Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Au salon d'honneur de l'Aéroport International de Niamey : Le Chef de l'Etat reçoit le ministre algérien des Affaires Etrangères


audienceLe Président de la République, Chef de l'Etat S.E Issoufou Mahamadou a accordé hier une audience au ministre algérien des Affaires Etrangères M. Abdelkader Messahel. C'était au salon d'honneur de l'Aéroport Internationale Diori Hamani de Niamey, juste à son retour d'une mission à l'extérieur du pays. À l'issue de cette audience, le chef de la diplomatie algérienne a déclaré qu'il est porteur d'un message du Président algérien S.E Abdoul-Aziz Bouteflika au Président de la République du Niger S.E Issoufou Mahamadou. «C'est un message d'amitié et de solidarité qui porte aussi sur la volonté partagée de développer la coopération qui existe entre les deux pays. C'est pourquoi, dans les discussions que j'ai eues avec le Président Issoufou, on a fait une petite évaluation de la commission mixte qui s'est tenue à Niamey en mars 2017. Nous envisageons au début de l'année 2018 de réunir le comité du suivi pour une évaluation et éventuellement pour qu'il puisse faire une projection de la prochaine étape qui va être la réunion de la grande commission mixte, prévue en Algérie» a déclaré le ministre algérien.
M. Messahel de souligner que les deux pays se félicitent du niveau atteint par cette coopération multiforme qui porte sur la formation, la sécurité et le domaine économique. «C'est donc une coopération qui est appelée à s'élargir davantage d'autant plus que nous travaillons ensemble à la finalisation de la transsaharienne qui va relier donc l'Algérie en passant par le Niger. Ce qui va être un axe extrêmement important pour le désenclavement du Niger, mais également de rapprochement de l'Algérie avec cette région qui est chère, le Sahel et l'Afrique de l'Ouest », a déclaré M. Abdelkader Messahel. Par ailleurs, le domaine de la sécurité a été aussi abordé lors de cet entretien. «Nous avons évoqué la situation dans la région notamment sur le plan sécuritaire. Nous sommes dans une zone de grande turbulence qui fait face à la menace terroriste qui est là. Nous en connaissons quelque chose nous Algériens, vous en connaissez quelque chose au Niger. Donc, il est important que nous coopérions, que nous renforcions notre coopération dans ce domaine de lutte contre le terrorisme» a déclaré le ministre algérien des Affaires étrangères avant d'ajouter qu'il y a une autre menace qui est lié au terrorisme, à savoir le crime organisé. « Il y a beaucoup de grand trafic, y compris le trafic d'êtres humains. Il y a également l'immigration clandestine qui nous préoccupe. Donc toutes ces questions font l'objet d'une attention toute particulière. Nous allons continuer entre nos deux pays sur ces dossiers précis. Nous avons bien sûr évoqué la situation qui prévaut en Afrique et les prochaines échéances qui attendent nos chefs d'Etat notamment le sommet d'Abidjan entre l'Union
Africaine et l'Union Européenne. Le Président Issoufou m'a chargé également de transmettre à son frère Abdelaziz Bouteflika un message d'estime et d'amitié », a conclu le diplomate algérien.

Hassane Daouda et Samira Sabou(onep)
18/10/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.