Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Table ronde CNESS/Fondation Konrad Adenauer : Des échanges sur les menaces sécuritaires dans l'espace sahélien

Table-rondeLe Centre National des Etudes Stratégiques et Sécuritaires (CNESS) et la Fondation Konrad Adenauer Stiftung organisent depuis à Niamey, une table ronde sur le thème «Face aux nouvelles menaces sécuritaires, quelles capacités développer aux plans national et régional». Cette table ronde qui regroupe les professionnels de la sécurité de notre pays ; de la Cote d'ivoire ; de la France ; l'Allemagne et des acteurs civils intervenant dans le domaine a été présidée par le directeur du programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique subsaharienne (SIPODI) M. Tinko Weibezahl en présence du directeur du CNESS, le Général de Brigade Ibra Boulama Issa, Chef d'Etat Major particulier du Président de la République.
En ouvrant les travaux de cette table ronde le directeur du Programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique subsaharienne
(SIPODI) M. Tinko Weibezahl a précisé que cette rencontre vise essentiellement à échanger sur les menaces sécuritaires actuelles dans les pays sahéliens. Il s'agit aussi de développer des capacités tant au plan national que régional afin de faire face aux multiples menaces sécuritaires. La fondation Konrad Adenauer s'est fixé les axes intervention suivants : l'éducation civique dans les casernes ; le cadre de dialogue sur la sécurité entre les acteurs pour une réorientation des pratiques et la tenue des conférences périodiques pour sensibiliser les différents acteurs sur les menaces sécuritaires. ''La table ronde qui nous réunit intervient en prélude à une publication consacrée à l'état des lieux et perspectives de renseignement en Afrique de l'Ouest. C'est dire que le renseignement a une place de choix dans le dispositif d'anticipation et de prévention des périls. Nous nous sommes proposé de débattre sur cette question à travers l'étude qui a été réalisée et dont la diffusion est prévue pour être lancée ce jeudi avec les autorités civiles et militaires du Niger. C'est pourquoi nous remercions toutes les autorités du Niger notamment pour le leadership et l'esprit de responsabilité dans la gestion de la situation sécuritaire. La question sécuritaire dans la région de Diffa ; au Nigeria ; en Libye et au Mali mobilise tous les efforts du gouvernement nigérien'', a relevé M. Tinko Weibezahl.
Auparavant, le directeur du Centre National des Etudes Stratégiques et Sécuritaires (CNESS), le Général de Brigade Ibra Boulama Issa, chef d'Etat Major particulier du Président de la République s'est réjoui de la présence de l'ensemble des participants à cette table ronde. Cette présence est une bonne opportunité de susciter une fois de plus un débat de haut niveau sur les enjeux sécuritaires dans notre espace régional et au Niger en particulier. C'est pourquoi aux yeux du directeur du CNESS, la présente table ronde qui porte sur le theme « Face aux nouvelles menaces sécuritaires, quelles capacités développer aux plans national et régional » est d'une pertinence avérée au regard de l'environnement sécuritaire actuel dans lequel évoluent les pays de la bande sahélo-saharienne. Ce theme, a dit le General de brigade Ibra Boulama Issa n'est un choix du hasard. En effet, il est parfaitement en adéquation avec les objectifs de la fondation Konrad Adenauer, notamment à travers son programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique Subsaharienne, plus connu sous l'acronyme SIPODI. Il fait aussi partie des grandes questions auxquelles le CNESS doit répondre dans le cadre de sa mission, c'est-a-dire celle de mener des analyses et des études prospectives permanentes sur les enjeux stratégiques et sécuritaires de la vie nationale et internationale.
De ce fait '' nous n'avons aucun doute que les échanges et discussions qui auront lieu tout à l'heure seront enrichissants et permettront de dégager des pistes de réflexion stratégique pour endiguer les menaces émergentes telles que le terrorisme, l'extrémisme islamiste et la criminalité transnationale organisée. A la fin de nos travaux, nous auront sans nul doute une typologie de capacités à développer, à court, moyen et long termes. Ce travail n'est pour nous que le début d'un processus qui aboutira a l'élaboration d'une politique nationale de sécurité cohérente, telle que définie dans le plan d'orientation stratégique du CNESS. Dans cette noble ambition, la fondation Konrad Adenauer s'est relevée comme un partenaire sur qui le CNESS peut compter dans le cadre d'une coopération fructueuse et pérenne'', a conclu le directeur du CNESS.

Hassane Daouda (ONEP)

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.