Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre la désertification à Ouagadougou : Investir dans la réhabilitation et la gestion durable des terres


photo-famiLe Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou a participé, hier jeudi 15 juin 2017 à Ouagadougou, au Burkina Faso, à la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre la désertification pour conjurer la menace sur le développement, la prospérité et la paix. Cette cérémonie, présidée par le Président du Burkina Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré, s'est déroulée au Centre de Conférence Ouaga 2000 en présence également du Président malien SEM Ibrahim Boubacar Keita.
Placée sous le thème : « Notre Terre, Notre Maison, Notre Futur», cette célébration constitue un événement mondial au nom du continent africain. Elle a été marquée par le lancement de l'Appel à l'Action de Ouagadougou sur les emplois liés à l'exploitation des terres en Afrique dans le cadre de l'Initiative sur la Soutenabilité, la Stabilité et la Sécurité (3S), et les discours du Président burkinabé, au nom de ses pairs du Niger et du Mali et de la Secrétaire Exécutive de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification Mme Monique Barbut.
Dans son intervention, SEM Roch Marc Kaboré a vivement remercié ses pairs pour leur présence à cette cérémonie et pour leur engagement en faveur de la lutte contre la désertification et la dégradation des terres, soulignant que « lutter contre la sécheresse et la désertification, c'est assurer l'avenir de l'humanité. ».
En ce qui concerne l'Appel à l'Action de Ouagadougou, les trois Chefs d'Etat, de concert avec leurs homologues de la sous-région, ont pris l'engagement d'œuvrer à la promotion de partenariats régionaux et mondiaux pour l'investissement dans la réhabilitation et la gestion durable des terres à toutes les tribunes d'échanges auxquelles ils participeront, a annoncé SEM Roch Marc Kaboré.
Cet appel a été lancé par les ministres africains, réunis à Ouagadougou le jeudi, 15 juin 2017, à l'invitation du Président du Burkina Faso, pour le Colloque de haut niveau sur la Soutenabilité, la Stabilité et la Sécurité tenu en marge de la célébration de la Journée Mondiale de lutte contre la désertification.
Ainsi, les ministres africains appellent la Communauté internationale à promouvoir des partenariats afin de réhabiliter 10 millions d'hectares de terres dégradées et créer deux millions d'emplois liés à l'exploitation durable des terres pour les jeunes, les femmes et les migrants. Ils demandent également aux pays africains à créer les conditions nécessaires au développement de nouvelles opportunités d'emploi en identifiant les sites ou l'accès à la terre peut être renforcé et les droits fonciers sécurisés.
La cérémonie a aussi été marquée par la signature symbolique et solennelle de la Déclaration des cibles volontaires de neutralité en matière de dégradation des terres signée par le Ministre burkinabé de l'Environnement, de l'Economie verte et du changement climatique, M. Bation Bassieré et la Secrétaire Exécutive de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification Mme Monique Barbut.ouaga
Le Chef de l'Etat était accompagné dans ce déplacement de M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République et de M. Almoustapha Garba, Ministre de l'Environnement et du Développement Durable.
Abdourahmane Alilou AP/PRN
16/06/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.