Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Société


maradiDu 22 au 26 juillet 2017, le ministre de la défense Nationale, M. Kalla Moutari a mené dans la région de Maradi, une mission de suivi de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2017. Durant cette mission qui l'a conduit dans les huit départements de la région, le ministre de la Défense Nationale a pu constater de lui-même l'état phénologique des cultures, et a visité des maisons de paysan, des réalisations d'ouvrages dans le cadre du génie civil, des réalisations hydrauliques, avant d'animer des meetings, au cours desquels il a développé plusieurs thèmes de l'heure.
Pour ce qui est des résultats de la campagne agro-sylvo- pastorale et hydraulique 2017 un exposé a été fait de la situation dans les secteurs de l'agriculture, l'élevage, le génie civil, l'environnement, l'hydraulique. Ces exposés ont clairement fait ressortir la situation dans ces différents domaines qui a permis au ministre Kalla Moutari de tirer une synthèse.
Le ministre a d'abord remercié les autorités régionales, les cadres départementaux pour leur engagement, le travail d'encadrement qu'ils font sur le terrain et les renseignements qu'ils ont fournis.
Pour ce qui est proprement de la campagne agricole, le ministre Kalla Moutari a fait remarquer que la saison s'est installée de manière précoce et très tôt, on a atteint les 100% de semi dans la région. « L'évolution est bonne, voire très bonne. Nous avons trois niveaux de culture, l'épiaison, la levée avancée et la levée. Si la pluie continue à se comporter comme elle le faisait, tous ces niveaux arriveront à terme » a-t-il dit.
Le ministre a affirmé qu'il n'y a aucun stress pour le moment, ni aucune menace sur les cultures. Nous espérons, poursuit-il, que les choses continuent de cette manière, quand bien même des dispositions sont prises pour parer aux urgences. Toutefois, il a rassuré que l'accompagnement de la population par gouvernement en cette période de soudure à travers la vente des vivres à prix modéré, la distribution gratuite ciblée se poursuivront. « Sur le terrain, les gens nous ont dit que sans ces opérations, ils n'auraient pas emblavé leurs champs. Cet accompagnement a donc été opportun et on ne peut que s'en réjouir » a-t-il dit. Il a exhorté les cadres régionaux et départementaux à plus d'initiatives pour arrêter les mauvaises pratiques en cours dans la gestion des terres, des points d'eau, des couloirs de passage et dans l'attentisme car il faut de l'initiative s'engager davantage dans des actions d'intérêt commun.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi
31/07/17

Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.