Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Tinni Abdou


rencontreLes parlementaires membres de la Commission des Affaires étrangères et de la coopération de l'Assemblée nationale ont eu, mardi dernier dans l'après-midi à la salle de réunion de ladite commission, une séance de travail avec l'ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, SE. Zhang Lijun.

L'objectif de cette rencontre dirigée par M. Bachir Abdoul Aziz Sidi, président de ladite Commission, est de discuter sur la coopération diplomatique parlementaire, le renforcement des relations entre les parlements des deux pays et surtout entre les groupes d'amitiés Chine-Niger. A l'issue de la rencontre, le diplomate chinois s'est dit très satisfait d'avoir rencontré des députés engagés pour discuter du renforcement de partenariat et la consolidation de la coopération parlementaire. « Je suis fier de cette séance de travail avec les parlementaires nigériens qui soutiennent la pérennité de la coopération dans les domaines sociaux, économiques et diplomatiques. Le Niger peut toujours compter sur notre relation amicale dans l'objectif du développement. Nous avons également échangé sur les voies et moyens permettant de consolider la coopération bilatérale, notamment celle des groupes parlementaires d'amitié Chine-Niger», a déclaré SE Zhang Lijun.
Seini Seydou Zakaria(onep)
08/11/18


PARLEMENTAIRES-NIGERIENNES-DE-LUPALe comité des femmes parlementaires de l'Union parlementaire africaine a tenu ses assises hier 7 novembre 2018 dans la salle de conférence du parlement de la CEDEAO. Le projet de résolution à l'ordre du jour des travaux est celui de la promotion de la scolarisation de la jeune fille comme moyen efficace de lutte contre les mariages précoces en Afrique. Le parlement nigérien était représenté par les députés membres de la section féminine de l'UPA.

Les femmes parlementaires de l'UPA ont recommandé entre autres, l'adoption et la mise en place d'un cadre législatif, juridique pour le maintien et la protection de la jeune fille en cours de scolarité ; l'implication des autorités décentralisées dans la prise en charge et la gestion de l'école ; le renforcement d'une éducation obligatoire et gratuite jusqu'à l'âge de 16 ans ; l'attribution de prix d'excellence aux meilleurs élèves et la création des écoles des maris ; l'implication des femmes parlementaires africaines dans la promotion de la scolarisation des filles comme moyen de lutte contre les mariages précoces ; l'introduction du module de lutte contre les mariages précoces dans les programmes scolaires nationaux pour une prise de conscience par les filles elles-mêmes ; la mobilisation forte (des filles, des garçons), des pères, des mères et des dirigeants politiques et religieux pour qu'ils revisitent les pratiques qui sont source de discrimination ; le soutien ou l'appui des Gouvernements africains aux associations et ONGs qui œuvrent en faveur de la promotion de la femme et de la jeune fille, et éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle.
Cette résolution a été motivée par le fait que selon la Banque Mondiale, la scolarisation reste le meilleur moyen pouvant permettre de lutter contre le mariage précoce. Le rapport de l'institution financière internationale indique que les conséquences d'un mariage précoce peuvent être dévastatrices pour les jeunes filles, qui se retrouvent ainsi privées de la possibilité d'étudier et de gagner leur vie, mais aussi exposées aux risques de complications liées à la grossesse et à l'accouchement chez les adolescentes.
L'adoption de cette résolution est la preuve de la détermination des femmes parlementaires de l'UPA à faire en sorte que les jeunes filles puissent poursuivre leur scolarité et acquérir des compétences et des connaissances.
Garé Amadou, AP/AN
08/11/18


zderLe Président du Comité d'organisation de Zinder Saboua, M. Mansour Hadj Dodo a rencontré, le mardi 06 octobre dernier, les Oulémas de la Ville de Zinder qui organisent des prêches réguliers. Mansour Hadj Dado leur a notifié qu'ils vont, sur recommandations du Président de la République, S.E. Issoufou Mahamadou, bénéficier d'installations à domicile et au niveau des écoles coraniques dans le cadre de l'électrification de la Ville par panneaux solaires pour permettre aux apprenants de disposer de certaines commodités.

