Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée


agdzLe ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa, a présidé, jeudi dernier, au Musée National Boubou Hama, la cérémonie officielle du vernissage du livre de Thiamidi Babou Magha, intitulé ''La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T, symbolisme et fonctions sociopolitiques.
Dans ce livre, l'auteur montre le rôle sociopolitique de cette croix, ses fonctions et l'intérêt qu'elle suscite. Cette cérémonie ayant regroupé les membres du gouvernement, l'Ambassadeur d'Espagne au Niger, s'est déroulée en présence de plusieurs invités notamment, le Président de la CNDH, le Vice-président du CESOC, le président du conseil régionale d'Agadez, des chercheurs mais aussi une population d'Agadez venue nombreuse.
En procédant au vernissage, le ministre en charge de la Renaissance Culturelle, M. Assoumana Mallam Issa a remercié les participants pour leur déplacement qui marque leur soutien à la culture, à la littérature, l'écriture mais aussi à l'auteur qui grâce au soutien de l'Ambassade d'Espagne au Niger a pu matérialiser ce livre qui est tout un symbole pour notre pays car évoque l'un des patrimoines culturels le plus célèbre du Niger. «Penser à immortaliser cette croix c'est en soi un mérite qui doit être encouragé et félicité», a-t-il ajouté. C'est pourquoi, il a rendu un vibrant hommage à l'auteur pour sa contribution qui fait honneur à notre pays, tout en estimant que cette croix d'Agadez est aussi célèbre que la mosquée d'Agadez et la vieille ville d'Agadez. Il a indiqué cette croix est tellement célèbre que les pirates tentent de l'imiter.
A ce sujet, il a souligné qu'il incombe aux nigériens et surtout aux autorités nigériennes de s'activer avec le concours de la propriété intellectuelle pour garantir une protection intégrale et définitive de cette croix qui est et restera un art nigérien, un produit nigérien. Il a estimé que « nous avons besoin de connaitre notre identité, notre culture pour mieux participer à notre développement». Citant un auteur qui disait si jamais tu oublies où tu vas, rappelle toi d'où tu viens, le ministre M. Assoumana Mallam Issa a invité les jeunes à s'approprier de l'éclairage de ce livre pour construire l'avenir du Niger.
Abordant dans le même sens, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, M. Ahmed Boto a ajouté que ce livre est justement l'un de notre ambassadeur ou messager qui véhicule notre identité, tout en estimant que cette œuvre vient combler un vide car rares sont ceux qui connaissent la signification de cette croix d'Agadez.
Expliquant la signification de cet ouvrage, M. Thiamidi Babou Magha, a indiqué que le choix du titre se justifie par deux raisons dont la première c'est de se connaitre soi-même. «Nous ne pouvons le faire comme le dit Aimé Césaire que par l'approfondissement de notre histoire», a-t-il ajouté. Ainsi une fois connue, «nous pouvons marcher avec aisance et assurance», citant R. Descartes ».
La deuxième raison c'est de vérifier une loi énoncée par Hegel à savoir la place de l'esthétique : «c'est dans l'art, la religion, la philosophie que les peuples inscrivent leur meilleures valeurs. Poursuivant ses explications, il a indiqué que cet écrit est une invitation au nigérien et au-delà de réfléchir sur l'art, la culture pour comprendre leurs significations dans une société, avant de préciser que cette œuvre a une fonction sociale, politique, économique et esthétique. Selon lui, la croix d'Agadez ou TENEGHL'T représente tout simplement l'Homme et la structure utilisée montre bien l'homme debout, expression du courage pour faire face à son milieu naturel. Il a aussi indiqué que cette croix a trois fonctions à savoir : une signification sociopolitique, économique et esthétique avant d'estimer que pour atteindre leurs objectif, le politique ou commercial utilise cette croix selon les circonstances.
De son côté, l'Ambassadeur d'Espagne au Niger, SE. José Luis Pardo a assuré le soutien de son pays à ce genre d'initiatives. Il a estimé que ''La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T, symbolisme et fonctions sociopolitiques est un éclairage à cette croix qui est souvent offerte aux invités de marque des Nigériens lors des cérémonies d'au revoir.
Réagissant peu après cette présentation, Dr. Hamidou Talibi Moussa, enseignant chercheur, rapporteur de la CNDH a témoigné que l'auteur de ''La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T, symbolisme et fonctions sociopolitiques fait partie des philosophes qui ont contribué à rendre la philosophie populaire grâce à ses animations des conférences café Philo, tout en soulignant que cette œuvre n'est pas seulement une œuvre littéraire, elle est aussi philosophique et surtout scientifique en témoigne sa démarche. «Dans sa démarche, l'auteur a écarté toutes les thèses exogènes qui rattachent la croix d'Agadez à d'autres origines pour montrer que cette œuvre est belle bien des peuples d'Agadez», a-t-il précisé. Il a déclaré que cette œuvre va dans le même sens que les œuvres de Cheikh Anta Diop qui évoquent la restauration de l'histoire, de la mémoire et la culture africaine.

Mamane Abdoulaye(onep)

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.