Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'air du temps


assane-soumanaBarka da Salla ! Kayéssi !... Depuis hier, nous sommes dans les éclats de la fête de l'Aïd el-fitr, communément appelée Fête du Ramadan. Le parcours a été long et tenace, mais nous y sommes arrivés. Après un mois de diète, de piété et de privation, les fidèles musulmans ont dégusté, hier, les copieux repas qui ''assaisonnent'' la célébration de la fête du Ramadan. Pour les bambins, l'occasion est belle pour enfin enfiler les nouveaux et beaux habits de fête. Idem pour les jeunes filles qui y trouvent l'opportunité de faire étalage de leur charme avec des habits de magnificence et de toutes sortes d'artifices.
Tout au long de ce mois béni de grande dévotion, le monde, comme on peut le dire, a quelque peu ''soufflé'' au rythme de l'accalmie, avec des journées monotones et des nuits de recueillement au niveau des mosquées. Les ''bouches-mitraillettes'' et les ''langues fourchues'' s'étant tues, la vie sur terre a été, en l'instant d'un mois de totale absolution, ce long fleuve tranquille dont rêve l'humanité.
Hélas, cette atmosphère ''bon enfant'' relève du domaine de l'éphémère ! Car avec la fête de l'Aïd El-fitr et son cortège de dépenses aussi fantaisistes qu'excessives, que de discorde, de déceptions et de déconvenues au sein de certains couples et foyers.
Et quand passera la fête et sa tempête dépensière, la réalité s'affiche dans toute sa rigueur. Pour certains, il faut revenir sur ses pas pour tenter de recoller les morceaux brisés de la confiance soumise à rudes épreuves.
La nature reprendra son droit et les masques tomberont, quand les vieux démons sortiront de leur sommeil. Alors, de plus en plus, les mosquées se videront de ces fidèles qui, pendant tout le mois béni du ramadan, prenaient d'assaut les lieux de culte, les bistrots et autres lieux de loisirs regagneront en ambiance. Et au fur et à mesure, l'on renouera avec les actes de filouterie, d'arnaque et d'autres pratiques peu recommandables. Bref, la vie reprendra son cours normal...
Assane Soumana(onep)

15/06/18

Publié dans L'air du temps
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.