Le président du Comité d'organisation de la fête tournante du 18 décembre Zinder Saboua a loué les efforts déployés au quotidien par les marabouts qui s'emploient dans leurs multiples prières à implorer le Tout Puisant pour qu'il descende sa bénédiction sur le Niger d'une manière
générale et pour qu'il intervienne pour faciliter le déroulement des festivités du 18 décembre dans la paix et la sérénité.
Au cours de cette rencontre, les oulémas sont tour à tour intervenus pour rendre un vibrant hommage au Chef de l'Etat pour ce geste hautement significatif en faveur de l'enseignement et pour le rayonnement des valeurs sacrées de l'Islam. Ils se sont engagés à intensifier les prières collectives pour que le Niger continue à jouir de la protection de Dieu, le Tout Miséricordieux dans ses efforts de développement et pour la croissance.
Dans le même ordre d'idées, les ressortissants de Tahoua à Zinder ont remis Mardi dernier un lot de matériel destinés à la salubrité publique composés de pelles, de râteaux et de brouettes pour une valeur de moins d'un demi Million de FCFA pour soutenir le Comité d'organisation de Zinder Saboua.
Siddo Yacouba
ANP-ONEP/Zinder
08/11/18


conseilLe Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a présidé, hier matin, la réunion du Conseil national de sécurité. Cette instance regroupe autour du Chef de l'Etat, le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, les ministres en charge de l'Intérieur et de la Sécurité publique ; de la Défense nationale ; de la Justice ; des Affaires étrangères et de la Coopération ; des Finances ainsi que les hauts responsables des Forces de défense et de sécurité. Elle traite des questions de sécurité nationale et d'intérêts vitaux du pays.

Onep
07/11/18



PAN-UPALe Président de l'Assemblée nationale SE. Ousseini Tinni séjourne depuis lundi dernier à Abuja, capitale fédérale du Nigeria où il prend part aux travaux de la 41ème conférence de l'Union parlementaire africaine (UPA) ainsi qu'à l'ouverture de la 2ème session annuelle Parlement de la session.
Onep
07/11/18


audience-1Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a accordé hier des audiences au Chargé d'Affaires de l'ambassade de Libye au Niger M. Abdullmah Beshir, puis à l'ambassadeur du Tchad au Niger, SE Mahamat Nour Mallaye.

Au sortir de l'audience, le Chargé d'affaires de l'ambassade de Libye au Niger Abdullah Béshir, a indiqué que qu'il est venu informer S.E Issoufou Mahamadou de la situation actuelle sur le terrain et surtout à la veille de la préparation d'une conférence à Palerme (Italie). « Nous avons évoqué les dossiers de la réconciliation nationale, la possibilité d'organiser les élections libres, les initiatives qui sont présentées toujours dans la perspective des efforts de Nations unies pour le règlement pacifique de la crise libyenne » a expliqué M. Abdullmah Beshir. Le Chargé d'Affaires de l'ambassade de Libye au Niger a ajouté que le Président de la République SE Issoufou Mahamadou les a rassurés, qu'il est d'avis avec d'autres dirigeants, en Afrique, en Europe et un peu partout dans le monde pour une consultation permanente sur ce dossier. « Il a affirmé aussi, qu'il va toujours jouer l'avocat de la Libye. Le Niger et la Libye sont liés historiquement ; il s'agit des pays frères, mais des frontières artificielles nous ont divisés. La stabilité de la Libye dépend de la stabilité du Niger et inversement » a déclaré le Chargé d'Affaires de l'ambassade de Libye au Niger, M. Abdullmah Beshir.audience-1
Concernant la deuxième audience, l'ambassadeur du Tchad au Niger, SE Mahamat Nour Mallaye, a indiqué qu'étant en fin de mission au Niger, il est venu dire au revoir au Président de la République et lui témoigner sa profonde gratitude pour toutes les facilités, les appuis multiformes, tous les honneurs et égards qu'il a eus de sa part, des membres de son cabinet, du gouvernement et des membres des autres institutions de la République. « Nous avons évoqué également les relations bilatérales. Elles se portent très bien, et tout est au beau fixe entre le Tchad et le Niger. Ces relations se poursuivent et se renforcent davantage grâce à la volonté politique des deux chefs de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou et SE Idrissa Deby Itno » a déclaré SE Mahamat Nour Mallaye. Aussi, le diplomate tchadien a dit avoir saisi l'occasion pour exprimer au Chef de l'Etat son admiration pour tout ce qu'il fait pour le Niger, et en particulier sa détermination pour faire du Niger un pays fort et prospère, dans la paix. «Je lui ai présenté mes vœux de voir le Niger se développer dans le cadre du plan d'action qui est en cours ; je lui souhaite plein succès dans sa mission exaltante, en tant que Président de la République et Président du G5 Sahel » a ajouté l'ambassadeur du Tchad au Niger. Aussi le diplomate tchadien qui quitte bientôt le Niger a promis d'y revenir pour dit-il «revivre la chaleur humaine et l'hospitalité qu'on trouve rarement ailleurs».

