Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le Chef de l'Etat s'entretient avec le Directeur général de la FAO et la Vice-présidente du FIDA : La lutte contre l'insécurité alimentaire et la pauvreté au centre des échanges



rencontreEn visite de travail et d'amitié en Italie, depuis dimanche dernier, le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou s'est entretenu, hier matin à Rome, avec le Directeur général de la FAO, M. José Graziano Da Silva, puis avec la Vice-présidente du Fonds International pour le Développement agricole (FIDA), Mme Cornelia Richter. La question de la coopération dans le domaine de l'accroissement de la production agricole, de la lutte contre l'insécurité alimentaire et la pauvreté était au centre des échanges avec les deux personnalités.
Au cours de l'entretien avec le Directeur général de la FAO, le Président de la République a d'abord rappelé les priorités du programme de Renaissance, notamment, l'Initiative 3N dans ses volets, accroissement de la production agricole, la maîtrise de l'eau, la restauration des terres et la disponibilité de l'engrais pour les producteurs.
Le Président Issoufou Mahamadou a fait également part de ses priorités au DG de la FAO ainsi que les attentes du Niger en termes d'appui de la part de cette agence onusienne qui entretient de bonnes relations de partenariat avec le Niger depuis 1978. « Nous sommes en train de mettre en œuvre, l'initiative 3N. Il s'agit pour nous de faire en sorte que
sécheresse ne soit plus synonyme de famine et d'atteindre l'objectif Faim zéro d'ici 2021», a déclaré le Chef de l'Etat.
L'objectif ultime de cette initiative est de lutter contre la pauvreté rurale notamment, quand on sait qu'au Niger, trois pauvres sur quatre vivent en milieu rural. « Avec la mise en œuvre de cette initiative, nous avons pu réduire le nombre de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté. Leur pourcentage est passé de 64% à 44% aujourd'hui. Et notre objectif est de faire baisser ce taux à 31% en 2021 », a dit le Président Issoufou, qui compte sur le soutien de la FAO dans la mise en œuvre de cette politique de développement. Il a enfin
insisté sur la nécessité de l'appui de la FAO en vue de mobiliser les ressources nécessaires à la mise en œuvre des différentes composantes de l'Initiative 3N. Le Chef de l'Etat s'est enfin dit satisfait du partenariat avec la FAO, qui est, en plus, un conseiller du Niger en matière normative.
Le Directeur général de la FAO a, lui aussi, exprimé la parfaite identité de point de vue avec le Chef de l'Etat sur les questions de la lutte contre pauvreté et la faim et pour l'amélioration de la production. « Nous apprécions toutes les actions menées par le gouvernement nigérien pour la lutte contre la sécheresse. Nous sommes d'avis avec le Chef de l'Etat, que même si on ne peut pas prévenir ou arrêter la sécheresse, on peut faire en sorte que la sécheresse ne se transforme en famine. C'est ce que fait le président Issoufou à travers l'initiative 3N, nous allons y travailler ensemble », a confié M. José Graziano Da Silva.
Le DG de la FAO a remis au Chef de l'Etat, un certain nombre de documents sur la situation de la Faim au Sahel ainsi sur les actions de la FAO. Pour sa part, le président Issoufou a offert un tableau de l'artisanat nigérien au DG de la FAO.
Peu après cette audience, le Chef de l'Etat s'est entretenu avec la Vice-présidente du Fonds international pour
le développement agricole (FIDA), Mme Cornelia
Richter.
A noter que ces deux audiences ses sont déroulées en présence du ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage M. Albadé Abouba, du ministre Directeur de cabinet du Président de la République M. Mahamadou Ouhoumoudou, de l'ambassadeur du Niger en Italie SE. Mme Ingadé Hadiza Noma Kaka et du Haut Commissaire à l'Initiative 3N, M. Ali Béty.
Siradji Sanda, envoyé spécial(onep)

20/06/18

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.