Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Visite de travail de la présidente de l'ONG Pathfinder International au Niger : Constater de visu les actions menées au Niger par son institution en matière de santé de la reproduction


visiteLa présidente de l'ONG Pathfinder International en visite de travail au Niger a été reçue, hier par le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiasou Mainassara et la ministre de la Population, Mme. Kaffa Rékiatou Christelle Jackou. Après un mois de prise de fonction, la présidente de Pathfinder International a entrepris une visite qui l'a conduite en Tanzanie ensuite au Niger. Partout où elle est passée, Mme Lois Quam a été reçue par les ministres en présence de leurs proches collaborateurs. Au cours de cette visite, elle a expliqué aux membres du gouvernement les actions que son ONG mène au Niger dans le cadre de la santé de la reproduction pour le bien être des familles.
Selon la ministre de la Population, Mme. Kaffa Rékiatou Christelle Jackou, cette visite de Mme Lois Quam cadre avec les missions de son département ministériel pour atteindre le dividende démographique au Niger. «Nous nous sommes entretenues avec elle sur des actions qu'elle a menées au cours de son séjour au Niger. C'est ainsi qu'elle a visité plusieurs villages de notre pays notamment la région de Zinder et Dosso. Elle a rencontré des jeunes qui sont déjà dans la démarche de la renaissance culturelle, c'est-à-dire la parenté responsable, avoir des enfants qu'on peut nourrir et bien éduquer. Nous avons également discuté des futurs partenariats qu'on peut avoir des régions de Diffa et de Niamey », a-t-elle expliqué.
Quant à Mme Lois Quam, elle a indiqué que son organisme est en train de mener des actions salutaires à sa phase d'essai. En effet l'ONG Pathfinder International œuvre depuis 1957 en partenariat avec les gouvernements, les communautés et systèmes de santé locaux dans les pays en développement afin d'éliminer les obstacles à l'accès aux services essentiels de santé sexuelle et reproductive. «Je suis venue au Niger voir le travail que notre équipe fait, remercier ses membres et les encourager. J'ai rencontré les autorités administratives et coutumières des zones d'intervention de notre Ong et les jeunes couples. D'après les témoignages, les populations souhaitent bien que leurs enfants grandissent en bonne santé. Surtout, ce qui est très important pour les mères d'atteindre la maturité, avant de planifier d'avoir un enfant. Je voulais amener l'exemple de travail mené par l'équipe du Niger dans les autres régions de l'Afrique», a-t-elle déclaré. Selon elle, le Niger peut avoir un impact sur les autres pays du monde, mais tout dépend de la situation sanitaire de la mère et de l'enfant. «C'est pourquoi, nous travaillons pour le choix de la planification familiale chez les femmes », a indiqué Mme Lois Quam. Pour elle, les perspectives heureuses pour le Niger, est d'arrêter les mariages précoces et d'aider les jeunes filles à terminer leur cursus scolaire. Dans ce sens, « je pense que, le Niger servira d'école à travers nos collaborations dans le cadre de la santé de la reproduction», a-t-elle souligné.
Quant au coordonateur de l'ONG Pathfinder Internatioal au Niger, Dr Sani Alio, il a indiqué que leur institution est à sa troisième année d'intervention au Niger avec un programme renforçant les capacités du système de santé en matière technique et de ressource logistique pour l'accès au service de planification familiale. Ces actions concernent sept (7) districts sanitaires dont trois (3) à Dosso et quatre (4) à Zinder. « Nous travaillons au niveau communautaire où nous ciblons particulièrement les adolescentes mariées et leurs maris pour créer une meilleure entente au sein du couple afin de connaitre les avantages de la santé de la reproduction. C'est un honneur pour nous de recevoir la présidente de Pathfinder International au Niger après un mois de sa prise de fonction », a-t-il conclu.

Seini Seydou Zakaria(onep)
www.lesahel.org

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.