ont noué leur pagne pour arracher de haute lutte leurs droits. Elles ont alors battu le pavé de la Place de la Concertation pour déferler jusqu'à la Primature pour revendiquer leur droit d'avoir une participation digne aux assises de la Conférence Nationale Souveraine.
Ce fut alors le déclenchement de la grande bataille de la femme nigérienne, celle-là qui est la première à se lever le matin et la dernière à se coucher le soir, pour veiller sur le bien-être au sein de la famille. Elle avait décidé de ne plus se faire conter.
Aujourd'hui, après plusieurs années de combat, même si les harassantes corvées d'eau et de bois et autres rudes tâches auxquelles elle est confrontée n'ont pas disparu, force est de reconnaître que des progrès significatifs ont été enregistrés.
Il s'agit de la loi sur le quota, qui permet aujourd'hui à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision, de la présence remarquée des femmes dans les différentes institutions.
Le Gouvernement nigérien a révisé et adopté la Politique Nationale de Genre en 2017 et son plan d'action 2017-2021; la Stratégie Nationale d'Autonomisation Economique de la Femme et son plan d'action 2018-2022 ; la Stratégie Nationale de lutte contre les violences basées sur le genre et son plan d'action 2017-2021, la Révision de la loi 2000-08 dite loi sur le quota en 2014 ; la Stratégie d'éradication de la fistule ; l'élaboration d'un plan d'actions national sur la Résolution 1325 des Nations Unies sur paix et sécurité; la mise en place de l'Observatoire National pour la Promotion du Genre ; le décret portant sur la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l'école ; l'élaboration de la Stratégie Nationale d'Autonomisation de la Femme; l'élaboration d'une Stratégie Nationale et d'un programme national de promotion du leadership féminin, etc.
Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, reste toujours déterminé à accompagner les femmes et à leur garantir un meilleur devenir, comme il s'est d'ailleurs engagé lors de son premier discours d'investiture : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers ; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu.».
Il a réitéré cet engagement en lançant un appel aux femmes pour poursuivre avec encore plus de détermination la lutte afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, a–t-il indiqué, nous serons fermement à leur côté, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national.
C'est dire que le thème de cette journée consacrée exclusivement à la femme nigérienne à savoir « Autonomisation des Femmes et des Filles en milieu rural » cadre parfaitement avec cette vision exprimée au plus haut sommet de mettre la femme nigérienne au cœur de toute action de développement dans notre pays.

Alio Daouda

Audiences

A la Présidence de la République : SEM Issoufou Mahamadou s'entretient avec le ministre Tunisien en charge de l'Agricult…

A la Présidence de la République : SEM Issoufou Mahamadou s'entretient avec le ministre Tunisien en charge de l'Agriculture

Le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou a reçu en audience, hier, au Palais de la Présidence, le Ministre tunisien de l'Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, M. Samir Taieb, en présence du ministre d'État de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba.S'adressant à la presse nationale et tunisienne juste après l'audience, le Président de la République Issoufou Mahamadou a indiqué que ''Les Nigériens n...

A la Primature : Le Chef du Gouvernement reçoit le Khalife mondial des Tidianes

A la Primature : Le Chef du Gouvernement reçoit le Khalife mondial des Tidianes

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE BrigiRafini, a reçu le 15 février dernier en audience, une forte délégation conduite par le Khalife mondial des Tidianes, Cheick Sidi Tijani Bel Arabi qui était en visite au Niger.Onep18/02/19

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit l'Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit l'Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a accordé, hier une audience à l'Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, SEM. Zhang Lijun.Onep15/02/19

A l'Assemblée Nationale : S.E.M Ousseïni Tinni reçoit le nouvel Ambassadeur de France au Niger

A l'Assemblée Nationale : S.E.M Ousseïni Tinni reçoit le nouvel Ambassadeur de France au Niger

Le président de l'Assemblée Nationale, S.E.M Ousseïni Tinni, a accordé, hier après-midi, une audience au nouvel Ambassadeur de la République Française au Niger, S.E Alexandre Garcia.Le diplomate français a indiqué, à sa sortie d'audience, qu'il est heureux et honoré d'être reçu par le Président du Parlement nigérien. ''Nous avons ensemble évoqué les relations bilatérales entre la France et le Niger. Relations qui sont excellentes. Nous ...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat s'entretient avec le Secrétaire Général de la Commission mixte Nigé…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat s'entretient avec le Secrétaire Général de la Commission mixte Nigéro-nigériane de Coopération et le Khalife mondial des Tidianes

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou a, successivement reçu en audience, dans la matinée d'hier, le Secrétaire Général de la Commission mixte nigéro-nigériane de Coopération, M. Rabiu Akawu et le Khalife mondial des Tidianes, Cheick Sidi Tijani Bel Arabi.A l'issue de la première audience, le Secrétaire Général de la Commission mixte nigéro-nigériane de Coopération, M. Akawu a indiqué être venu rendre une...

