Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Première journée des éliminatoires pour la CAN 2019 au Cameroun : Le Niger tenu en échec par le Swaziland sur le score 0 – 0


MenaLes matches de la 1ère journée entrant dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2019 ont été joués le weekend dernier sur les différents stades du continent. Dans le groupe J, l'équipe nationale de football, le MENA a accueilli celle de Swaziland. Malheureusement le MENA n'a pu réaliser qu'un match (0-0) sur ses propres installations. Le coup d'envoi de la rencontre a été donné à 16 heures (heure locale) au Stade Général Seyni Kountché de Niamey. La rencontre s'est déroulée en présence de plusieurs membre du Gouvernement, des membres du Comité Exécutif de la FENIFOOT, des responsables des Clubs, des amateurs du ballon rond et des supporteurs de Mena national.
Avant l'entame de la rencontre les supporteurs du Onze national étaient optimistes pour une victoire de notre équipe. Face à une équipe de Swaziland peu connue dans le monde footballistique, les Nigériens (joueurs comme supporteurs) se sont, déjà, donnés victoire. Mais le football se joue sur la pelouse et sur un temps de 90 minutes sans compter les arrêts des jeux. Le coup d'envoi a été donné par l'équipe de Swaziland. Cette équipe n'a pas attendu longtemps pour dévoiler ses vraies intentions. Maitre du terrain pendant toutes la partie, les Swazis ont failli même remporter la partie. En effet, dès les trois premières minutes du jeu, les joueurs de Swaziland ont assiégé le camp du MENA et poussant un défenseur nigérien à sortir le ballon avec la main dans la surface.
Toujours dans la première période, les Swazis ont marqué un but mais sur un hors jeu signalé par l'arbitre assistant. Pendant toute cette première période, les Nigériens n'ont pas inquiété le gardien de Swaziland. Zéro but partout à la pause. A la reprise, le système du jeu, était resté le même qu'à la première période. Là aussi les Swazis ont gardé le rythme de leur jeu. Ainsi, ni les trois changements de l'entraineur nigérien, ni ceux opérés par l'entraineur de Swaziland n'ont apporté grand-chose. Le match a pris fin sur le score de 0 but partout, et les deux équipes sortent avec un petit point chacune et garde la tête du groupe J avant la rencontre Tunisie- Egypte jouée Dimanche.
Du côté de l'équipe de Swaziland, on se réjouit de ce résultat, même si l'entraineur s'est beaucoup plein de l'arbitrage. La leçon à tirer à l'issue de cette rencontre, c'est que l'équipe du Niger a été sélectionnée à une semaine seulement avant la rencontre. Depuis les éliminatoires des dernières phases finales de la CAN 2017, le Mena n'a pas joué un match officiel. Aucun regroupement des joueurs n'a eu lieu. Les joueurs de Mena n'ont joué aucun match de préparation. Ce qui est pour le moins incompréhensible pour une équipe qui veut entrer dans la cour des grands. Ainsi, cette sortie peu réussie du Mena doit interpeller tous les acteurs (gouvernement, Fédération et au-delà le peuple nigérien) pour se mobiliser davantage derrière l'équipe nationale pour l'amener à réitérer l'exploit des CAN 2012 et 2013. Le parcours sera laborieux parce que dans le même groupe J, figurent deux gros morceaux du football africain à savoir, le vice-champion 2016, l'Egypte et la Tunisie. En outre, le Niger a l'obligation de jouer l'ensemble de ses matchs des éliminatoires faute de quoi le pays risque une sanction.

Ali Maman(onep)

12/06/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.