Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture des négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux : Créer les conditions d'un apaisement du front social


rencontreLe gouvernement et les partenaires sociaux retrouvent la table des négociations. C'est en effet hier 9 novembre au cabinet du Premier ministre que le ministre du Travail, de l'emploi et de la protection sociale, président du comité interministériel des négociations avec les partenaires a relancé le cycle des pourparlers. Le ministre Ben Omar Mohamed, qui était accompagné de ses collègues membres du gouvernement et du comité interministériel des négociations avec les partenaires sociaux, a rencontré d'abord les centrales syndicales regroupées au sein de la convergence des travailleurs du Niger (CTN).
L'ouverture de ces négociations répond à l'esprit de l'arrêté 054 du Premier ministre de 2014 créant ledit comité qui a pour but de créer les conditions d'un apaisement du front social et de prévention de conflits avec les partenaires sociaux à travers l'instauration d'une culture de dialogue social régulier. Il faut souligner qu'outre les membres qui le composent dont plusieurs ministres, le comité interministériel est doté d'un secrétariat permanent.
Dans son propos liminaire, le ministre de l'emploi, du travail et de la protection sociale a rappelé à ses interlocuteurs certaines dispositions de cet arrêté et réitéré la volonté du gouvernement de travailler en parfaite harmonie avec les partenaires pour affronter en toute responsabilité les revendications. Au Niger, a-t-il dit, les treize (13) centrales syndicales réunies au sein de la Convergence des travailleurs du Niger (CTN) et l'Intersyndicale des travailleurs du Niger (ITN) ont toutes remis un certain nombre de doléances au gouvernement.
Le ministre Ben Omar a souligné que le gouvernement entend bien mettre le dialogue en avant afin d'examiner toutes ces doléances et identifier d'un commun accord avec les partenaires sociaux les voies et moyens d'aboutir à des réponses adéquates. Le ministre de l'emploi a indiqué que la première étape de ces négociations consistera à faire faire l'état des lieux des précédentes négociations et des protocoles d'accord signés avec les partenaires sociaux. Une feuille de route sera élaborée pour permettre aux discussions de démarrer véritablement dans un bref délai pour que « le front social s'apaise durablement dans l'intérêt de notre pays mais également de l'économie et des travailleurs ».
Le ministre a exprimé les remerciements du gouvernement aux partenaires pour leur participation massive à la cérémonie d'ouverture des pourparlers.

Zabeirou Moussa(onep)
10/11/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.