Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Musée Régional : Un site culturel et historique qui mérite d'être soutenu

Mme Ibrahim Amsatou,Directrice du Musée Régional de Zinder. Mme Ibrahim Amsatou,Directrice du Musée Régional de Zinder.

Le Musée régional de Zinder a été crée en 1986 à l'initiative du Colonel Moumouni Djermakoye Adamou, alors Préfet du département de Zinder qui a instruit l'écrivain Mamani Abdoulaye de s'impliquer dans la promotion de la culture dans la région de Zinder qui constitue, selon ses propres termes, un ''haut lieu culturel et historique'', rapporte la directrice de ce Centre, Mme Ibrahim Amsatou.
Quatre bâtiments ont été construits en 1998 sur la base des contributions des imposables de la région pour prendre la dénomination de : Pavillon Français, Pavillon Allemand, Pavillon haoussa et le centre de collecte pour accueillir les objets ethnographiques et historiques qui retracent l'histoire du Sultanat du Damagaram et l'histoire de la région de Zinder.
Après ces premiers pas, la volonté des autorités qui se sont succédé à la tête de la région de Zinder s'est émoussée, explique la Directrice en dehors d'un petit effort de réhabilitation de deux pavillons entrepris en 2006 à l'occasion de la fête tournante du 18 décembre.
Ces deux pavillons pourvus d'objets historiques de grande valeur ont été ravagés par un incendie dont l'origine reste encore floue. Après une série de requêtes adressée par les responsables du Musée au Ministère de la Culture, ce dernier a décidé en 2005 d'allouer une subvention de 1,5 Million de FCFA par an à ce centre pour assurer son fonctionnement axé sur la conservation des produits et l'organisation des expositions.
Le site devant abriter toutes les infrastructures du musée régional est grandement occupé par trois écoles, un petit marché traditionnel et une aire de vente de bois de chauffe. Plusieurs tentatives pour libérer cet espace culturel anarchiquement envahi ont été entreprises par les autorités régionales sans résultats probants, a fait remarquer Mme Ibrahim Amsatou qui se rappelle d'une récente visite effectuée par le Ministre en charge de la Culture au cours de laquelle des instructions ont été données afin que le musée recouvre ses droits.


Le Gouverneur de Zinder a mis en place un comité d'urbanisme qui regroupe la direction des impôts, les Services de la municipalité et le Conseil Régional pour recaser vers d'autres sites les occupants actuels. Les sites devant accueillir les occupants illégaux du musée ont été localisés mais la mise en œuvre de ce déguerpissement est entrée dans une phase de refroidissement,
explique la directrice du musée régional qui indique par ailleurs que la responsabilité est imputable aux autorités de la Ville qui sont en train de trainer les pieds sur cette question.
A ce propos d'ailleurs, l'Assemblée nationale a interpellé récemment le Ministre de la Culture pour obtenir d'amples précisions sur cette occupation anarchique entretenue par les responsables municipaux, rappelle-t-elle. Après avoir fait un état des lieux ,Mme Ibrahim Amsatou qui a en charge la gestion du Musée Régional s'est investie pour la réhabilitation de certains bâtiments et la clôture du centre de collecte avec l'appui de l'Etat et d'une ONG Italienne dénommée CISP(Comité International pour le Développement des Peuples).
Elle a mis en place un ambitieux programme de rénovation du Musée qui s'articule autour de la clôture du site, la rénovation des expositions, le renforcement des collections, l'introduction des activités éducatives et audiovisuelles à l'intention des écoles et des visiteurs.
En outre, elle envisage la création à long terme d'un centre éducatif pour les jeunes désœuvrés pour apprendre des petits métiers (dont la menuiserie). Un autre espace dit musée en plein air à l'image de celui de Niamey sera crée pour accueillir les habitats traditionnels des dix départements de la région de Zinder.
La Maison de l'explorateur Allemand Henri Barth installée dans le quartier Birni de Zinder sera réhabilité avec le concours financier d'une association dénommée ''Maténi Kani'', basée en République Fédérale d'Allemagne.
Le musée régional a été crée pour faire la promotion de la région de Zinder et pour réussir ce pari, il serait souhaitable qu'il soit mis sous la tutelle du Conseil Régional, a laissé entendre Mme Ibrahim Amsatou qui compte installer au centre de collecte deux nouvelles salles d'exposition et une unité de réserve pour la conservation des produits.
Elle a entrepris une campagne de sensibilisation en direction des autorités préfectorales pour inscrire dans l'élaboration de leur budget une participation à l'effort de la mise en place d'un musée en plein air pour recevoir les objets et les habitats spécifiques aux départements de la région. Une autre offensive sera menée à l'intention des partenaires et des autorités régionales à l'occasion de la célébration le 18 mai de chaque année de la journée internationale du musée, pour organiser des activités culturelles et des expositions.
En 2005, le Ministère de la Culture dans le cadre de la relance des activités du musée décide de lui attribuer annuellement 1,5 Million de FCFA. Une subvention irrégulièrement perçue du fait du retard monstrueux pour son obtention. En 2014, au moment où l'année tire à sa fin, la subvention n'a pas été perçue pour permettre au musée de faire face à certaines charges de fonctionnement.
En attendant, la directrice du Musée régional compte sur les frais de location avoisinant moins de 100.000FCFA provenant de la buvette et de la salle d e jeux du centre de collecte pour payer les salaires de ses deux employés.
Aujourd'hui, l'autre inquiétude qui anime la directrice du musée régional est de réussir à éviter un jour, un jet de pierre qu'elle reçoit en compagnie de ses visiteurs provenant des élèves des écoles installées illégalement sur le site.

