Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Société


rencontreLe Comité de pilotage du projet ''Appui à la justice, à la sécurité et à la gestion des frontières au Niger'' (AJUSEN-Sécurité) a tenu sa réunion, hier, à Niamey. C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses, M. Mohamed Bazoum, qui a présidé l'ouverture des travaux en présence de l'Ambassadeur, Chef de la Délégation de l'Union européenne au Niger, Mme Denisa Elena INOETE, de la représentante de CIVIPOL-Conseil, Mme Lisa Raffy, du Chef du projet AJUSEN-Sécurité et des différents acteurs du projet. Cinq points essentiels sont à l'ordre du jour de cette réunion du Comité à savoir l'état des lieux de la mise en œuvre du projet, la présentation et la validation des activités programmées pour la période du 1er octobre 2018 au 31 mars 2019 ; la présentation et la validation des activités frontières ; la présentation et la validation des activités proposées pour les deux années à venir et divers.
Le comité de pilotage du projet AJUSEN-Sécurité regroupe les représentants des forces de sécurité intérieure (FSI) comme la Police, la Garde et la Gendarmerie nationales ; la direction générale de la Protection civile, les Douanes et la Direction générale des Eaux et Forêts ainsi que les autres acteurs et partenaires du projet en l'occurrence la Délégation de l'Union européenne au Niger, l'AFD, l'opérateur CIVIPOL-Conseil. Financé par l'Union Européenne à hauteur de quatre millions d'Euros, le Projet AJUSEN a débuté ses activités en mars 2017 et ce pour une durée de quatre (4) ans. Son objectif global est l'appui aux acteurs de la chaîne pénale sur le terrain que sont les forces de sécurité intérieure, dans la lutte contre la migration illégale, la traite des être humains, le crime organisé et le terrorisme. Il est mis en œuvre par l'opérateur CIVIPOL-Conseil.
D'après le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur et la Sécurité publique, AJUSEN-Sécurité mène des actions de formation, d'appui et de conseil technique aux FSI et est en concordance étroite avec le volet AJUSEN-Justice. « Le Projet se propose d'être un appui à l'élaboration de la politique nationale de sécurité. Ce soutien se veut pluridisciplinaire et s'adresse à l'ensemble des services de sécurité. Il se propose de répondre aux besoins réels exprimés par les autorités nigériennes », a déclaré M. Mohamed Bazoum.
Le ministre de l'Intérieur de préciser que les actions du projet s'inscrivent dans les domaines de la gestion des frontières, de la recherche des avoirs criminels, du renseignement douanier, de la cybercriminalité, du trafic des véhicules volés, de la lutte contre la petite criminalité et le terrorisme, de la formation des artificiers, etc. Le ministre Bazoum a salué la qualité des prestations de l'opérateur CIVIPOL-Conseil dans la mise en œuvre du projet.
Pour l'Ambassadeur, chef de la Délégation de l'Union Européenne au Niger, le projet AJUSEN intervient pour renforcer les capacités de l'Etat du Niger, à travers les différents services concernés, pour assurer la sécurité des populations, la gestion des frontières, la lutte contre l'immigration irrégulière, les trafics illicites. Mme Denisa Elena IONETE de préciser que les objectifs globaux du projet répondent aux besoins exprimés par le gouvernement. L'Ambassadeur, chef de la Délégation de l'UE au Niger, a reconnu et salué « les efforts déployés par l'Etat non seulement pour assurer la sécurité sur ce vaste territoire, mais aussi pour améliorer la gouvernance du secteur de la sécurité ».
Mme Denisa Elena IONETE, s'est félicité du fait que ces actions dans le secteur de la sécurité sont concomitamment menées avec celles de développement. C'est du reste pourquoi, elle a réitéré la disponibilité de l'UE à accompagner le gouvernement en matière de sécurité et de développement mais également dans l'élaboration de la politique nationale en matière de sécurité. En effet, déclare Mme Denisa Elena IONETE, « sans sécurité, il n'y a pas de développement et inversement ».
Auparavant, la Représentante de CIVIPOL-Conseil a souligné la pertinence du projet AJUSEN-Sécurité pour le Niger. Mme Lisa Raffy s'est réjouie de la confiance placée à CIVIPOL-Conseil, avant de réaffirmer l'engagement de l'opérateur à exécuter le travail conformément aux attentes des principaux partenaires que sont l'Union européenne et l'Etat du Niger.
Siradji Sanda(onep)
16/11/18

Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.