Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Atelier de planification des activités d'appui du Programme Frontière de l'Union Africaine : Vers l'élaboration des orientations stratégiques pour la mise en œuvre de la composante nigérienne du projet


Atelier-planification 8477La ministre Déléguée chargée de la Décentralisation, Mme. Maïzoumbou Hapsatou Idrissa a présidé, hier matin à Niamey, l'ouverture d'un atelier de planification des activités d'appui du Programme Frontière de l'Union Africaine, composante du Niger. Cette cérémonie s'est déroulée en présence de l'Ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne au Niger, du représentant de la CDEAO, du secrétaire général de la Commission nationale des frontières, des responsables chargés de la question des frontières du Niger, de l'Algérie, du Bénin, du Burkina et du mali, des représentants des Partenaires techniques et financiers (PTF) et plusieurs autres acteurs œuvrant dans le ce cadre de ce projet.
Cette rencontre s'inscrit dans le cadre du lancement des activités du projet d'appui au Programme Frontière de l'Union africaine de la GIZ et vise à élaborer les orientations stratégiques pour la mise en œuvre de la composante nigérienne du projet en se basant sur les éléments clés du Programme Frontière de l'Union Africaine et les modalités de sa mise en œuvre adoptés lors de la Conférence des Ministres africains chargés des questions de frontière, tenue à Addis Abéba (Ethiopie) le 7 juin 2007. Dans son intervention à cette occasion, la Ministre déléguée chargé de la Décentralisation a expliqué que cet atelier a pour objectifs de développer une vision conjointe du projet, d'identifier les acteurs et zones frontalières et transfrontalières d'intervention clefs, de développer un mécanisme de coordination et de coopération avec tous les acteurs pertinents, d'initier la planification opérationnelle (05/2017 -12/2018) et d'élaborer une feuille de route. Par ailleurs, la Ministre Déléguée chargée de la Décentralisation, a fait remarquer qu'à l'instar des autres pays africains, le Niger s'est résolument lancé dans le processus de coopération transfrontalière avec ses voisins, en vue de promouvoir un développement durable de ses zones frontalières, mais aussi et surtout, favoriser l'intégration régionale dont l'Afrique a grandement besoin pour son décollage économique, estimant qu'au cours de cette rencontre les participants développeront un certain nombre de modules clés dans ce sens.
Pour sa part, l'Ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne au Niger, SE. Bernd von Münchow-Pohl a souligné que cette rencontre fait suite à la mise en place du Comité d'élaboration de la politique nationale des frontières pour la planification opérationnelle des activités à mettre en œuvre par le fonds additionnel, un fond qui sera mis à la disposition du Gouvernement nigérien par le Ministère des affaires étrangères de la République Fédérale d'Allemagne. L'ambassadeur de préciser que l'octroi de ce fond additionnel d'un montant de sept (7) millions d'Euro fait suite aux résultats probants atteints par le Niger dans le cadre de la mise en œuvre du Programme frontière. L'Ambassadeur de la République Fédérale d'Allemagne au Niger de réitérer l'engagement de son pays à accompagner le gouvernement nigérien pour ses efforts afin de mieux contrôler ses frontières ainsi que pour l'amélioration des conditions de vie des populations des espaces frontaliers et transfrontaliers dans un climat de paix et de sécurité.
« Ce Fonds additionnel viendra renforcer les actions de gestion des frontières déjà en cours et est fidèle à la politique de paix et de sécurité et à la vision de l'Union Africaine à travers son Programme frontière », a-t-il assuré, ajoutant que c'est dans ce dessein que ce Fonds permettra d'assurer l'amélioration de l'orientation stratégique du cadre institutionnel de gouvernance et des mécanismes de coordination pour la gestion efficace des espaces frontaliers au Niger, contribuer à l'atténuation des possibilités des corruptions dans les zones frontaliers, à la promotion de l'immigration légale à travers les services d'état et à l'amélioration de la coopération transfrontalière avec nos voisins notamment l'Algérie, le Benin, le Burkina et Nigéria. L'ambassadeur d'Allemagne s'est félicité du lancement de l'opérationnalisation et la mise en œuvre des ressources supplémentaires qui ont été attribuées au Niger, avant de féliciter les représentants des pays voisins pour leur souci constant pour l'intégration africaine et la lutte contre tous les maux qui « nous vivons aujourd'hui dans le Sahel » à savoir le terrorisme, la migration irrégulière et le trafic de tout genre. Aussi, a-t-il estimé, le Gouvernement Allemand ne peut saluer ces initiatives qui contribuent fortement à la construction d'espaces de paix, de sécurité et de développement socio économique durable pour la population frontalière.
Mamane Abdoulaye (ONEP)

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.