Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce à Niamey : Booster le commerce international et les aspects connexes de la coopération multilatérale


ceremonie-douvertureLe Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, Champion pour le processus de mise en place de la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) de l'Union Africaine, a présidé hier à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 3ème réunion des ministres africains du commerce. Cette réunion se tient après la 6ème réunion du forum de négociation et la réunion de trois jours des experts du commerce.
L'objectif est de propulser le Commerce intra africain et l'industrialisation de l'Afrique et développer les investissements dans le continent. La cérémonie s'est déroulée en présence du président de l'Assemblée nationale, M. Ousseini Tinni, du Premier ministre, Chef du gouvernement, M. Brigi Rafini, des membres du gouvernement, du Commissaire chargé du commerce et de l'industrie à la Commission de l'Union Africaine, M. Albert M. Muchanga, des représentants du Corps diplomatique et ceux des organisations internationales accrédités dans notre pays et de plusieurs invités.
Après avoir présenté une brève historique ayant conduit à la mise en place du projet, le Chef de l'Etat a indiqué que la zone de libre-échange continentale va surtout renforcer l'Afrique et lui donnera l'espoir et des opportunités pour une vie meilleure aux africains. (Lire en page 3 l'intégralité du discours du Chef de l'Etat).
A cette occasion, le Commissaire chargé du commerce et de l'industrie à la Commission de l'Union Africaine, M. Albert M. Muchanga, a assuré les ministres en charge du Commerce que la Commission de l'UA soutient ce projet qui lui tient à cœur. Selon lui, les experts du commerce ont préparé un programme prospectif qui promet de passer à un niveau supérieur, travaillant sur les négociations avec un texte juridique et des annexes établissant la zone de libre-échange continentale. «Nous sommes prêts à vous appuyer pleinement dans la mesure où vous nous engagez à livrer le projet de la Zone de libre-échange continental dans les délais impartis. Parce que, les priorités de l'ordre du jour visaient à permettre à l'Afrique de parler d'une seule voix dans le commerce international et les aspects connexes de la coopération multilatérale », a-t-il déclaré.
M. Albert M. Muchanga a résumé en cinq points les résultats escomptés des précédentes réunions sur le forum de négociation et celle des experts. Il s'est réjoui de constater que tous les négociateurs et experts se sont engagés dans ces activités pendant six mois, souvent lors de réunions qui se déroulent pendant deux semaines, avec un œil attentif à la date limite pour la conclusion des négociations d'ici la fin de cette année. Selon lui, l'ordre du jour pour le reste de l'année reste pleinement complet, avec des réunions prévues de juillet à décembre jusqu'à la fin des négociations, comme l'indique le calendrier révisé qui sera déposé pour l'approbation des ministres africains en charge du commerce.
Il devait également préciser que sa Commission reste déterminée à faciliter le travail des Etats membres et leur position pour garantir le processus de négociation par les États. Cependant, « nous exigeons un quorum à chaque réunion, avec une représentation appropriée pour répondre aux demandes des négociations. D'ailleurs c'est pourquoi, dans le cadre de la démarche de mise au point de notre travail à temps, je vous recommanderai également d'assurer la liaison avec vos ministres des Affaires étrangères pour faire partie de vos délégations nationales au Sommet de l'Union africaine du 04 juillet 2017 afin qu'ils puissent fournir des conseils politiques appropriés à vos chefs d'État et de gouvernement respectifs lorsqu'ils reçoivent et examinent le Rapport du champion de ZLEC.
Pour lui, avec telles initiatives, l'Afrique gagne toujours quand elle parle et agit d'une seule voix. Il a donné l'exemple récent de la décision prise par l'Assemblée des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union africaine d'adopter le Mérite de M. Tedros Adhanom, ancien ministre de la Santé et ministre des Affaires Etrangères de la République Démocratique Fédérale de L'Ethiopie comme l'unique candidat de l'Afrique au poste de Directeur Général de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Seini Seydou Zakaria(onep)
16/06/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.