Au cabinet du Premier Ministre : Le Sous-Secrétaire d'Etat américain aux Affaires Politiques reçu par le Premier Ministr…

Au cabinet du Premier Ministre : Le Sous-Secrétaire d'Etat américain aux Affaires Politiques reçu par le Premier Ministre

      Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a reçu hier à son Cabinet, le Sous-Secrétaire d'Etat américain aux Affaires Politiques, M. David M. Hale. L'audience a eu lieu en présence del'Ambassadeur des Etats-Unis au Niger, S.E Eric P. Whitaker, de la Directrice du Centre Culturel Américain (CCA), Mme Cynthia Faby et du Directeur de Cabinet Adjoint du premier ministre, Dr Aghali Abdoulkader. M. Br...

A l'Assemblée Nationale : Le deuxième Vice-président reçoit le président de EFCC du Nigeria

A l'Assemblée Nationale : Le deuxième Vice-président reçoit le président de EFCC du Nigeria

Le deuxième Vice-président de l'Assemblée Nationale, M. Liman Ali Mahamadou, a reçu hier en audience, une forte délégation de la Commission nigériane de lutte contre les délits économiques et financiers ou Economic and Financial Crimes Commission (EFCC), l'équivalent de la Haute Autorité de Lutte contre la Corruption et Infractions Assimilées (HALCIA) au Niger, conduite par le président de ladite Commission, M. Ibrahim Moustapha Magou, ...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit M. Cédric Vilani, mathématicien et député à l'Assemblée nati…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit M. Cédric Vilani, mathématicien et député à l'Assemblée nationale française

      Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a reçu, hier après-midi, le mathématicien et député à l'Assemblée Nationale française, M. Cédric Vilani. A sa sortie d'audience, il a déclaré avoir échangé avec le Chef de l'Etat sur des sujets portant entre autres sur les sciences, mais aussi le développement, les relations internationales.M. Cédric a confié avoir également évoqué avec le Pr...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les membres du Réseau des Institutions nationales des droits…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les membres du Réseau des Institutions nationales des droits humains du G5 Sahel

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu, en audience, vendredi dernier dans l'après-midi, les membres du Réseau des Institutions Nationales des Droits Humains des pays membres du G5 Sahel (RINDH/G5 Sahel). Le réseau est venu rendre compte au Président de la République, en sa qualité du Président du G5 Sahel, des conclusions des travaux de sa première Assemblée générale constitutive. La rencontre s'est...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le Directeur Régional de la Banque Islamique de Développemen…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le Directeur Régional de la Banque Islamique de Développement et une délégation de haut niveau de la Banque Mondiale

      Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, a reçu, hier, le Directeur Régional de la Banque Islamique de Développement (BID), M. Taleb Sidi Mohamed, venu dans le cadre des consultations entre notre pays et ce Groupe, puis une délégation de haut niveau de la Banque Mondiale en visite dans notre pays dans le cadre du projet Kandadji.A l'issue de la première audience, le Directeur Régional...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Département de Gouré : Entre volonté de développem…

Département de Gouré : Entre volonté de développement et lutte contre les aléas climatiques

      Une terre de contrastes entre les plaines, les hauts plateaux du M...

vendredi 22 février 2019

Interview du maire de la commune rurale de Guidigu…

Interview du maire de la commune rurale de Guidiguir M. Ari Jarami : « Nous menons des campagnes de sensibilisation pour freiner le déboisement, la coupe abusive du bois, la fixation des dunes »

Du point de vue géologique, le territoire communal est essentiellement rattaché à la régio...

vendredi 22 février 2019

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

L'air du temps

Sus à la publication des images des victimes !

Sus à la publication des images des victimes !

Décidément les effets dévastateurs des réseaux sociaux sur nos valeurs sociales est sans l...

vendredi 22 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.