Aichatou Hamma Wakasso(onep)
07/11/18


visiteLe Ministre de l'Industrie, M. Mallam Zaneidou Amirou a effectué hier matin, une visite au niveau de l'usine de production d'eau minérale "BelVie". Il s'agit pour le ministre de vérifier l'allégation selon laquelle l'eau distribuée par cette entreprise est douteuse en terme de qualité. Conformément à son cahier de charge de s'occuper du respect des normes de qualité des unités industrielles, le ministre Mallam Zaneidou Amirou est allé pour vérifier si effectivement ces normes sont respectées depuis le pompage jusqu'au paquetage. Suite à cette visite le ministre a exprimé sa satisfaction.

Guidé par le Directeur général de cette société, M. Rohan Garg, le ministre Mallam Zaneidou Amirou a eu l'occasion de voir toutes les installations de la société, depuis le forage qui fait remonter l'eau d'une soixantaine de mètres, jusqu'à la chaine de remplissage et d'emballage des bouteilles, en passant par le laboratoire chimique et bactériologique où les prélèvements s'effectuent pour vérification de certaines normes comme le PH, l'analyse, les équipement stérilisation et la section microbiologie, le soufflage et le filtrage. Bref, un travail à la chaine qu'effectue une trentaine d'employés. Au cours de cette visite la délégation ministérielle, a reçu d'amples explications sur le fonctionnement de cette usine mais aussi sur le respect de la démarche qualité et de l'hygiène. Justifiant la démarche qualité de sa société, M. Rohan Garg a cité plusieurs raisons, entre autres la certification ISO 220000 HACCP, le renouvellement de l'autorisation sanitaire d'exercice délivré par du Ministère de la Santé Publique, (septembre 2017) à la Société «HEALTHCARE» SA pour poursuivre ses activités de promotion et de vente d'eau minérale de marque « BelVie » en bouteille à des fins de consommation humaine, le Certificat de Conformité Environnementale du Ministère en charge de l'Environnement, (Juin 2014), le Certificat de Salubrité du contrôleur de l'hygiène du ministère en charge de la Santé, (14 Août 2018), l'Attestation de Salubrité du Local (04 septembre 2018), l'Approbation du Cahier des Charges pour l'autorisation de réalisation et d'exploitation de deux forages à but industriel dans la Zone industrielle de Niamey IV, au profit de la Société « BelVie Healthcare » SA et le contrôle périodique du Laboratoire National de Santé Publique et d'Expertise (LANSPEX).
Cette visite s'est terminée par un échange entre les deux parties. Le directeur général de BelVie, s'est réjoui de cette visite du ministre de l'Industrie, ce qui a-t-il dit, constitue une marque de confiance de nos autorités à cette unité industrielle. Installée en 2014, cette unité s'est positionnée dans la famille des unités industrielles et a conquis la confiance des consommateurs. M. Rohan Garg a déploré les fausses informations diffusées à propos de cette société au sujet de la qualité de l'eau en dépit du respect de toutes les normes en vigueur tant au Niger qu'au plan international.
Pour sa part, le ministre de l'Industrie, M. Mallam Zaneidou Amirou a expliqué que cette visite vise à vérifier les allégations qui remettent en cause la qualité de l'eau que cette société distribue, avant d'affirmer que ces propos sont sans fondement. « Nous avons pu vérifier au cours de cette visite le processus et le circuit que cette eau suit avant qu'elle ne soit distribuée », a-t-il assuré. Mieux ajoute le ministre de l'Industrie les produits de cette société sont presque connus par tous les ménages dans notre pays. Pour M. Mallam Zaneidou Amirou, l'eau de BelVie est sans danger. « Ce qui nous rassure le plus, c'est qu'au-delà du contrôle interne, le LANSPEX fait du contrôle périodique», a-t-il ajouté. Autrement dit « si c'est n'était pas le cas, l'usine aurait dû être fermée sur le champ jusqu'à ce qu'elle se conforme à la réglementation en la matière », a-t-il souligné. Bref, le ministre a indiqué que l'eau de BelVie est conforme à la plupart des normes de qualité, cependant des efforts peuvent être faits pour pallier les insuffisances mineures constatées qui n'impactent pas la qualité du produit. Cette société continuera ainsi son exploitation. « Nous leur recommandons d'améliorer davantage la qualité au quotidien à travers le suivi », a-t-il conclu.
Mamane Abdoulaye(onep)
07/11/18


