Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Economie


PDESLes 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres potentiels bailleurs de fonds.
Cette rencontre de Paris est assurément d'une très haute importance pour notre pays. En effet, à travers ce PDES 2017-2021 axé sur le thème « un Niger renaissant pour un peuple prospère », le gouvernement affiche clairement ses ambitions de hisser notre pays au rang des pays émergents au cours du prochain quinquennat.
L'enjeu, vous l'avez compris, est de taille. C'est pourquoi la délégation nigérienne à Paris, placée sous la conduite du Président de la République en personne, n'a voulu rien laisser au hasard. Pour gagner ce pari de Paris, les organisateurs, mobilisés depuis des mois autour de la ministre du Plan, Mme Kane Aïchatou Boulama, ont mis les bouchées doubles, avec un programme bien étoffé et enrichissant. Ainsi, peu après l'ouverture officielle, les participants suivront, en levée de rideaux, la présentation du PDES par la ministre du Plan. Les participants pourront ainsi s'imprégner du contenu du diagnostic et des orientations stratégiques qu'il comporte, avec à la clé des témoignages des invités (coopération bilatérale; coopération multilatérale, et les déléguées des ONG internationale).
Suivront ensuite les échanges au niveau de différents panels et sessions. Ainsi, le Panel 1 de la journée du 13 décembre 2017, sera axé sur le thème « Transformation du monde rural ». Les présentateurs sont M. Albadé Abouba, ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture de l'Elevage ; M. Ali Béty, Haut-Commissaire à l'Initiative 3N, ainsi que d'autres responsables de structures concernées. Les présentations porteront sur l'Initiative 3N ; l'eau, l'assainissement et l'hygiène ; l'électrification rurale comme facteur d'accès effectif à l'énergie pour les villages et les communes ; les pistes rurales ; les villages intelligents pour mettre les TICs au service du développement des zones rurales, ainsi que la finance inclusive pour l'accès au crédit pour les paysans, les femmes, les jeunes entrepreneurs.
Le Panel 2, sur le thème ''Sécurité et Développement'' sera présenté par M. Massoudou Hassoumi, Ministre des Finances. L'ossature de sa communication s'articule autour du lien entre Sécurité et Développement ; la prévention et la gestion des conflits communautaires et ruraux ; le relèvement et la relance du développement dans les zones de situation post conflits, le financement de la sécurité pour consolider le développement, ainsi que la question des réfugiés, déplacés et migrants.
Quant au Panel 3 intitulé ''Développement et capital humain'' qui sera présenté par Mme Amadou Aissata, ministre de la Population, il mettra l'accent sur la transition démographique (scolarisation de la jeune fille, santé de la reproduction, formation des matrones, autonomisation des femmes rurales) ; l'éducation et formation qui englobe l'enseignements primaire, secondaire et supérieurs, alphabétisation, et l'enseignements professionnels et techniques ; la Santé, mais aussi l'emploi des jeunes.

Au cours de cette même journée du 13 décembre, les participants suivront des sessions sur les grands projets structurants pour le développement économique du Niger, et sur les mécanismes de mise en œuvre du PDES.
Pour la 2ème journée de cette Conférence de la Renaissance, les participants seront édifiés sur potentialités dont regorge notre pays dans différents domaines et les opportunités d'investissement au Niger. C'est ainsi qu'un panel sera consacré aux thèmes sur le ''climat des affaires et réformes du secteur privé'' au Niger. Avec comme présentateurs M. Sadou Seydou, ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, et M. Alma Oumarou, ministre, Conseiller du Président de la République en charge du Doing Business, ce panel abordera des points comme les réformes dans le cadre du Doing Business. De même, il sera dégagé une plateforme de dialogue pour le partenariat public-privé, suivie de témoignages d'un privé nigérien et d'un privé étranger opérant au Niger, ainsi que celui d'un jeune entrepreneur nigérien.
Suivront ensuite les panels sur les opportunités d'affaires au Niger dans le domaine de l'agro-industrie, présenté par M. Albadé Abouba, ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage ; les opportunités d'affaires au Niger dans le domaine des industries extractives (mines, pétrole etc.) par M. Foumokoye Gado, ministre du Pétrole ; et les opportunités d'affaires dans les domaines des infrastructures énergétiques, de transports et de télécommunications, par Mme Amina Moumouni, ministre de l'Energie.
Viendra enfin, la phase tant attendue des annonces et manifestations d'intérêt des investisseurs privés, suivie de la lecture du communiqué final de la Table ronde et du Forum des Investisseurs.
Au regard de l'intérêt manifeste de toute une multitude de partenaires techniques et financiers résolus à soutenir le Niger, aussi bien sur le plan du financement que de la mise en œuvre du PDES, ainsi que de l'engouement que ce rendez-vous de Paris suscite auprès des investisseurs privés, il est fort à parier que la Conférence de la Renaissance sera couronnée du succès escompté. Autant dire que ce nouveau quinquennat s'annonce sous le signe de l'émergence d'un Niger renaissant pour un peuple prospère.

Assane Soumana(onep)
08/12/17

Publié dans Economie
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.