Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Société


rencontrePour contribuer au développement et combattre la crise alimentaire dans les pays du Sahel, le gouvernement britannique a initité, à travers son Département de Développement International, un programme dénommé «West Africa Food Markets ». Pour dévoiler les opportunités liées à cette initiative, le programme, « West Africa Food Markets » a organisé hier matin à Niamey, le 2ème forum sur le commerce transfrontalier. L'objectif de ce programme, est de s'attaquer aux causes des défaillances du marché des produits alimentaires de base en Afrique de l'Ouest, à savoir le maïs, le mil, le sorgho, le manioc, etc. Ainsi, le forum est placé sous le thème : « l'impact de l'initiative 3N sur le commerce transfrontalier » et c'est le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou qui a présidé la cérémonie d'ouverture de ce forum en présence du président du West Africa Food Markets, M. Terence Laney et de plusieurs invités.

Procédant à l'ouverture du forum, le ministre du Commerce, M. Sadou Seydou a rappelé que les actions de ce Programme pilote, concourent grandement à atteindre les objectifs assignés à l'initiative 3N et, mieux, à préparer le Niger à l'ouverture commerciale qui se dessine notamment avec le processus de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAF) dont, le Président de la République, en est le Champion. « Aussi, je puis vous assurer que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour apporter aux producteurs et opérateurs économiques les facilités nécessaires au
renforcement des capacités d'offres commerciales, le développement des activités commerciales en général et le commerce transfrontalier en particulier» a déclaré le ministre en charge du Commerce.
Soulignant, le lien entre le WAFM et l'initiative 3N, M. Sadou Seydou a précisé que le Niger a été doté d'un important instrument susceptible de créer les conditions propices non seulement en matière de production, de conservation, de transformation mais également à des fins de commercialisation et d'exportation. «Le Programme de Renaissance Acte II mise sur la
modernisation et la transformation du monde rural à travers l'initiative 3N et le PDES 2017-2021 par l'utilisation des techniques culturales modernes et l'accès à l'eau, aux chaines de valeur des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques, à l'énergie, aux infrastructures et autres services économiques» a ajouté le ministre Sadou Seydou. Pour le ministre en charge du Commerce, le WAFM devrait améliorer le commerce des principales céréales à savoir le maïs, le mil et le sorgho et du manioc dans les corridors Ghana-Burkina Faso et Niger-Nigeria. Le programme fonctionne comme un intermédiaire et un facilitateur sur les marchés des produits alimentaires de base, fournissant des incitations et des
ressources pour aider les entreprises à lancer des innovations favorables aux couches les plus vulnérables et servir de catalyseur aux réformes politiques et réglementaires.
Satisfait de l'organisation de ce 2ème forum, M. Terence Laney a fait une brève présentation du «West Africa Food Markets». En effet
souligne-t-il, le WAFM est un programme qui couvre actuellement 4 pays, à savoir le Burkina-Faso, le Ghana, le Niger et le Nigeria. Au Niger le WAFM a plusieurs programmes dans le domaine de la production (produire suffisamment de sorgho), de la transformation, et de la commercialisation, etc. «Le gouvernement Britannique a pris une décision d'offrir des avantages dans les pays du Sahel dont le Niger fait partir. Cette initiative consiste à encourager le développement du Niger, parce que nous
pensons que le développement est une préoccupation des autorités nigériennes. Le Gouvernement Britannique va créer une ambassade à Niamey afin de contribuer à la marche du Niger dans
l'intégration économique globale» a déclaré le président du WAFM. M. Terence Laney a assuré que le West Africa Food Markets va accompagner et encourager les jeunes. «Nous allons encourager le secteur privé avec des nouvelles structures africaines et autonomes», a-t-il dit.
Notons que le responsable de la mise en œuvre de programmeWAFM est "Palladium Group" qui a déjà fourni des subventions de contrepartie concurrentielles d'une valeur de 9 millions de livres sterling soit plus de 6,8 milliards de FCFA.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley (Stagiaire)
15/11/18

Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.