Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Fin, aujourd'hui, de la visite de travail du Président Issoufou Mahamadou à New York (USA) : Appel du Chef de l'Etat en faveur d'une action internationale en Libye

Le Chef de l’Etat avec le SG des Nations Unies Le Chef de l’Etat avec le SG des Nations Unies

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a achevé, dimanche dernier, sa visite de travail à New York, aux Etats Unis d'Amérique où il a pris part activement au débat général lors de la 69ème Session ordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies et à une réunion de haut niveau sur la Libye.
Le Chef de l'Etat a prononcé, jeudi, devant cette session, un important discours axé sur les questions de sécurité et de développement dans la sous région ouest africaine et sur l'actualité internationale dans divers domaines. Samedi, le Président de la République a eu un entretien avec le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, au siège de cette institution. Il a pris part jeudi, peu après son intervention devant la 69ème Session ordinaire de l'Assemblée Générale des Nations Unies, à une Réunion de haut niveau sur la Libye. Cette réunion a été convoquée par le Secrétaire Général de l'ONU M. Ban Ki-moon, pour réfléchir sur la situation très inquiétante qui prévaut dans ce pays voisin du Niger.


prn-1-1Elle a permis à de nombreuses personnalités dont les Présidents Issoufou Mahamadou et Ibrahim Boubacar Keita du Mali d'apporter leurs contributions en vue de mettre fin au « chaos » dans ce pays. « Il est urgent et impératif d'engager dans ce pays une action internationale, à laquelle je n'ai de cesse d'appeler, depuis trois ans », a déclaré le Chef de l'Etat, précisant que cette solution commande de la part de la communauté internationale « engagement, doigté et efficacité ». Car, a-t-il expliqué, la guerre qui s'y déroule, comporte le même potentiel de dangerosité que celle qui a cours en Irak.
Les libyens ont besoin de «notre aide » pour s'entendre, se réconcilier et vivre en paix, a ajouté le Président de la République. Précisant le contour de cette aide internationale, le Chef de l'Etat a suggéré au Secrétaire Général de l'ONU, de « persuader tous les pays qui ont une certaine influence sur l'un quelconque des protagonistes de cette guerre, à le convaincre de favoriser le dialogue et de contribuer à une solution pacifique. ».
SEM Issoufou Mahamadou a toutefois ajouté que le Secrétaire Général a besoin, pour assurer ce rôle, d'un «soutien fort» des pays membres du Conseil de sécurité. Pour sa part, le Conseil de sécurité doit veiller à l'application stricte de sa résolution 2174 interdisant l'introduction d'armes sur le territoire libyen, a dit le Président de la République.prn2
Quant aux libyens, qui ont librement élu une Chambre des Représentants le 25 juin dernier, ils doivent veiller, à travers cette « institution légitime », à travailler à « contribuer à l'émergence d'un consensus porteur de paix et de stabilité pour le pays.». Cette Chambre doit également travailler à créer les conditions pour « la mise en place d'un gouvernement inclusif et représentatif de toutes les sensibilités ainsi qu'au rétablissement de l'armée nationale », a poursuivi M. Issoufou Mahamadou.
Le Chef de l'Etat suggère aussi à la Commission chargée de la rédaction de la future constitution et d'autres textes, de « servir de foyer pour l'élaboration du consensus dont les libyens ont besoin.». Il incite par ailleurs le Parlement élu à adopter sans tarder une loi mettant fin à « la loi dite d'exclusion politique et administrative », afin que soit engagé un processus inclusif de réconciliation impliquant toutes les parties.
prn-3Autres propositions du Président Issoufou Mahamadou: isoler les organisations terroristes « par une dynamique de paix résolue » de façon que nul n'éprouve le besoin d'en faire des alliés ; et étudier des mesures spéciales pour traiter du cas du sud de la Libye. Cette zone, a-t-il indiqué, est un véritable No Man's Land transformé en sanctuaire des organisations criminelles et terroristes agissant dans le Sahel.
Cette situation menace la sécurité et l'économie du Niger et des autres pays ouest africains. D'où l'appel lancé jeudi matin, devant l'Assemblée Générale des Nations Unies, par le Chef de l'Etat, à la communauté internationale « à prendre des initiatives courageuses » pour mettre un terme au « chaos » en Libye.
Le Président de la République a également pris part, jeudi, aux cotés notamment du Président guinéen Pr Alpha Condé, à une réunion de l'Internationale Socialiste, organisée chaque année en marge de la Session ordinaire de l'Assemblée Générale de l'ONU.
Dans une intervention, il a interpellé l'Internationale Socialiste sur la nécessité d'une part, de faire la liaison entre les questions de sécurité et celles de développement, et d'autre part, de porter le flambeau de la lutte contre les inégalités. Le Président Issoufou Mahamadou a également insisté sur la nécessité pour l'Internationale Socialiste, de contribuer à l'intégration et à l'unité de l'Afrique et d'améliorer la gouvernance politique mondiale à travers notamment la réforme du Conseil de Sécurité.prn-4
Le même jour, le Chef de l'Etat a reçu en audience une délégation américaine conduite par l'Ambassadeur Thomas A. Shannon, Conseiller au Département d'Etat et M. David J ; McMillan, Président de Source California Energy Services, une compagnie américaine impliquée dans la réalisation de la Centrale thermique à charbon de Salkadamna, dans la Région de Tahoua.
Vendredi dernier, le Président Issoufou Mahamadou s'est entretenu, respectivement, avec M. Christopher Fomunyoh, Représentant du National Democratic Institute (NDI) pour la région Afrique et M. Said Djinnit, ancien Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l'Afrique de l'ouest et ancien Chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'ouest. M. Saïd Jinnit occupe le même poste pour l'Afrique centrale.
Avant de quitter New York, le Chef de l'Etat a eu une rencontre avec les ressortissants vivant aux USA.

Abdourahmane Alilou, AP/PR

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.