Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid


d-2La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièrement à Niamey, en cette fin du mois de novembre. Les températures baissent, la période de froid s'installe avec tout ce qu'elle a comme conséquences en termes de poussières et ses corollaires. Cette période rime souvent avec le déclenchement et l'aggravation de certaines maladies telles que : les crises d'asthme, les insuffisances respiratoires, les broncho-pneumopathies chroniques obstructives et bien d'autres. Il s'agit surtout de la bronchite chez les enfants, une affection respiratoire liée à un virus qui envahit généralement le corps de l'enfant à travers la poussière qui rentre par les voies aériennes supérieures (les narines).

En effet, le premier contact du virus dans l'organisme de l'enfant se manifeste, selon Dr Saloum Mariama, médecin Chef Adjoint du District Sanitaire 1 de Niamey, par un écoulement nasal clair et transparent au début, accompagné de la fièvre et des maux de tête permanents, des éternuements, un larmoiement et la toux sèche. Ce virus, souligne Dr Saloum Mariama, a une affinité spécifique pour les bronches et se manifeste en deux phases : la phase de toux sèche qui dure au minimum trois jours et la phase humide qui se manifeste par l'existence de sécrétions dans le crachat. Au stade humide, quand l'enfant tousse, on sent qu'il y a les encombrements au niveau de sa poitrine et c'est malheureusement, déplore-t-elle, à cette phase que les parents amènent leurs enfants aux centres de santé pour la prise en charge. Ce sont des maladies qui se traitent bien avec des médicaments appropriés si les parents conduisent leurs enfants à temps dans les centres de santé, rassure Dr Saloum Mariama.
Les produits généralement utilisés lors du traitement, a-t-elle fait savoir, sont le paracétamol pour la fièvre, les antihistaminiques pour une toux grasse et la kinésithérapie, un exercice qui permet aux enfants de 0 à 2 ans d'enlever le crachat, car il est formellement interdit de leur donner des antihistaminiques.

Cependant, précise-t-elle, une bronchite mal traitée prépare le terrain à la bactérie qui se complique avec le temps et devient la pneumonie, une maladie dangereuse qui est l'une des causes de décès des enfants. Ces maladies peuvent être évitées, a dit le médecin chef adjoint du District 1, grâce à la vaccination. Les parents doivent donc faire vacciner leurs enfants 42 jours après leur naissance afin de les protéger contre ces virus qui surviennent pendant la période de froid.

Il y a aussi, souligne Dr Saloum Mariama, des mesures hygiéniques à prendre notamment : couvrir convenablement les enfants avec les habits chauds, bien les protéger de la tête au pied et il faut surtout que l'enfant ait une bonne alimentation, pour que son organisme puisse combattre le virus. Il faut également éviter de laisser les enfants trainer dans la fraicheur, ou jouer avec de l'eau, a-t-elle ajouté.

Il est également important, confie Dr Saloum Mariama, de ne pas donner la boisson fraiche à l'enfant». Par contre, il faut selon elle, bien nettoyer ses narines et
mettre surtout la pommade locale à base de karité communément appelée ''boulanga'' qui protège vraiment la peau. Cette pommade doit être passée sur tout le corps, mais aussi dans les narines de l'enfant matin et soir après la toilette.

Par Aïchatou Hamma Wakasso(onep)
30/11/18

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.