Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

L'air du temps



assane-soumanaMais enfin, qu'est ce qui se passe dans la tête de tous ces jeunes qui espèrent pouvoir gagner leur vie, si facilement et en toute impunité, à travers le vol et autres actes délictueux ? Qu'est-ce qui a pu leur faire croire que la voie du salut et de la fortune se trouve dans ces pratiques qui jurent avec toutes les valeurs morales et culturelles de notre société ? Voilà des questions que nombre d'observateurs commencent à se poser au regard du constat nous révélant que, de plus en plus, notre jeunesse excelle dans toutes sortes d'actes de banditisme.
Rien qu'hier, un post publié sur le mur d'un bloggeur très averti attirait l'attention de l'opinion sur une recrudescence rampante des actes de vol impliquant les jeunes. Sur une quarantaine d'affaires inscrites à l'audience du tribunal de première instance de Niamey pour la journée, il a pu constater les 37 portent sur des cas de vols mettant en cause des jeunes de la frange d'âge de 18 à 30 ans.
La semaine passée, c'est un gang de jeunes gens très actifs dans le vol et l'assassinat de paisibles citoyens, dans la région de Zinder, qui a été démantelé par la Police Nationale. Les trois membres de ce gang, qui ont été présentés au public par la police, sont relativement jeunes. Pourtant les faits dont ils se sont rendus coupables sont d'une grande gravité avec une vingtaine de meurtres commis dans certains villages et sur les axes routiers de la région de Zinder.
L'opinion n'était pas encore sortie du choc provoqué par les tristes faits du gang de Zinder que, le jour suivant, une agression à main armée perpétrée ''à midi pile'' contre l'agence d'une société de transfert d'argent, au quartier SONUCI Nord de Niamey, est venue replonger les citoyens épris de quiétude dans une profonde torpeur.
Presque dans la même période, la vidéo d'une scène de vol à l'arraché commis en plein Rond-point Maourey, au cœur de la capitale, faisait le buzz sur les réseaux sociaux. Sur les images captées par les caméras d'une station-service sise non loin de là, on mesure toute l'audace de ce jeune motocycliste qui arracha au passage le sac à main d'une dame qu'il avait sans doute pistée et prise pour cible. Il semble d'ailleurs que ce phénomène de vol à l'arraché, généralement commis au moyen de moto, et autres agressions du genre contre des passants, aient pris une réelle ampleur dans nos villes. C'est l'exemple des environs de la Cité Francophonie de Niamey réputés comme étant un lieu de prédilection de groupes de jeunes malfrats toujours prêts à agresser violement les passants.
Ces faits, en plus d'être assez révélateurs d'une certaine détérioration de la situation sécuritaire dans nos villes, constitue une alerte face au phénomène de banditisme rampant qui gagne notre jeunesse.
Assane Soumana(onep)

22/06/18

Publié dans L'air du temps
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.