IDI-GADO-BOUBACARLa délégation de l'Assemblée nationale conduite par le Président du Parlement, S.E Ousseini Tinni, vient de remporter une victoire dans le domaine de la diplomatie parlementaire avec l'élection de notre compatriote Idi Gado Boubacar au poste de Secrétaire général de l'Union parlementaire Africaine (UPA). Cette victoire du Niger a été consacrée lors de la 73ème session du Comité exécutif de l'UPA qui s'est ténue, hier mardi 6 novembre à Abuja, au Nigeria, en présence de représentants de 24 pays africains.
La victoire du Niger était d'autant plus éclatante que le candidat du Niger a croisé le fer avec deux autres candidats de grande pointure, à savoir M. Cherouati Samir de l'Algérie, et M. Higiro Prosper du Rwanda. Les trois candidats ont d'abord procédé à la présentation de leur candidature, avant que le bureau de séance ne procède au vote. Ce dernier a eu lieu en deux tours, avec un premier scrutin qui a permis au candidat rwandais et à celui du Niger de se « qualifier pour le scrutin final.
La partie était loin d'être gagnée car, d'une part lors du premier tour du scrutin le candidat du Rwanda avait obtenu 10 voix tandis que Idi Gado Boubacar obtenait 6 voix, d'autre part de nombreux pays d'Afrique de l'Ouest susceptibles de voter en faveur de notre compatriote, étaient absents lors de ces assises de l'UPA.
Mais grâce à une action diplomatique rondement menée par le Président de l'Assemblée nationale, S.E Ousseini Tinni, soutenu par l'ensemble de la délégation présente à Abuja (députés, représentation consulaire, et cabinet du PAN compris), le Niger a réussi à renverser la vapeur avec à l'arrivée, notre compatriote qui se retrouve avec 13 voix contre 11 voix pour le candidat rwandais.
Dès la proclamation des résultats, ce fut un tonnerre d'applaudissement au sein de la délégation nigérienne, mais également au sein de la salle de conférence face au capital de sympathie dont est créditée l'Assemblée nationale, mais également le Niger sur le plan international. Une diplomatie nigérienne qui connait de plus en plus un rayonnement éclatant sous la houlette du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, dont l'aura internationale n'est plus à démontrer.
Il faut rappeler que M. Idi Gado Boubacar avait occupé, de 1998 à 2014, le poste de Secrétaire général permanent du Comité interparlementaire de l'UEMOA (CIP-UEMOA). Il a été auparavant Ministre de la Culture, de la Communication, de la Jeunesse et des Sports en 1993, puis Conseiller à l'Assemblée nationale de 1994 à 1998. Il a également occupé plusieurs fonctions au sein du Cabinet du Premier ministre et au Ministère des finances. Il a déjà plusieurs distinctions à son actif à savoir la Médaille d'argent de l'Intégration de l'UEMOA, la Médaille d'Or de l'Intégration de l'UEMOA, et le Chevalier de l'Ordre du Mono au Togo.
L'homme avait promis, s'il était élu, d'axer son mandat sous le signe du dynamisme de l'institution. S'il est confirmé par la conférence des présidents des parlements africains, Idi Gado Boubacar aura alors toute la latitude de faire preuve de ses compétences et ainsi tenir ses promesses.

