Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Politique


Le-Chef-de-lEtat-prenant-part-aux-travaux-du-SommetLe Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a regagné Niamey, hier dans l'après-midi, de retour d'Addis-Abeba, en Ethiopie, où il a pris une part active aux travaux du 32ème Sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union Africaine. Si ce 32ème Sommet de l'Union Africaine a été marqué par la désignation du Président égyptien, SE. Abdel Fattah Al-Sissi, pour assurer la présidence en exercice de l'Union, il n'en est pas moins vrai qu'il marque l'entrée de notre pays, le Niger, dans le cercle des grands décideurs de l'organisation panafricaine. En effet, le Président Issoufou Mahamadou a été désigné par ses pairs au siéger au sein du bureau de l'UA en tant que 3ème vice-président de l'UA pour la zone Afrique de l'Ouest.
Le nouveau bureau de l'UA mis en place au cours du sommet est composé, outre le Président Abdel Fattah
Al-Sissi de l'Egypte, de SE Cyril Ramaphosa ; 1er vice-président pour la zone Afrique Australe ; SE. Félix Antoine Tshisekedi de la République Démocratique du Congo, 2ème vice-président pour la zone Afrique Centrale; SE. Issoufou Mahamadou du Niger ; 3ème vice-président pour la zone Afrique de l'Ouest, et SE. Paul Kagamé du Rwanda, 4ème vice-président, rapporteur. Cette composition du bureau de l'UA, précise-t-on, relève d'une décision unanime des Chefs d'Etat après des consultations menées par les doyens ambassadeurs permanents.

Un choix qui honore le Niger

Pour le Niger, la désignation du Président Issoufou Mahamadou, pour siéger au sein du bureau de l'UA, en tant que vice-président en charge de l'Afrique de l'Ouest, est un choix à la fois honorable et utile. Honorable, parce que le Président Issoufou Mahamadou assure désormais le rôle d'interlocuteur privilégié pour débattre et trancher sur toutes les questions se rapportant à la zone ouest africaine.
D'autre part, on peut dire sans se tromper que ce choix n'est pas fortuit. C'est le fruit de l'intense offensive diplomatique menée ces dernières années par le Chef de l'Etat, mais aussi et surtout un signal fort de la reconnaissance, par ses pairs dirigeants africains, du leadership et de l'aura de SEM. Issoufou Mahamadou sur le plan continental, voire au niveau international.

Un choix d'une très grande importance pour le Niger...

La désignation du Président Issoufou Mahamadou comme membre du bureau de l'UA est également un choix utile, quand on sait que le Niger s'apprête à accueillir un Sommet de l'Union africaine au mois de juillet 2019. A ce propos, le Commissaire de l'Union africaine pour le commerce et l'industrie, M. Albert Muchanga, a d'ailleurs annoncé, dimanche dernier, que le lancement officiel des opérations de la ZLECAf devrait avoir lieu lors de ce Sommet de l'Union africaine qui se tiendra à Niamey. "Nous avons 12 pays africains qui ont déposé l'instrument de ratification auprès de l'Union africaine. Avant la fin du sommet, nous nous attendons à ce que deux autres pays ratifient l'accord", a-t-il déclaré.Le-Chef-de-lEtat-lors-de-la-Prsentation-de-la-ZLECAf
Comme on le voit, l'enjeu est capital pour le Niger, et le Président de la République, en tant que Champion de l'UA pour la ZLECAf, n'entend pas baisser le bras pour travailler dans le sens de faire couronner ce Sommet de Niamey du label du succès. Aussi, après avoir été vivement félicité par les Chefs d'Etat pour son engagement pour la mise en œuvre de la ZLECAf et la qualité du travail qu'il a abattu dans ce sens, dimanche dernier lors de la présentation de son Rapport sur la ZLECAf, le Président Issoufou Mahamadou est plus que jamais déterminé à mettre les bouchées doubles pour parachever ce chantier, combien important pour le continent, de la zone de libre-échange africaine.
D'autre part, le Président de la République est également co-président, avec son homologue du Ghana, de la Task force présidentielle pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO. S'y ajoute aussi la lancinante problématique de la sécurité dans le Sahel, un autre défi qui assaille le continent, et pour lequel le Chef de l'Etat est pleinement investi d'un leadership unanimement reconnu.
Pour tous ces grands défis, il est d'une grande évidence que cette place privilégiée de membre du bureau de l'UA constitue pour le Président Issoufou Mahamadou, une bonne opportunité, voire un atout de taille, pour agir est conduire à bon port ces programmes phares attendus de tous leurs vœux par les populations africaines.

Assane Soumana(onep
12/02/19

Publié dans Politique
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.