Siddo Yacouba, ANP-ONEP/Zinder
www.lesahel.org

Culture

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

La world music, c'est ce mélange d'Afro Zouk, Hip Hop, Reggae, Ragga et Funk comme effet de temps et de mode. Parmi les artistes en vogue dans ce domaine figure Ismaël Diallo. Connu sous le nom de Ismo One, il est l'un des artistes en vue au Niger. Auteur compositeur, il représente une voix incontestée de la musique nigérienne (nouvelle génération). Dans les fadas et clubs des quartiers périphériques de Niamey comme sur les ondes ses cr...

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale char…

Le Secrétaire général du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale M. Oumarou Moussa a présidé, hier après midi, la cérémonie officielle d'installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO.L'équipe qui a été mise en place est repartie en quatre groupes thématiques. Le premier groupe se penchera sur la ...

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre…

Environ 400 représentants issus de plus de 40 pays africains et asiatiques se sont réunis dans la province de Shaanxi pour l'ouverture de la cérémonie de la deuxième édition du Festival des Jeunes. Ils étaient là, pour échanger, partager les expériences et nouer des partenariats entre eux. Ces acteurs majeurs pour le développement sont appelés à contribuer de façon significative dans le rayonnement de leurs pays respectifs. Ces jeunes s...

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radio et des séries TVNé en mai 1968, le jeune humoriste a commencé sa carrière en 1992 avec une émission à la radio, Les Echos de l'allocodrome, le nom qu'il attribue aux maquis qui servent entre autres des bananes frites ou allocos. Son art humoristique est apprécié dans toute la sous-région, notamment au Niger. «J'adapte les expressions au lieu où je suis ; au Niger,...

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Du 4 au 9 septembre, Abidjan est le carrefour des talents du cinéma et de l'audiovisuels de la sous-région (UEMOA) avec la 17ème édition de Clap Ivoire qui va mettre en compétition des jeunes réalisateurs de courts métrages. Initiée dans un esprit de célébration de l'intégration sous régionale à travers le cinéma, le concours s'adresse à tous les Pays ressortissants de l'UEMOA, dont le nôtre. Pour les organisateurs, à travers cette renc...

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication de…

Avec plusieurs stages à son actif au Niger et des bourses d'études de l'Institut Imagine au Burkina Faso et de l'Organisation International de la Francophonie (OIF), Abdoulaye Adamou Mato s'est spécialisé dans l'art de la scène et radiophonique, en studio, en régie son et lumière au Centre Arabo Africain de Formation et de Recherche Théâtrale en Tunisie.L'évolution technologique dans l'audiovisuel a poussé Abdoulaye Adamou Mato pour maî...

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

A l'approche de la fête de la Tabaski, l'ambiance bat son plein à Niamey. Les femmes prennent d'assaut les marchés et les salons pour se faire belle. Fête rime avec élégance chez beaucoup d'entre elles et des marchés et salons d'esthétique se créent de façon spontanée au grand bonheur des commerçants et promoteurs. De jour, comme de nuit, ces lieux, grouillent de monde. Nombreuses sont les femmes qui utilisent le henné comme tatouage au...

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Rahina Balarabé est une conteuse, d'ailleurs une des rares femmes qui pratique ce métier au Niger. Cette diplômée de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) est bien connue du grand public nigérien grâce à son émission télévisée « c'est l'heure du conte ».Passionnée de contes depuis son jeune âge, Rahina Balarabé a commencé à écrire en 2006, avec l'ambition de faire un livre de contes, mais...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son doctorat en littérature à l'Ecole Doctorale, Lettres, Arts, Sciences de l'Homme et de la Société (ED- LASHS) de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Amadou Edouard Lompo se spécialise sur la connaissance des grands héros du Niger, plus précisément les épopées. Confronté à un manque d'ouvrages littéraires dans les ann...

Les spectacles Artistiques et Culturels du FESCUAO 2017 : Des prestations sur les valeurs d'unité, de paix, de solidarit…

Les spectacles artistiques et culturels se poursuivent activement à Ouagadougou, la capitale du Faso, dans le cadre des festivités de la 14ème édition du Festival Scientifique et Culturel des Clubs UNESCO Universitaires de l'Afrique de l'Ouest (FESCUAO) à laquelle participent 450 festivaliers.Les troupes artistiques et culturelles des clubs UNESCO des pays participants se sont produites chacune en théâtre, en danse traditionnelle et mod...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.