Garé Amadou,
AP/AN
07/11/18


atelierLa reforme engagée dans le secteur des transports au Niger entre dans sa phase décisive avec la tenue hier dans l'après-midi, dans les locaux du ministère des Transports d'un atelier de formation à l'intention des agents de la Police et de la gendarmerie qui sont chargés du contrôle ; de la vérification et de l'identification des véhicules en circulation sur toute l'étendue du territoire national. C'est le Directeur de cabinet du ministre des Transports, M. Diallo Issifi Amadou qui a présidé l'ouverture de cette formation en présence de M. Maiguizo Issoufou, Directeur général de la Société Négoce la Référence (SNER) qui dispense cette formation en tant que principal partenaire du ministère des Transports en la matière.

Cet atelier de formation et de transfert d'Application pour la lecture d'autocollants holographiques de sécurité sur les plaques d'immatriculation des véhicules à moteurs vise essentiellement l'appropriation par les participants de cette importante application dans la gestion de la sécurité routière. Dans le cadre de la réforme du système d'immatriculation et de la ré-immatriculation des véhicules à moteur en République du Niger, il est institué un fichier national du véhicule pour être en conformité avec la loi du 5 novembre 2014. En ouvrant les travaux de cet atelier, le Directeur de cabinet du ministre des Transports, M. Diallo Issifi Amadou a précisé que ce fichier national du véhicule compose l'ensemble des données constituées par l'identité, l'adresse des propriétaires des véhicules à moteurs et les caractéristiques techniques des véhicules
immatriculés et ré-immatriculés sur l'ensemble du territoire national.
Cette réforme a été instituée dans le seul but d'identifier et de sécuriser le parc automobile en vue d'améliorer la gestion de la sécurité routière qui a toujours été une préoccupation constante des autorités de la 7eme République. C'est d'ailleurs dans cette optique que le Ministère des Transports a initié dans l'arrêté fixant les caractéristiques techniques et les modalités de pose des plaques d'immatriculation, l'installation obligatoire sur toute plaque d'immatriculation émise au Niger, d'un autocollant holographique de sécurité. «Cependant, ledit autocollant est appliqué au cours de la personnalisation de la plaque d'immatriculation et doit comporter un code QR dont les données ne sont lisibles que par l'usage d'une application consacrée et installée sur Smartphone et fonctionne sans réseau internet», a expliqué le directeur de cabinet du ministre des Transports.
En mettant en place ce dispositif de veille et de sécurité, la Société Négoce la Référence (SNER) s'acquitte aussi d'une obligation contractuelle, a ajouté M. Diallo Issifi Amadou. Au regard des enjeux de cette nouvelle application, le Directeur de cabinet du ministre des Transports a exhorté l'ensemble des participants à accorder toute l'importance que requiert le sujet afin qu'ils puissent maîtriser l'application qui sera mise à leur disposition. Par ailleurs, il faut noter que cette application est exclusivement réservée aux agents en charges du contrôle de la circulation routière.
Pour sa part, le Directeur général de la Société Négoce la Référence, M. Maiguizo Issoufou est revenu sur les raisons de la dégradation de la couleur des plaques d'immatriculation des véhicules en l'occurrence les taxis. Cette situation, a dit le Directeur général de la SNER est liée à un problème technique des machines. Mais d'ores et déjà des dispositions ont été prises pour que tous les usagers qui se trouvent dans cette situation puissent ramener leurs véhicules afin que les techniciens de la SNER reprennent la plaque dans la mesure où le problème est résolu définitivement. La reprise de cette plaque se fait gratuitement, a conclu le directeur général de la SNER.

