Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dossier


d-1Traversant le territoire nigérien sur environ 550 Km, le Fleuve Niger est un cours d'eau qui joue un rôle vital pour les activités socio-économiques des populations. C'est le cours d'eau le plus important du pays. Il traverse trois (3) principales régions en permanence, notamment Tillabéry, Niamey et Dosso. Ce sont des milliers d'individus qui tirent leurs sources de revenus à travers les diverses activités qu'ils pratiquent tout au long du Fleuve. Il s'agit entre autres de la pêche, de l'agriculture, de l'élevage, de l'alimentation en eau des populations.
Depuis quelques années, ce cours d'eau important est dans une situation critique liée à l'ensablement. La menace est perceptible à tous les niveaux. Des actions concrètes doivent être engagées afin de sauver le Fleuve de toutes les menaces. A cet effet, il est important de mener des actions en amont à travers le traitement des koris, des bassins versants, des berges qui sont entre autres les sources d'ensablement du fleuve. Pour faire face à cette situation, le gouvernement nigérien a pris des dispositions qui consistent à protéger le fleuve Niger dans le cadre du programme de l'Autorité du Bassin du Niger mis en œuvre par le Programme de Lutte Contre l'Ensablement dans le Bassin du Fleuve Niger (PLCE).
Le PLCE est une structure placée sous la tutelle de la Direction Générale des Eaux et Forêts du Ministère de l'Environnement et du Développement Durable. Elle a comme objectif principal la protection du bassin versant du fleuve contre l'érosion hydrique et éolienne afin d'enrayer ou de freiner le processus d'ensablement du bassin du fleuve. Le programme contribue également à l'amélioration des conditions de vie et de revenus des populations locales en freinant ou en enrayant le processus d'ensablement. De manière spécifique, il vise à protéger et à restaurer les terres dégradées.
L'ensablement du fleuve, Un processus nécessitant une intervention en amont
Selon le Lieutenant-colonel Siaka Oumarou, coordonnateur du PLCE, l'ensablement est un processus au cours duquel les grains de sable sont transportés d'un lieu d'alimentation sous l'effet des écoulements. Cela peut être dû aux écoulements hydrique ou éolien. Il a précisé que ces grains de sable s'accumulent ou se déposent lorsqu'ils rencontrent un obstacle en traversant des fois un terrain dénudé ou des parties basses du terrain. Bref, l'ensablement désigne tout envahissement d'objet ou de surface par des grains de sable aboutissant à l'accumulation de sable ou à la formation des dunes. Dans le cadre du fleuve Niger, ces dépôts forment des dépôts éoliens et hydriques. Concernant les dépôts éoliens ils sont issus de sable grossier sans particules fines sur des sols peu fertiles. Ce phénomène est pratiquement observé sur l'ensemble de la vallée du fleuve Niger où les sols deviennent de plus en plus inaccessibles, car ces sols sont localisés dans les profondeurs.
S'agissant des dépôts hydriques, ce sont des dépôts engendrés par les eaux de ruissellement en nappe et lunaire dans les plans d'eau des fois jusque dans le lit mineur du fleuve en passant par des berges et des rizières où d'épaisses couches de sable sont déposées. Par ailleurs, il note que le PLCE a bénéficié d'une première phase qui a travaillé entre 2005 et 2011. Ce programme a fait beaucoup de réalisations dans les domaines de la récupération des terres, la fixation des dunes, de l'amélioration des pratiques agricole, sylvicole et pastorale. Les résultats ont été satisfaisants. Ce qui a attiré les partenaires techniques et financiers à préparer une seconde phase du programme.d-1-2
Actuellement, ce programme est à une phase transitoire. Le prochain programme prendra en compte tous les aspects concourant à lutter efficacement contre l'ensablement du fleuve. Ces activités sont réalisées par les populations avec l'appui du programme. Le Lieutenant-colonel Siaka Oumarou déclare avoir intervenu dans les communes de Namaro, de Bitinkoji et la commune 5 de Niamey. Il indique que ce sont des travaux remarquables qui ont été réalisés en matière de récupération des terres, de fixation des dunes, etc. Il y a eu également des activités permettant le renforcement des capacités des populations. Il a confié que la nouvelle phase qui est le Programme Intégré de Développement et d'Adaptation au changement Climatique va apporter beaucoup de réponses à ce phénomène d'ensablement.

Des études doivent être menées pour désensabler le fleuve
Par rapport aux actions de désensablement, le coordonnateur du PLCE a expliqué qu'il y avait eu un programme consistant à désensabler le fleuve ; malheureusement, ce programme devait être précédé d'une étude d'impact environnemental et social. Cette étude n'a pas été effectuée. Le dossier a été relancé afin que l'étude soit faite et éventuellement trouver des mesures concernant le sable qui sera enlevé ; savoir également quel niveau du sable il faut enlever et quelles dispositions prendre pour que les sables ne reviennent pas dans le fleuve ou bien qu'ils ne créent pas de problème au niveau de la faune du fleuve Niger.
Parlant des camionneurs qui prélèvent du sable, il a estimé qu'il est nécessaire également de procéder à une étude d'impact, afin de connaitre si cette activité a un impact positif ou négatif sur les écoulements ainsi que les conséquences que cela peut engendrer sur le plan de l'ensablement. Il devait par la suite confier qu'il est difficile de se prononcer sur l'impact des sables qui sont en train d'être prélevés sur le lit du fleuve tant qu'il n'y a pas une étude en ce sens. A cet effet, il faut une organisation pour savoir ce qu'il faut faire des sables qui seront prélevés du fait que c'est une activité qui sera réalisée dans des communes différentes pour que ces communes puissent bénéficier des avantages issus de cette activité en termes de ressources.
Laouali Souleymane(onep)
30/06/17

Publié dans Dossier
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.