Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Société



PMC'est un véritable ballet aérien qu'a connu l'Aéroport international d'Accra cet après-midi du mercredi 12 septembre 2018. Au nombre des aéronefs qui atterrissent sur le tarmac de l'aéroport figure le Mont Greboun, l'avion présidentiel nigérien avec à son bord, SEM Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement, dépêché expressément par le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, pour le représenter, représenter le Niger et son peuple aux obsèques de ce grand homme, ce grand africain qui deux mandats durant a dirigé l'Organisation des Nations Unies.
Le Centre international de conférence d'Accra a été pris d'assaut ce jeudi 13 septembre 2018, tôt le matin, par des citoyens ghanéens auxquels se sont joints ceux du reste du monde pour honorer la mémoire de Kofi Annan, qui fut Secrétaire général des Nations Unies de 1997 à 2006. Aussi, chacun voulait être aux premières loges du Centre international de conférence d'Accra pour assister à cette cérémonie pleine d'émotion dédiée à celui dont le monde entier reconnait les qualités de grand homme.
Kofi Annan fit ses premiers pas dans le système des Nations Unies en 1962, précisément à l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), puis à Genève puis à la CEA (Commission Economique pour l'Afrique). Toute sa carrière plus de 40 ans Kofi Atta Annan l'a dédié aux systèmes des Nations Unies. Du simple fonctionnaire au prestigieux poste de Secrétaire général, Kofi Annan a mené une carrière exemplaire et riche au service de la communauté internationale. Bien qu'il est obtenu le Prix Nobel de la paix en 2001, sous son mandat le monde n'est pas pourtant resté en paix : les guerres, les crises, les catastrophes ont fait l'objet de plusieurs réunions et de résolutions ainsi que de multiples déplacements de ce fervent défenseur de la paix. Humain et humanitaire dans l'âme, Feu Kofi Annan a été à l'origine de la création de la Journée internationale de l'Action humanitaire que le monde célèbre depuis le 11 décembre 2008, en hommage à ceux qui au prix de leur vie assistent et soulagent des personnes vulnérables de par le monde. Quoi donc de plus normal, de plus juste pour le monde entier de rendre un vibrant hommage à cet artisan de la paix.
Au Niger, on se rappelle particulièrement de l'aide alimentaire et nutritionnelle exceptionnelles apportée à notre pays suite à sa visite dans la région de Zinder où assis par terre en compagnie de son épouse il dissertait avec des enfants et des femmes victimes de la faim et de la malnutrition. C'est dire donc qu'il est logique pour le Niger d'être présent à un haut Sommet à ses obsèques.
Plusieurs allocutions ont marqué cette cérémonie. Celles des Chefs traditionnels, des Chefs religieux, des hommes politiques, du Secrétaire général des Nations Unies, du Président ghanéen, celles de son épouse Nana Annan, de sa fille Ama Annan Adédéji mais surtout celle de son fils Kodjo Annan. Dans son intervention, ce dernier a magnifié la qualité de père, d'homme, d'ami et de complice qu'il a toujours été pour sa famille et pour eux ses enfants. «Pour le monde, c'est Excellence, pour moi c'est Papa», a dit Kodjo Annan. Ce parcours extraordinaire au sein des Nations unies, Kofi Annan le doit sans contexte à ses compétences mais il le doit aussi à un nigérien, un des premiers secrétaires généraux adjoints des Nations Unies, en l'occurrence, Issoufou Seydou Djermakoye qui, le premier, lui a mis les pieds à l'étrier en le faisant recruter comme Volontaire des Nations Unies.
A noter que le Premier ministre qui est accompagné dans ce déplacement de M. Ibn Chambas, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest, de M. Assoumana Malam Moussa, ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la modernisation sociale, de M. Bachir Sidi Abdoul-Aziz président de la Commission des Affaires Etrangères de l'Assemblée nationale, de M. Hama Hamadou Souley, Directeur de Cabinet du Premier ministre, a reçu en audience dès son arrivée la ministre canadienne en charge du Développement international, l'Honorable Marie Claude Bibot.

Traoré Amadou Daouda
CC/PM

14/09/18

Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.