Hassane Daouda(onep)
07/11/18



prn-1Le Président de la République, Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou a accordé hier, trois audiences. C'est ainsi qu'il s'est successivement entretenu avec les ambassadeurs des Etats Unis d'Amérique au Niger SE Eric Whitaker, du Royaume d'Arabie Saoudite SE. Turki Ben Naj Abdoulkadir Al Ali et du Royaume du Maroc au Niger SE Allal El Achab.
A l'issue de la première audience (accordée à l'ambassadeur des USA), SE Eric Whitaker a déclaré avoir échangé avec le Chef de l'Etat sur deux points essentiels à savoir d'une part, les conclusions du rapport relatif à l'assassinat de quatre (4) soldats américains et de quatre (4) soldats nigériens dans l'embuscade tendue par des éléments terroristes le 4 Octobre 2017 à Tango Tango, une localité située dans la région de Tillabéry et d'autre part, le soutien du Gouvernement des Etats Unis d'Amérique à la Force conjointe du G5 Sahel. S'agissant du premier point SE Eric Whitaker a indiqué qu'une réunion de briefing sur le rapport s'est tenue à Niamey sous l'égide d'AFRICOM US. L'objectif dudit rapport est de tirer les leçons de ces événements et prendre des dispositions pour que des telles situations ne se reproduisent plus.

Concernant le second point, le diplomate américain a indiqué avoir profité de cette occasion pour réaffirmer l'engagement du Gouvernement des Etats Unis d'Amérique à soutenir la force conjointe du G5 Sahel en tant qu'organisation africaine créée pour répondre aux défis transnationaux en matière de sécurité, d'aide humanitaire et de développement dans une approche globale. SE Eric Whitaker a précisé que le Gouvernement américain apportera comme d'habitude une assistance directe aux pays du G5 Sahel. Ces appuis touchent les domaines de la formation ; de l'équipement et de conseils. Le but est de renforcer les capacités des Institutions chargées de la sécurité afin qu'elles puissent être opérationnelles au sein de la force conjointe du G5 Sahel. Cette audience s'est déroulée en présence du Chef d'Etat-major des Armées le général de Corps d'Armée Ahmed Mohamed.

audience-1Quant à l'Ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite, il a indiqué avoir échangé avec le Président de la République sur les questions de coopération qui existent entre les deux pays. «J'ai profité de cette occasion pour transmettre au Chef de l'Etat les salutations du Serviteur des deux Saintes Mosquées et du Prince héritier. La République du Niger et le Royaume d'Arabie Saoudite sont liés par des relations d'amitié et de coopération. Donc, il est important de venir voir le Chef de l'Etat pour échanger sur ces relations afin de rechercher des voies et moyens permettant de les renforcer davantage», a relevé SE Turki Ben Naj Abdoulkadir Al Alia à l'issue de l'entretien. Le diplomate saoudien a, en outre, confié que le Président de la République l'a chargé de transmettre aussi ses sincères salutations et vœux de santé et de prospérité au Serviteur des deux saintes Mosquées et au Prince héritier. «Le Président Issoufou Mahamadou a exprimé sa disponibilité à travailler pour le renforcement des relations entre nos deux pays », a-t-il déclaré.
La dernière audience a été accordée à l'ambassadeur du Royaume du Maroc au Niger SE Allal El Achab. A sa sortie d'audience, le diplomate marocain a confié que sa rencontre avec le Chef de l'État s'inscrit dans le cadre du dialogue et des concertations permanentes qui existent entre son pays et le Niger, dans le domaine de la coopération bilatéraleaudience-2, mais aussi sur des questions régionales, continentales et internationales. SE. Allal El Achab a rappelé lors que du sommet Africain qui s'est tenu à Marrakech en 2016, en marge de la COP22, le Niger à travers la personne du Président de la République, a été désigné pour présider la Commission Climat pour la Région Sahel. « Au cours de l'année 2018, plusieurs réunions se sont tenues ici à Niamey auxquelles le Maroc a participé activement. Ces réunions se sont tenues en prélude de la réunion des Chefs d'États qui se tiendra Incha Allah, dans les prochains mois à Niamey», a-t-il dit.
L'ambassadeur du Maroc a souligné que cette dynamique sera continuelle à travers la mutualisation et la conjugaison des efforts pour la Région du Sahel en vue de répondre efficacement aux enjeux du changement climatique et pour la concrétisation des objectives et ambitions pour le développement durable et inclusif de la région. « Le Maroc grâce à l'engagement personnel de Sa Majesté le Roi Mohamed VI apportera son soutien et son expertise pour la réussite de ce grand rendez-vous pour la région et pour le continent», a conclu le diplomate marocain.

Ali Maman (onep)
06/11/18

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.