Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Cérémonie de signature de deux Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et la République du Niger : 31.812.000 Euros pour soutenir les secteurs de l'élevage et de la santé


remiseLe Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou et l'ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger SE. M. Lieven De la Marche, ont procédé hier matin à Niamey, à la signature de deux (2) Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et notre pays. Ces Conventions sont relatives au financement du Programme d'appui au développement de l'élevage et au Programme d'appui au secteur de la Santé et portent sur un financement global de 31. 812.000 Euros.
Sur ces 31.812.000, un montant de 16.542.000 Euros est alloué au Programme d'appui au développement de l'élevage, dont une contribution de 2.542.000 Euros provient du Gouvernement nigérien. La mise en œuvre de ce projet, permettra d'accompagner les populations impliquées dans les activités liées à l'élevage familial dans les régions de Tahoua et de Dosso, en vue de rendre les systèmes de l'élevage plus résilients, durables et performants. La durée d'exécution du programme est de 48 mois.
Quant au Programme d'appui au secteur de la santé, il a disposé au terme de cette Convention, d'un financement de 15.270.000 Euros, dont 1.270.000 Euros en guise de contribution de la Partie nigérienne. L'objectif de ce programme est d'améliorer l'accès des populations aux soins de santé primaires de qualité par la mise en œuvre graduelle de la Couverture Universelle de Santé (CUS). A ce niveau également le programme va s'étaler sur 48 mois. « Ces différents appuis du gouvernement belge à l'endroit de nos populations, concourent opportunément à soutenir et à consolider les efforts du Gouvernement nigérien dans la mise en œuvre du programme de Renaissance acte 2» a soutenu le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur.
M. Ibrahim Yacoubou a, en outre, loué l'excellence de la Coopération Nigéro-Belge vielle de quarante (40) ans et qui couvre tous les secteurs prioritaires, à travers la mise en œuvre des différents Programmes Indicatifs de Coopération (PIC), dont les objectifs globaux sont la lutte contre la pauvreté et l'amélioration des conditions de vie des populations nigériennes. Pour sa part, l'Ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger, M. Lieven De la Marche a relevé que la signature de ces deux Conventions spécifiques constitue le cœur du programme de coopération 2017-2020 qui a été adopté il y a un peu plus d'un an. « Dans les 4 prochaines années, notre action commune sera notamment orientée vers l'accès aux soins de santé, dont l'ambition est d'assurer un accès équitable à tous. Ceci pose des défis au niveau des infrastructures, de la formation du personnel, et surtout au niveau organisationnel et dans le domaine du financement. Sur le plan de l'élevage, les fluctuations des marchés rendent le retour sur investissement des éleveurs pastoraux plus imprévisibles, le changement climatique perturbe les cycles naturels sur lesquels les éleveurs ont appris à calquer leur mode de vie » a déclaré le diplomate belge.
C'est pourquoi, il a souligné la nécessité de développer, avec le ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, des réponses qui soient en accord avec les conditions d'aujourd'hui, tout en précisant qu'une attention particulière sera consacrée à l'emploi des jeunes et des femmes. L'Ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger a, en outre précisé que dans le cadre de ces programmes, il a également été signé un accord de ''coopération déléguée'' par lequel un montant de 2 millions d'euros a été confié au Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), ce, en guise de contribution au programme ILLIMIN du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant. Le programme ILLIMIN vise à favoriser l'autonomisation des jeunes filles.
M. Lieven De la Marche a enfin indiqué que la Belgique a approuvé cette année une série de programmes mis en œuvre par des organisations non gouvernementales belges. Ces programmes qui touchent différents volets de la coopération Nigero-Belge se placent systématiquement dans le cadre des politiques nationales, qui seront prochainement réaffirmées dans le PDES 2017-2021.
Samira Sabou(onep)
08/09/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.